FC Marlenheim-Kirchheim
Moch mi net FOU !
 

14 juin 2015 : Championnat : krautergersheim - FCMK

L'effectif :
T. HANNAUER / P. DOGLIANI  - D. SCHUMACHER - K. GASSER - N. PISTORIUS     N. ROTH - A. RACHON - V. THENARD / L. HENRIET - G. GILLIG - F. REYSZ /  A. SAULA - C. CIULLO - M. JOACHIM

Il était nécessaire, pour clôturer cette incroyable saison, que l'on consacre un résumé à ce dimanche qu'on peut probablement qualifier d'historique, que ce soit dans les annales du club, voire de la Ligue d'Alsace dans son ensemble. Faisons un rapide retour sur la situation dans laquelle se trouvait l'équipe 1 du FCMK : début mai, les Verts avaient disputé 17 matchs de championnat et n'en avaient remporté... qu'un ! L'équipe reste à ce moment-là sur une série de 6 défaites consécutives, et on voit alors difficilement comme elle pourrait se sauver, occupant l'avant-dernière place, seul Nordheim parvenant à faire pire. C'est un match charnière qui se profile alors avec un déplacement à Natzwiller, le concurrent direct, qui pointe déjà à 7 points, un gouffre. Autant dire qu'en cas de défaite, c'est la relégation assurée.
Contre toute attente, les Verts vont réaliser un bel exploit en s'imposant 4-2 dans la vallée de la Bruche après avoir pourtant été mênés. Ce match va redonner de l'espoir et de la confiance à tout un groupe, en même temps qu'elle plongera son adversaire du jour dans le doute. Il reste alors 4 matchs pour réaliser l'impossible.
La suite, c'est une série de 3 victoires consécutives, face à Nordheim (2-1), à Dachstein (4-0) et face à Rosheim (6-4) dans des conditions rocambolesques. Le groupe est transfiguré et ces résultats lui permettent alors de grignoter son retard et de revenir à un petit point de Natzwiller, avant l'ultime rendez-vous de la saison. Et tout cela avec un groupe largement remanié suite aux absences et blessures, dans lequel les membres habituels de l'équipe 2 qui seront appelés dans le groupe ne dénoteront jamais.

Ultime étape de cette opération sauvetage donc : un déplacement chez le 4e Krautergersheim, tandis que Natzwiller recevait Dahlenheim. 2 adversaires qui n'avaient plus rien à jouer mais qui n'allait pas laisser filer les matchs pour autant. La donne était très simple pour le FCMK : il fallait faire un meilleur résultat que son concurrent pour rester en Division 1. En cas de défaite ou en cas de victoire de Natzwiller, c'était la plongée en Division 2.
Sous un beau soleil et avec une belle affluence, c'est encore une fois un groupe remanié qui se présente dans la capitale de la choucroute : les flancs défensifs sont occupés par Pierre D. et Pisto dans un rôle inhabituel ; en attaque, Fabrice et Lucas encadre la recrue Guillaume, tandis que sur le banc, le jeune Max Joachim vient prêter main forte à ses futurs coéquipiers séniors.
Face à une belle équipe bien organisée et expérimentée, les Verts vont souffrir tout au long de la partie et vont déjouer la plupart du temps. Dans les cages, Thierry va réaliser plusieurs exploits en remportant de nombreux duels et en sortant quelques arrêts de grande classe comme sur ce beau coup-franc en 1ère mi-temps. Dans le champ, le meilleur joueur est Kévin Gasser qui est impérial en défense. Malgré cette timidité dans le jeu, ce sont pourtant bien les joueurs du FCMK qui vont marquer. Sur un coup-franc botté rentrant, c'est ce même Kévin qui place une superbe tête au 2e poteau pour son 4e but sur ces 5 derniers matchs. Sans doute le plus important de tous.
A la mi-temps, les Verts mènent mais dépendent toujours du résultat de l'autre match. Les supporters, vissés à leurs téléphones, apprennent alors que Natzwiller mène également à la pause. Les rythmes cardiaques s'accélèrent et la tension monte,  l'information n'est évidemment pas communiquée aux joueurs, et il reste alors 45mn pour espérer un miracle.

Le jeu reprend comme lors du premier acte avec une équipe locale joueuse qui va réellement chercher à égaliser pour honorer la dernière de leur coach. Victime d'un coup de genou au visage, Kévin G., sonné et avec un beau coquard, est remplacé. On craint alors que la défense ne craque mais le jeune Max remplira parfaitement son office et s'intègrera très bien dans une défense intraitable. Tout le groupe fait les efforts qu'il faut et le suspense est à son comble quand le coach est prévenu que Dahlenheim a réussi à égaliser. Lucas puis Carmelo auront l'occasion de tuer le match coup sur coup mais c'est le gardien local qui remporte les 2 duels.  Les minutes s'égrennent mais paraissent interminables à tous ceux qui suivent le match. Les supporters redoublent les encouragements, Alex Saula est alors chargé de conserver un maximum de ballons pour ne plus être en danger car rappelons qu'une égalisation du FCK aurait alors sonné la fin des espoirs Verts. Son dribble show près du poteau de corner pendant les dernières minutes du match fera merveille. L'arbitre siffle la fin de la partie sur cette victoire du FCMK, pour la plus grande joie des joueurs, du staff et des amoureux du club.
Tout ce petit monde se réunit alors au milieu de terrain pour attendre avec anxiété le verdict final en provenance du stade de la Rothaine. Et c'est finalement Pisto qui obtient la précieuse information d'un coup de fil : match nul entre Natzwiller et Dahlenheim, l'impensable a été réalisé, le FCMK se maintient en Division 1 avec 1 petit point d'avance alors qu'on le donnait mort et enterré quelques semaines auparavant !
Le cri de joie poussé par l'ensemble des joueurs, membres du staff et supporters présents, témoigne du soulagement ressenti suite à ce dénouement incroyable, inespéré, mais heureux. Pascal peut logiquement être porté en triomphe et laisser exprimer son émotion, lui qui aura réussi à redresser cette équipe et à lui redonner motivation, envie, et soif de victoires.
Bravo au coach et à l'ensemble des joueurs pour cet exploit probablement sans précédent, et rendez-vous l'an prochain, toujours en Division 1 !

 

29 mars 2015 : Championnat : FCMK - Dahlenheim

L'effectif :
T. HANNAUER / J. LINGELSER  - N. FRIEDERICH - K. GASSER - V. THENARD  - D. SCHUMACHER - N. ROTH - A. RACHON / L. HENRIET - - N. PISTORIUS / P. CLOSSET - A. GRZESIEWSKI - D. PIAT

2e match à domicile consécutif pour l'équipe fanion du FC Marlenheim Kirchheim qui accueillait Dahlenheim pour un derby qui sentait la poudre. Sevrés de victoires depuis 5 mois, les Verts avaient un besoin urgent d'engranger des points pour conserver un espoir de se maintenir en D1 à la fin de la saison.
Devant la cascade de blessures en défense et en particulier sur le côté gauche (Lumi, Cyrille, Benji sont tous sur le flanc), c'est Vincent qui recule et se retrouve propulsé arrière gauche. A ces absents, se rajoutent Carmelo, qui se remet de son opération et Alex S.
L'expérimenté et très offensif milieu de terrain est mené par Schum au poste de numéro 10 et sur le banc on trouve un joueur pour chaque ligne.

Les 20 premières minutes sont plutôt à l'avantage des Verts qui tentent quelques belles choses. Schum se démène comme un beau diable tant sur le front offensif que défensif mais le match reste plutôt fermé en terme d'occasions. Les 2 équipes vont se voir refuser coup sur coup un but chacune. Les voisins du FCD sont les premiers à dégainer lorsqu'un attaquant bien trouvé dans l'axe trompe Thierry dans la surface mais l'arbitre désigne un hors-jeu à priori peu évident. Du côté Vert, c'est Schum, encore lui, qui est bien trouvé devant. A la lutte avec le stoppeur et capitaine adverse Djamil Soltana, il efface ce dernier d'un bon contrôle et place ensuite une merveille de frappe des 20m en pleine lucarne. Là encore, l'arbitre avait interrompu le jeu pour une main supposée du milieu de terrain vétéran. Là encore, décision contestable car difficile de dire qui de l'attaquant ou du défenseur a touché le ballon de la main.
Sous une météo se dégradant au fil des minutes - vent et pluie - les Verts vont craquer au plus mauvais moment. A quelques secondes de la mi-temps, sur une touche jouée côté gauche de l'attaque visiteuse, les bleus ont tout le loisir de centrer pour un attaquant qui place une belle tête décroisée juste devant Thierry qui était sorti un peu à l'abordage. 0-1 juste avant la pause, le coup est rude comme souvent.

Le 2e acte sera bien plus pauvre, d'un côté comme de l'autre, avec peu de jeu, peu d'occasions, et beaucoup d'énervement, surtout du côté visiteur, avec quelques biscottes jaunes distribuées par un arbitre passablement énervé par les contestations répétées des joueurs de Dahlenheim. Malgré les changements effectués tout au long du 2e acte par le coach Duba, avec les rentrées notamment du grand Alex et de David, les courageux spectateurs n'auront pas grand-chose à se mettre sous la dent. Le milieu de terrain du FCMK, pourtant très combattif en début de match, s'est progressivement éteint, et la fraîcheur apportée par les joueurs du banc et les différentes rotations effectuées ensuite n'y changeront plus rien. Le gardien visiteur ne sera quasiment jamais inquiété et les Verts s'inclinent finalement pour la 8e fois de la saison, sur le plus petit des scores.

Avec déjà 6 points de retard sur le premier non relégable et un match en moins à jouer, la situation parait déjà presque désespérée. L'électrochoc attendu par l'arrivée de Pascal sur le banc n'a pour l'instant pas eu lieu et les Verts ne comptent à ce jour qu'une seule victoire, ce qui est évidemment largement insuffisant à ce stade de la saison.

 

22 mars 2015 : Championnat : FCMK - Hangenbieten

L'effectif :
T. HANNAUER / P. CLOSSET - N. FRIEDERICH - K. GASSER- C. SCHUMACHER A. GRZESIEWSKI - D. SCHUMACHER - N. ROTH / L. HENRIET - D. PIAT- N. PISTORIUS / A. RACHON - F. REYSZ - V. THENARD


Le foot a ses raisons que la raison ne peut pas toujours comprendre. Cela s’est vérifié en ce frais et venteux dimanche 22 mars. Le FCMK accueille Hangenbieten, sur un terrain dur mais correct, et avec une équipe légèrement remaniée par rapport au match précédent face au leader. David P. retrouve une place en pointe suite à la convalescence de Carmelo, dont on connaissait l’avarice mais pas les varices. Pisto, pour son retour, commencera sur l’aile droite, Lucas sera son pendant à gauche. Le coach Duba a préféré une formation offensive avec 3 attaquants, ce qui relaie Arnaud Rachon, dit la Solution, sur le banc, malgré sa très bonne performance face au leader la semaine dernière. Le milieu et la défense ne changent pas, et se composent respectivement de Schum - Nico Roth et Alex (le poison), et de Cyrille, Kevin, Pierre et Nico F, en patron de la défense. Thierry dans les buts sera une fois de plus le portier. Sur le banc, aux côtés de « la solution » se retrouvent Fabrice et Vincent.

La première mi-temps fut un véritable festival offensif pour chacune des équipes. Les premières minutes sont très disputées, et le jeu d’Hangenbieten se résume rapidement en du kick and rush. On comptera notamment 3 grosses occasions franches pour les visiteurs :
  •  La 1ère aux alentours de la 10ème minute, quand une balle mal dégagée arrive avec quelques rebonds dans les pieds du numéro 8 adverse, qui déclenche une belle demi-volée qui s’écrase sur la barre transversale, retombe dans les pieds du numéro 10 qui marque…mais hors jeu.
  •  La 2ème survient sur un coup franc excentré très bien tiré, qui arrive sur la tête d’un joueur d’Hangenbieten qui passe a 1 mm du poteau droit de Thierry.
  • La 3ème belle occasion vient d’une belle passe aérienne dans le dos de la défense. Le numéro 11 s’est échappé du marquage de Cyrille, exécute un contrôle en porte manteau parfait, frappe mais rate le cadre de quelques centimètres, certainement gêné par la bonne sortie de Thierry et le retour du libéro, Nico F.
Quant à Marlenheim…que dire… si ce n’est qu’il semble aussi compliqué pour les attaquants du FMCK de marquer un but, qu’il est difficile pour Chouchou de chopper un cornichon au fond du pot. Toujours est-il que les occasions n’ont pas manqué. En voici quelques-unes :
  • Une tête du poison Alex G, qui s’écrase sur le poteau droit du portier d’Hangenbieten
  • Sur une frappe contrée par la défense adverse, le ballon revenant dans les pieds de ce même Alex, omniprésent en cette 1ère période. Malheureusement, la frappe déclenchée par Alex va se retrouver derrière le club house…ce qui ne manque pas de faire rire son pote Lucas.
  •  Ce même Lucas, que nous retrouvons quelques minutes plus tard, sur une action collective très bien orchestrée par le FCMK, qui finit par un centre sur l’aile droite que reprend Lucas directement, mais sa frappe, après avoir heurté 2 cigognes et un merle, s’échoue sur la route du contournement de Marle.
  • Mais les occasions encore + franches sont pour Nico Pisto et David Piat : le premier se retrouve face à face avec le gardien suite à un jeu léché au milieu de terrain. Mais Pisto, lâche une misère de frappe de fillette que le gardien arrête. Quant à David, il se retrouve avec le ballon dans les pieds sur la ligne de but suite à un super centre-tir du gauche de Schum. David n’a plus qu’a pousser la balle au fond, mais le gardien exécute une merveille de saut de l’ange du désespoir, et repousse la balle hors des buts. Incroyable.
0-0   à la mi temps.

En deuxième, le match va prendre une autre tournure. Hangenbieten effectue quelques changements, qui s’avèreront payant. Tactiquement, les visiteurs laissent un peu le ballon au FCMK, pour procéder en contre. Le FCMK galère à produire du jeu. Sur une action anodine, la balle est perdue au milieu de terrain et se retrouve dans les pieds du numéro 7, qui résiste au tacle de Kevin. Se joue alors un 3 contre 2 entre les attaquants d’Hangenbieten et Nico F et Pierre. L’action est jouée à la perfection par Hangenbieten, et le petit numéro 13 rentré en jeu a la mi-temps, marque, malgré une belle sortie de thierry qui réussit à toucher la balle, mais ne peut que la dévier sur le poteau rentrant….1-0

2 minutes après l’ouverture du score, Pisto est récompensé de son travail dans la surface par un pénalty justifié. Nico Roth se charge de le tirer…mais les dieux du football n’étaient pas avec le FMCK cet après midi, mais avec le gardien adverse, qui repousse la balle de Nico Roth. Fabrice, qui vient de rentrer en jeu, reprend la balle repoussée mais seuls les élèves du collège sauront où a atterri cette balle…
 
Pascal décide de passer à une défense à 3 : Pierre à gauche, Kevin dans l’axe et Nico F à droite. Vincent, Arnaud la solution ont fait leur entrée à la place de Cyril et Alex G. Quitte ou double donc… plutôt double que quitte d’ailleurs, puisque 5 min après le pénalty, sur une longue balle, le numero 11 prend le dessus sur le marquage de Pierre, trompe Thierry d’une feinte de frappe et pousse la balle au fond des filets. 2-0…les joueurs du FMCK sont abattus. Les  visiteurs, bien que produisant un jeu médiocre, marquent coup sur coup sur 2 actions, alors que les rares phases de jeu correctes du FCMK n’apportent rien au score. A la 94 ème, sur une N-ième contre attaque, les attaquants des rouges et blancs se retrouvent en surnombre face à Schum, Kevin et Nico qui ont fait l’effort de revenir. L’action en surnombre est à nouveau bien exécutée, et se conclut par un 3ème but, qui sera également la dernière action du match.
 
Défaite difficile à encaisser pour le FMCK. Le score est sévère, mais relate le déficit physique et mental de la deuxième mi temps. Il faudra apprendre de cet échec, et revenir plus fort le week end prochain face à Dahlenheim.

 

15 mars 2015 : Championnat : Duppigheim - FCMK

L'effectif :
T. HANNAUER / P. CLOSSET - N. FRIEDERICH - K. GASSER- C. SCHUMACHER A. GRZESIEWSKI - D. SCHUMACHER - N. ROTH / L. HENRIET - C. CIULLO - A. RACHON /A. SAULA - D. PIAT - J. LINGELSER


1er match retour pour l’équipe fanion sur la pelouse du leader auteur d’une phase aller quasi parfaite et qui, dixit les DNA du jour, devait s’attendre à ne pas être inquiété dans ce match. A noter par contre l’état plus que déplorable de la pelouse.

Les Verts commencent dans leur système maintenant habituel en 4-3-3 avec le retour dans le groupe de Nico F. et Alex S. Avec le forfait sur blessure de Benji, la défense change un peu, Cyrille se décalant sur le côté gauche et Nico F. prenant sa place en libéro. Kevin et Pierre gardant leurs postes respectifs à droite et en stoppeur. Le milieu est inchangé avec Alex G, Schum et Nico R. En attaque, Carmelo suite à sa bonne prestation la semaine passée à Bischoffsheim garde la place d’avant-centre épaulé par Arnaud et Lucas.

Le match débute sur un bon rythme et les 1ers duels sont de suite assez engagés des 2 côtés. Dans l’ensemble la 1ère demi-heure est plutôt à l’avantage des Verts qui arrivent à gagner la plupart des duels dans toutes et les lignes et font bien tourner la balle même s’ils ne se créent pas d’occasions vraiment franches. Le dernier quart d’heure de la 1ère mi-temps sera un peu plus compliqué avec beaucoup de coups de pied arrêtés pour les locaux sur lesquels ils se montrent particulièrement dangereux. Mais les visiteurs font le dos rond et parviennent à rentrer aux vestiaires avec le 0-0.

La 2ème mi-temps sera équilibrée et sans réelle occasion franche de part et d’autre jusque dans les 5 dernières minutes où suite à des changements offensifs du coach de Duppigheim, les Verts vont se créer l’une ou l’autre occasion en contre dont une très franche par Alex Saula rentré pour la dernière demi-heure et qui, suite à une déviation de la tête de David, part au but depuis la ligne médiane : face au retour du défenseur il enroule une frappe croisée des 16 mètres qui passe à quelques centimètres du poteau. L’affaire comptable aurait pu être parfaite mais dans l’ensemble le nul est équitable et satisfaisant. Avec cet état d’esprit de tout le groupe (aussi bien le 11 de départ que les remplaçants qui ont fait de très bonnes entrées), nul doute que les victoires vont arriver.

 

15 mars 2015 : Championnat : FCMK2 - Dingsheim/Griesheim 2

L'effectif :
Guillaume / P. DOGLIANI - L. GEISS - A. PRIMARD - C. LUMANN / L. HERMAN - C. DECK - Ra. LOPEZ - V. THENARD  / N. PISTORIUS - F. REYSZ / G. WEISSBACH - H. ALBECKER

Commençons ce résumé par signaler un odieux larcin. Il semblerait en effet qu'une bande de personnes mal intentionnées soit venu de nuit pour dérober la pelouse du stade de Kirchheim et la remplacer par l'ancienne pelouse, pourtant elle-même changée voilà 18 mois !... En effet, les 22 acteurs de ce dimanche matin étaient tous d'accord pour décrire l'état de la pelouse comme lamentable, telle qu'elle était avant le grand chantier de l'an dernier.
Blague à part, les travaux du nouveau club-house avancent bien, mais peut-être que cette construction a englouti tout le budget de la commune et que du coup, l'entretien hivernal de la pelouse est passé au second plan ? Allez savoir.

Sur le plan sportif, cette reprise printanière de l'équipe 2 débute comme souvent par un petit incident : lors de l'établissement de la feuille de match, les dirigeants ne trouvent pas la licence du nouveau gardien Guillaume et les dirigeants visiteurs posent bien évidemment des réserves. Deuxième surprise : en l'absence d'un arbitre officiel, c'est Ritchie qui est barré de la feuille de match et qui prend le sifflet pour arbitrer les débats, ce qui laisse les Verts à 13 avec en défense, le quatuor Pierre - Lucho - Prims - Loom, un milieu à 4 avec l'apport des expérimentés Cedess et Loops ainsi que de Vincent, en provenance de la 1, et devant, la doublette Pisto - Fab.

Sur une pelouse à la limite du praticable comme on l'a évoqué précédemment, les Verts entament leur match avec de bonnes intentions. Même si les contrôles sont compliqués et les dribbles quasi impossibles, les locaux essaient de profiter de la technique de ses joueurs au milieu de terrain,  notamment un Vincent très remuant et très juste techniquement, pour faire la différence. Ils se créeront plusieurs belles occasions lors du premier acte, par Pisto notamment, qui verra entre autre sa tête lobée échouer sur la barre, ou sa reprise de volée flirter avec le poteau du cerbère visiteur. Du côté des joueurs du Kochersberg justement, signalons cette énorme occasion dès le début du match avec un attaquant qui est bien trouvé sur le côté droit de l'attaque, qui se présente seul face à Guillaume, mais ce dernier réalise une très belle manchette pour détourner la frappe en corner.
Malgré un avantage aux points au vu du nombre d'occasions, les Verts vont pourtant rentrer aux vestiaires avec un but de retard. Ils se font surprendre sur une attaque placée des visiteurs, c'est un milieu de terrain qui marque de prêt de façon opportuniste, après une première frappe à nouveau brillamment détournée par Guillaume. 0-1 à la pause, ce n'est pas forcément mérité.
Confiants, les Verts reprennent sur les mêmes bases et essaient de jouer malgré des conditions difficiles, symbolisées par Loops qui perd un grand nombre de ballons au milieu, en tentant de dribbler un peu trop souvent. Les rouges commencent doucement à s'énerver face aux décisions arbitrales pas toujours de leur goût. Ils vont en avoir pour leur argent lorsque Pisto s'infiltre sur le côté gauche de la surface et est taclé vigoureusement par un défenseur adverse, de façon correcte à première vue, mais l'arbitre pense voir une faute et siffle un penalty pour le FCMK. Les visiteurs protestent plus qu'énergiquement mais l'arbitre a pris sa décision et Loops égalise en transformant la sentence.
Cet évènement va faire perdre leur football aux visiteurs qui ne seront plus réellement dangereux, malgré l'entrée en fin de premier acte d'un ancien joueur professionnel. Sur un contre rondement mené, les attaquants Verts vont se présenter à 3 contre 1 avec Fabrice à la baguette. Ce dernier va tergiverser de manière incroyable pendant ce qui parait être une éternité sans savoir s'il va donner sa balle ou aller au bout de son action. Sa frappe croisée trompe finalement le gardien de l'AS Dingsheim-Griesheim et les Verts prennent l'avantage. Les rouges continuent de perdre leurs nerfs, et suite à une grosse faute au milieu de terrain suivi d'une contestation, le numéro 9 adverse, très énervé durant tout le match, est exclu pour 10 minutes. La tension monte d'un cran et les Verts vont enfoncer le clou à quelques minutes de la fin par Hugues qui clôture la marque en inscrivant le 3e but local.
Les Verts s'imposent 3-1 face au 2e du championnat, et même si cette victoire est due en parti à un penalty contestable, elle fait tout de même suite à un bon match plein d'envie et de bonne volonté des joueurs du FCMK. Mais les Verts conserveront-ils le bénéfice de ces 4 points suite à la réserve posée par les visiteurs du jour ? Rien n'est moins sûr.

Place à une mini-trève puisque le prochain match prévu était celui contre l'équipe de Wasselonne, forfait général depuis un bon moment.



 

8 mars 2015 : Coupe Crédit Mutuel : Bischoffsheim - FCMK

L'effectif :
T. HANNAUER / P. CLOSSET - C. SCHUMACHER - K. GASSER - B. BLAESSA. GRZESIEWSKI - D. SCHUMACHER - N. ROTH / L. HENRIET - C. CIULLO - F. REYSZ / A. RACHON - V. THENARD - P. DOGLIANI

Match de coupe pour l'équipe fanion du FCMK ce dimanche après-midi sur le terrain de l'AS Bischoffsheim. Les 3 divisions d'écart entre les deux équipes annonçaient un match difficile pour les Verts ! Pour l'occasion, le coach Duba a concocté une équipe taillée pour le contre.

Le début de match est équilibré, la défense marilégienne résiste bien aux assauts adverses, concoctés de long ballons vers le numéro 9 adverse, Greg Schramm, ancien du club. La charnière Gasser/Schumacher répond au défi physique de l'équipe adverse, et Carmelo permet à l'équipe de remonter en conservant les ballons dans son rôle de pivot de l'attaque. La première occasion est pour les Verts, N. Roth se signalant sur une frappe lors d'une combinaison avec Schum sur coup franc, mais celle-ci est légérement trop enlevée et rase la transversale.
En réaction au bon début de match marilégien, l'entraineur de Bischoffsheim décide de réorganiser son équipe. Coup gagnant puisque son ailier est trouvé le long de la ligne puis trouve son numéro 7 au premier poteau, qui crucifie Thierry. Le deuxième but viendra du même ailier, qui repique cette fois ci sur son pied droit, puis enroule la sphère dans le petit filet opposé. Le plus bel arrêt de la première période est à mettre au crédit de Fabrice, qui réalise un arrêt parfait pour empêcher une balle de sortir en touche.

2-0, score à la mi-temps, sur les deux seules frappes de l'AS Bischoffsheim, dur payé pour les marilégiens qui ont fait plus que résister sur cette première période.

Au retour des vestiaires, l'équipe de Marlenheim monopolise le ballon. Sur une récupération au milieu de terrain, Fabrice est trouvé sur l'aile droite. Il arrive à trouver Lucas qui reprend le ballon de la tête, mais ne peut trouver le cadre.Sur un nouveau ballon récupéré au milieu de terrain, Carmelo est trouvé à la limite du hors-jeu. Seul face au gardien, il laissera une taupe taper le ballon avant sa frappe, lui laissant une excuse pour ne pas cadrer.
Sans aucun rapport avec ce raté, le coach Duba fait rentrer coup sur coup Arnaud, Vincent et Pierre (Sanglier) en remplacement de Benjamin, Fabrice et Pierre (Closset). Ces changements n'enrayent pas la bonne dynamique de l'équipe, mais sur un ballon en profondeur de Bischoffsheim, Pierre se jette pour contrer la gonfle, mais son dégagement en chandelle est repris par le numéro 14 adverse, qui crucifie Thierry d'une balle placée au ras du poteau.
Le score en restera là, et la fin du match est sifflé sur une "faute" très légère (en toute objectivité) du Sanglier, qui n'a même pas réussi à arracher la cheville adverse!
Malgré la défaite et l'élimination, ce match aura montré un beau visage de l'équipe, avec de beaux mouvements et un engagement physique de tous. Espérons que les prochains matchs serons du même acabit en championnat.
 

23 novembre 2014 : Championnat : FCMK - Dachstein

L'effectif :


L'équipe 1 s'est inclinée face à Dachstein sur le score de 1-2 après avoir pourtant mené 1-0 à la mi-temps et avoir gâché un nombre incroyable d'occasions franches. Le maintien est encore loin.
 

23 novembre 2014 : Championnat : Wolfisheim 2 - FCMK2

L'effectif :
T. HANNAUER / P. DOGLIANI - L. GEISS - A. PRIMARD - C. LUMANN / L. HERMAN - F. OTTMANN - R. BEY - N. PISTORIUS / F. REYSZ - T. MULLER  / A. LEGROS

En ce dimanche automnal, l’équipe 2 du duo Schum/Eric se présentait avec 12 joueurs. Face à une équipe bien plus jeune et sur un terrain gras, les organismes de nos vaillants joueurs allaient être mis à rude épreuve.

Et ce fut le cas dès la première minute de jeu avec l’engagement de Wolfisheim qui monopolisait le ballon une trentaine de secondes, voyait les Verts rater inexplicablement plusieurs fois la récupération du ballon,  avant de centrer devant le but où le premier ballon touché par un joueur du FCMK (Laurent en l'occurrence), allait finir dans nos propres filets. On aurait pu rêver mieux comme début de match mais cet habituel but gag aura eu le mérite de réveiller les ardeurs des Verts puisqu’on va assister à une réaction assez positive avec des actions collectives plus ou moins bien construites. Sur un 6m adverse, Pisto récupère directement le ballon, déborde le défenseur et adresse un centre au second poteau pour T. Muller qui, pour son retour, pousse le ballon au fond des filets. Suite à cette égalisation, les Verts enchaînent et sur une action en deux touches de balle, Fabess lance en profondeur Fabrice qui file au but mais se fait tacler irrégulièrement par un défenseur dans la surface de réparation, l’arbitre n’hésite pas à siffler le pénalty. Nico Pisto va s’en charger et donner l’avantage aux Verts sur un tir croisé à ras de terre.

Dès le retour des vestiaires, l’équipe de Wolfisheim est plus entreprenante, elle va se procurer quelques occasions et finir par égaliser suite à une passe lobée où l’attaquant va devancer T. Hannauer et placer le ballon sous la barre dans un angle pas forcément évident, tout est à refaire !

L’entrée d’A. Legros devrait permettre à l’équipe de conserver le ballon devant et de faire remonter le bloc, mais ce ne fut pas le cas puisqu’on va assister à une domination territoriale de l’équipe de Wolfisheim pendant une bonne partie de la seconde période, sans toutefois arriver à être très dangereuse : la seule occasion à retenir étant le raté de l’attaquant adverse alors qu’il était seul au point de pénalty. Dès lors, la fatigue se faisant ressentir au sein des Verts, ils allaient procéder par contre, en vain… et pourtant, alors qu’on se dirigeait vers un match nul, Wolfisheim, qui a joué le jeu jusqu’au bout en cherchant la victoire, va se faire surprendre suite à une touche où Pisto décale L. Herman qui adresse un centre parfait sur Fabrice au 2e poteau,  qui réussit son contrôle (et oui ça arrive !) , crochète le gardien qui le touche et cela suffit à Fabrice pour tomber (il a bien appris sa leçon) et à nouveau donner un pénalty pour son équipe : la balle de match ! Pisto va prendre ses responsabilités et transformer la sentence de manière identique au premier. L’arbitre va siffler la fin du match deux minutes plus tard et libérer les Verts qui arrachent une victoire au courage, ce qui va leur permettre de passer l’hiver dans le haut du tableau.

Dans un groupe de 10 équipes avec en sus un forfait général, c'est déjà la trêve en cette fin novembre ! Rendez-vous en mars pour la suite des hostilités !
 

16 novembre 2014 : Coupe d'Alsace : FCMK - Weyersheim

L'effectif :
K. JOACHIM / C. CIULLO - K. GASSER - D. SCHUMACHER - C. SCHUMACHER / P. CLOSSET - A. GRZESIEWSKI - A. SAULA - V. THENARD - N. ROTH / L. HENRIET  / L. ELISTRATOV - D. ELISTRATOV

Après sa belle performance du tour précédent (qualification sur le terrain de Breuschwickerseim, pensionnaire de promotion) le FCMK accueillait une équipe d’un tout autre calibre. En effet, la SS Weyersheim qui évolue depuis plusieurs saisons en Excellence se déplaçait sur le terrain gras de Marlenheim pour ce nouveau tour de Coupe d’Alsace.

Même si la confrontation semble déséquilibrée sur le papier, les Verts  tenteront de rester sur la bonne dynamique actuelle avec notamment 4 matchs sans encaisser le moindre but sur les 5 dernières rencontres.
Malheureusement le début de match ne se passe pas comme prévu. Alors qu’ils semblent plutôt bien entrés dans la partie, les joueurs du FCMK vont être cueillis à froid. Sur un ballon anodin coté gauche de l’attaque des visiteurs, le latéral tente sa chance d’une improbable frappe de plus de 30 mètres. Positionné le long de la ligne, il envoie le ballon a mi hauteur dans le petit filet opposé, et ne laisse aucune chance à Kevin qui n’avait peut être pas encore touché le ballon. On joue depuis moins de 10 minutes.
Un gros coup derrière la tête pour la jeune équipe de Marlenheim qui va en perdre totalement son football. Sur un coup franc tout près de la surface, plein axe, Weyersheim va rapidement doubler la mise. Le coup franc bien frappé au dessus du mur est pourtant bien saisi par le gardien…du moins c’est ce qu’on pense. La gonfle lui échappe inexplicablement et le buteur adverse se jette intelligemment pour marquer d’un poteau rentrant un peu chanceux.
A peine le temps d’engager que les Verts se mettent à nouveau tout seul en difficulté. Le ballon circule en défense sur une pelouse pourtant plus que difficile. Cyrille dans son couloir gauche adresse une passe mal ajustée à sa défense centrale. L’avant-centre adverse intercepte et ne se fait pas prier pour crucifier le portier qui n’a même pas eu le temps de sortir à sa rencontre. 0-3 après moins de 20 minutes de jeu. Le match semble déjà plié.
La suite ne sera qu’un long calvaire pour les locaux qui vont complètement lâcher prise. 0-6 à la mi-temps. Ils auront tout de même l’opportunité de sauver la mise en 2eme mi-temps. Mais sur une belle ouverture venue du milieu de terrain, Alex S., légèrement excentré, entre dans les 16 et place une belle frappe malheureusement repoussée par le gardien. Pendant 75 minutes, les visiteurs vont marquer sur quasiment chacune de leur action avant de lever le pied et de tenter quelques actions qu’on a plus l’occasion de voir à PES ou FIFA. 0-11 à la fin du match. Défaite historique pour le FCMK.

Un match à oublier au plus vite. Les choses « importantes » sont de retour dès le weekend prochain pour le championnat.
 

09 novembre 2014 : Championnat : Nordheim/Kuttolsheim - FCMK

L'effectif :

Dans ce match de mal classés, importantissime en vue du maintien, l'équipe 1 n'a pu faire mieux qu'un piteux match nul 0-0 sur le terrain d'une équipe de Nordheim-Kuttolsheim pourtant réduite à 9, et malgré une pléthore d'occasions.
L'opportunité de prendre de l'avance sur un concurrent direct est donc ratée et il faudra prendre des points face aux autres adversaires pour ne pas se retrouver décroché à la trève.
 

09 novembre 2014 : Championnat : Stutzheim 3 - FCMK2

L'effectif :
T. HANNAUER / J. LINGELSER - L. GEISS - A. PRIMARD - C. LUMANN / P. DUBA - F. OTTMANN - R. BEY - Ra. LOPEZ / F. REYSZ - H. ALBECKER  /  L. HERMAN - X. BERNHART

Après avoir obtenu un bon match nul face à Schnersheim, l'équipe réserve du FCMK se déplaçait sur le terrain de l'entente Truchtersheim/Stutzheim/Offenheim 3, une équipe qui ne lui avait pas laissé de bons souvenirs l'an passé. En effet, pour l'un des premiers matchs de la saison 2013/2014, l'équipe tout fraîchement coachée par Schum était venue se fracasser les dents sur un adversaire qui s'en était donné à cœur joie et qui s'était imposé 7-0 avec notamment un quadruplé de Romuald, un joueur qui faisait partie des rangs verts par le passé.

Le même Romuald était à nouveau sur le terrain en ce dimanche brumeux et humide, dans une position d'ailier droit, avec pour espoir sans doute de jouer un nouveau mauvais tour à certains de ses ex-coéquipiers. Du côté du FCMK2, compo classique, avec 13 joueurs en tout, et l'apport au milieu du coach Duba, non pas en s'quatorze, mais bien en milieu défensif. Prims fait également son retour dans l'axe.

Le match se déroule de façon équilibré, le terrain se dégrade petit à petit, ce qui ne facilite pas le beau jeu. Sur une balle longue des locaux, Lucho dans l'axe ne peut maitriser son contrôle. Le ballon est récupérée par un attaquant de Truch' qui lance instantanément Romu en profondeur. Ce dernier, auteur d'un bel appel croisé pour éliminer son défenseur Cédric, se présente face à Thierry et place une belle frappe croisée du gauche qui termine dans le petit filet pour l'ouverture du score pour les locaux. On craint alors que le scénario de l'an passé ne se reproduise mais les Verts vont rester solide et vont même réaliser une fin de premier acte surprenant.
Sur un dégagement anodin du gardien de Truchtersheim, c'est Pascal qui est à l'interception près du rond central. Il lance immédiatement Loops, complètement esseulé sur l'aile gauche. Il repique dans l'axe, pénètre dans la surface de vérité et trompe le portier local d'une subtile frappe enroulée dans le petit filet. Egalisation qui redonne du baume au coeur des Verts, quelques minutes avant la mi-temps. Mais ces derniers ne vont pas s'arrêter en si bon chemin. La balle part cette fois-ci d'un dégagement au pied de Thierry. Prolongée par un milieu de terrain, elle arrive à nouveau sur Loops, inexplicablement seul dans l'axe et à la limite du hors-jeu. Il s'échappe, réalise un superbe coup de sombrero sur le gardien puis parvient à conclure malgré le retour des défenseurs pour permettre à Marlenheim de prendre l'avantage à la surprise générale. Superbe doublé pour Loops qui envoie les Verts aux vestiaires avec une avance d'un but qu'il s'agira de conserver.

Malheureusement, les Verts vont craquer lors du second acte, lâchés comme souvent par un physique pas au top. L'égalisation sera l’œuvre du numéro 14 adverse qui, trouvé dans la surface, résistera bien à Lucho et parviendra à frapper et marquer en force. Le match nul aurait sans doute été un bon résultat mais les Verts vont faire leurs cadeaux habituels qui vont totalement plomber la fin du match. Sur une balle longue vers le coin gauche de la surface du FCMK, Thierry fait mine de sortir mais hésite. C'est un attaquant qui récupère le cuir, et qui, totalement excentré, place une frappe molle sur laquelle Thierry, loin de sa ligne, se couche. Le plongeon est hésitant et la balle est récupérée par le 14 qui s'offre un doublé et permet à son équipe de reprendre l'avantage.
Dans les derniers instants, les Verts vont boire le calice jusqu'à la lie. Sur un coup-franc défensif obtenu près du poteau de corner, Prims, plutôt que de dégager loin, choisit de jouer court avec Wins devant lui. La remise du latéral pour le libéro est moyenne et met le numéro 5 en difficulté. Sa passe est interceptée par le 14, toujours lui, qui s'offre un triplé plus que généreux et scelle le score du match, 4-2 en faveur des locaux.

Truchtersheim reste une équipe qui ne réussit guère au FCMK depuis 2 saisons, il s'agira de faire mieux au match retour pour ne pas que l'équipe du Kochersberg devienne la bête noire de Marlenheim.

 

02 novembre 2014 : Championnat : FCMK - Romanswiller

L'effectif :
K. JOACHIM / P. CLOSSET - C. SCHUMACHER - D. SCHUMACHER - G. LUMANN / J.NIVOIX - A. SAULA - V. THENARD - N. ROTH / L. HENRIET – N.PISTORIUS / N. STOECKEL - A. GRZESIEWSKI


Match de mal-classés ce dimanche après-midi entre le FCMK et l'ES Romanswiller. Le coach Duba a décidé de repartir avec un groupe très proche de celui ayant obtenu le nul contre Natzwiller la semaine précédente. Il bénéficie de plus du renfort de Pisto en attaque, qui a accepté de sortir de sa « retraite » en équipe 2 pour aider le club.

Ce derby débute par une bataille du milieu de terrain, où aucune des deux équipes n'arrive à poser le pied sur le ballon. Les Marlenheimois arrivent à se créer quelques occasions par des combinaisons à une touche de balle, quand les joueurs de l'ESR se procurent des situations sur de longs ballons tapés dans le dos de la défense du libéro Schum, mais ce dernier veille au grain. L'action la plus dangereuse de la mi-temps est pour le numéro 9 rouge, qui frappe en demi-volée dans la surface, mais une belle détente du gardien Kévin « Gazou » Joachim empêche le ballon de finir au fond des filets. La mi-temps sera marquée par la sortie sur blessure de Lumi, touché au genou. Croisons les doigts pour que ce ne soit pas les ligaments qui soient touchés ! La défense est par conséquent réorganisée, avec P.Closset qui bascule de latéral à stoppeur, et N. Stoeckel qui rentre sur le flanc droit.

La deuxième mi-temps repart sur les mêmes bases, malgré une pression accrue des joueurs de Romanswiller. Ces derniers se procureront leur plus grosse occasion sur un coup franc lointain où la défense verte se troue, la balle échouant sur le poteau. Alors qu'on s'achemine vers un match nul et vierge Alex Grzesiewski récupère la balle devant la surface et lance Pisto en profondeur. Celui-ci combine avec Alex Souvaler avant de centrer pour Lucas qui voit sa frappe repoussée par le gardien mais arrive à s'arracher pour pousser le ballon au fond des filets. Les joueurs de l'ESR tenteront de revenir, mais le score en restera là. C'est donc une première victoire en championnat pour les joueurs du coach Duba. Espérons que ce soit le début d’une bonne série, et que le match de la semaine prochaine contre Nordheim confirme l’état d’esprit vu sur ces derniers matchs !
 

02 novembre 2014 : Championnat : FCMK2 - Schnersheim 2

L'effectif :
T. HANNAUER / J. LINGELSER - L. GEISS - O. SCHLUTH - C. LUMANN / C. DECK - F. OTTMANN - R. BEY - Ra. LOPEZ / F. REYSZ - D. PIAT / G. WEISSBACH - L. HERMAN - P. DOGLIANI

Après avoir renoué avec la victoire la semaine passée chez la lanterne rouge, c'est cette fois-ci face au leader invaincu Schnersheim que se présentait l'équipe 2 du duo Schum/Eric. Face à un adversaire à priori sur un nuage depuis plus d'un an, la tâche s'annonçait ardue mais cela promettait un  match de qualité.

Quelques modifications à noter dans l'effectif : le quatuor défensif est resté le même qu'au précédent match, mais en sus des désormais habituels vétérans, on enregistre le retour de Cedess et de Loops dans l'entrejeu, et celui de Lolo, Pierre ainsi que l'apport du jeune Gaëtan Weissbach sur le banc.

Face à une équipe surmotivée (échauffement avec accessoires, photo officielle, cri de guerre rageur...), les Verts subissent en début de match face à une équipe dont le jeu est bien rodé et qui cherche à profiter des failles de l'arrière-garde locale en jouant dans le dos des défenseurs Verts. Les attaquants visiteurs s'imposent de surcroit sur les nombreux coup-francs et corners obtenus mais sans réussite. Sur l'une de ces têtes, Thierry détourne le cuir sur la barre transversale et Schluch dégage en corner en catastrophe. Les attaques se multiplient mais il y a toujours un pied pour détourner ou les gants de Thierry pour repousser, quand ce n'est l'attaquant lui-même qui manque le cadre.
Alors qu'on s'attend à une déculottée pour les Verts, au vu de la différence de niveau, ce sont bien les locaux qui vont ouvrir le score à la surprise générale. Bien qu'ils ne se soient pas encore approchés du but gardé par l'impressionnant gardien visiteur, les Verts vont exploiter à fond leur première opportunité, bien aidés par le laxisme de la défense centrale. Le stoppeur de Schnersheim remonte le ballon tranquillement mais tarde à relancer. Au pressing, les Verts lui chippent le ballon, David s'impose au duel et d'un tacle rageur, parvient à transmettre à Cedess, seul à 20m des buts. Il prend l'initiative de frapper directement du gauche, et son tir, quoiqu'un peu mou, est parfaitement croisé et vient mourir poteau rentrant, hors de portée du cerbère visiteur qui s'avoue vaincu alors même qu'il a peine touché le cuir. 1-0 pour les locaux qui ne boudent pas leur plaisir, après avoir été outrageusement dominés. Ce but galvanise les Verts qui sont solidaires, se battent sur chaque ballon, et ne lâchent rien, aussi bien en défense qu'au milieu de terrain. Offensivement, c'est un peu plus compliqué, les attaquants se font discrets et le jeu vers l'avant ne se développe pas comme il faudrait. Sur le terrain, l'ambiance s'électrise quelque peu mais l'excellent arbitre tient bien les joueurs en place.

La pause est atteinte sur ce score de 1-0 pour des locaux déjà fatigués d'avoir subis pendant 45 minutes. Schum insiste sur l'importance du premier quart d'heure où les visiteurs vont très probablement pousser fortement pour revenir.

Le 2e acte reprend sur les mêmes bases, les joueurs de Schnersheim se lançant à corps perdu dans des offensives souvent maladroites, ce qui permettra aux Verts de se créer quelques situations de contre malheureusement mal exploitées. Lolo remplacera Fabien à la pause, et Pierre remplacera Loom un quart d'heure plus tard. Touché, Schluch quittera rapidement ses coéquipiers et Fabien fera alors son retour au poste de libéro. L'objectif étant de sécuriser la défense pour tenir ce résultat aussi longtemps que possible.
Alors qu'on pense que les visiteurs ne parviendront pas à revenir, tant leurs attaques sont gérées de façon brouillonnes, ces derniers vont progressivement perdre un peu les pédales et seront notamment sanctionnés logiquement d'un carton rouge direct après que l'un de leurs joueurs se soit frotté à Fabrice d'un peu trop près. La tension est toujours palpable, les joueurs de Schnersheim n'ayant manifestement pas l'habitude d'être bousculés de la sorte. Curieusement, en infériorité numérique, les visiteurs vont reprendre le contrôle du match et les Verts, malgré toute leur solidarité, vont finir par craquer. Sur une balle pourtant anodine que l'excellent numéro 10 récupère dans l'axe, Cedess est un peu lâche au marquage mais poursuite son opposant et tente de l'excentrer. Le milieu visiteur se retrouve sur le côté de la surface mais place tout de même une frappe dans un angle quasi fermé. Malgré le tacle désespéré de Cedess, et à la stupeur générale, la frappe termine sa course dans le petit filet pour l'égalisation de Schnersheim. Cedess sera même victime d'une entorse de la cheville sur cette action. Déception du côté des Verts mais égalisation somme tout logique au vu du match.
Les Verts parviendront à tenir ce match nul qui représente tout de même un très bon résultat, compte tenu de la physionomie du match et de la différence de niveau présenté entre les 2 équipes. Satisfait, Schum mettra en avant les valeurs de courage et de solidarité affichées par les Verts, valeurs qui devront être encore d'actualité pour les 2 derniers matchs avant la trève.
 

26 octobre 2014 : Championnat : FCMK - Natzwiller

L'effectif :
K. JOACHIM / C. CIULLO - C. SCHUMACHER - D. SCHUMACHER - G. LUMANN / P. CLOSSET -A. GRZESIEWSKI - A. SAULA - V. THENARD - N. ROTH / L. HENRIET /  N. STOECKEL - J. NIVOIX


Alors qu’elle n’a toujours pas empoché le moindre point après 5 matchs de championnat, l’équipe une accueille Natzwiller, concurrent direct dans la lutte pour le maintien. Les dernières confrontations contre cet adversaire se sont avérées être souvent accrochées et tendues.
L’équipe alignée est proche de celle des weekends passés avec Alex S. qui confirme son retour dans le groupe de l’équipe fanion. Deux changements principaux avec la titularisation de Pierre en milieu défensif à coté d’Alex G. et de Schum qui compense la blessure de Kevin G. pour former une charnière centrale père-fils.
De nombreux absents sont tout de même a déplorer et les renforts de Jo et Nico S. sont aussi inattendus que précieux.
En effet, pris d’une crise de « gastro », Lumi est contraint de quitter le terrain après seulement 10 minutes de jeu. De même, Alex G. toujours victime de « malaises » sur la pelouse, rejoindra aussi le banc de touche plus tôt que prévu.
Du coté du jeu, pas grand-chose à signaler lors de la première mi temps. Les visiteurs entrent mieux dans le match sans toute fois se créer de véritable occasions. Les verts ont énormément de mal à conserver la balle et à franchir ne serait-ce que la ligne médiane. Les attaquants adverses se montrent remuants mais la défense tient bon notamment grâce au très bon match de Pierre redescendu en défense à un poste plus habituel pour lui.
Les joueurs du FCMK reprennent la 2eme mi-temps avec de meilleures intentions. Le jeune avant-centre des visiteurs va tout de même se procurer une des plus grosses occasions du match. Après une percée plein axe, il est décalé sur l’aile par son meneur de jeu. Sa frappe contrée heurte le poteau.
Savler aura tout de même 2 occasions de faire basculer la rencontre. Idéalement lancé dans la profondeur par une ouverture lumineuse de Vincent, il se présente face au gardien mais perd son duel. Le ballon file entre les jambes du portier mais est touchée in extremis par le talon de ce dernier. Quelques minutes plus tard, après un débordement sur l’aile droite, il pénètre dans la surface. Au milieu de plusieurs adversaires il est bousculé et s’effondre. Malheureusement l’arbitre ne bronche pas au vu de la chute un peu surjouée du numéro 7 vert.
Aucune des deux équipes ne parviendra plus à faire la différence et la fin du match est sifflée sur ce score nul et vierge. 0-0.
Auteurs d’une prestation en demi-teinte, les joueurs du FCMK stoppent tout de même l’hémorragie en ne concédant pas de but pour la première fois de la saison en championnat. Même si l’opération comptable est loin d’être suffisante, le groupe confirme les petits progrès entrevus ces derniers temps. A confirmer par des victoires lors des prochaines rencontres.
 

26 octobre 2014 : Championnat : Hohengoeft 2 - FCMK2

L'effectif :
T. HANNAUER / J. LINGELSER - L. GEISS - O. SCHLUTH - C. LUMANN / C. DECK - F. OTTMANN - R. BEY - N. PISTORIUS / F. REYSZ - D. PIAT / H. ALBECKER - A. LEGROS - X. BERNHART

Sur une mauvaise passe depuis quelques matchs, l'équipe 2 du FCMK avait à cœur de se racheter lors de ce déplacement chez la lanterne rouge du groupe, Hohengoeft. L'an passé, cette équipe, malgré son excellente saison, avait plutôt bien réussi aux Verts qui avaient obtenu 2 matchs nuls face à un adversaire qui finira la saison invaincu. Cette année, Hohengoeft a réengagé une équipe fanion en pyramide A, et c'est donc une jeune équipe 2 qui se présente face aux Verts.
Du côté des Verts justement, Prims et Pierre sont absents, on assiste donc aux retours d'anciennes gloires du FCMK, à savoir Wins en arrière droit et Schluch en libéro. David Piat en avant-centre complète un groupe composé cette fois encore de 11 vétérans sur 14.

Pour son retour, Schluch a quelques difficultés à trouver ses marques et ses premières balles sont hésitantes. Il donnera même 2 relances faciles directement aux attaquants locaux, ce qui donnera quelques frissons à ses coéquipiers. Plus de peur que de mal pour le libéro qui continuera sereinement et proprement son match. Sur le côté droit de la défense, Wins n'a rien perdu de ses qualités, et l'ensemble des 4 défenseurs joue de concert.
Au milieu de terrain, c'est un Pisto décroché de sa position habituelle qui anime le jeu et ses déplacements font un bien fou à l'animation offensive des Verts. Sur une merveille de jeu à 3 en une touche de balle, Fabrice est lancé en profondeur, mais est fauché volontairement à l'entrée de la surface alors qu'il filait au but. L'arbitre local, généreux, n'accorde qu'un coup-franc et ne sanctionne pas individuellement le défenseur. Le gardien place plutôt mal son mur, et c'est David, bien conseillé par Pisto, qui botte le coup de pied arrêté. Sa frappe bien enroulée trompe facilement le portier local, bien mal inspiré sur ce coup-là. Et c'est bien à un petit évènement auquel on vient d'assister puisqu'il s'agit tout simplement du premier but de David Piat en match officiel sous les couleurs du FCMK, depuis son arrivée il y a près de 18 mois. Bravo à lui !
Les Verts auront une énorme occasion de tuer le match à peine quelques minutes plus tard, sur un coup-franc similaire au premier but. C'est cette fois Pisto qui prend ses responsabilités. Sa merveille de frappe enroulée, qui se dirigeait vers le petit filet, est bien repoussée par le portier local. Fabrice a bien suivi et se retrouve à 2m du but, frappe fort à bout portant, en oubliant peut-être de servir Ritchie dans la surface, mais le gardien réalise un nouvel exploit.
La plus belle occasion des joueurs de Hohengoeft sera pour le jeune Cyprien Greiner, qui sera bien trouvé sur le côté droit après une perte de balle de la défense centrale. Malheureusement, sa frappe n'est pas cadrée.
Le premier acte s'achève ainsi sur une domination globale des visiteurs et ce score de 0-1. Schum et Eric décident de dynamiser un peu le groupe en faisant rentrer Arnaud et Hugues devant.

Ces changements vont se révéler rapidement payans, tant l'impact des 2 attaquants sera déterminant. A peine quelques minutes après la reprise, Marlenheim bénéficie d'un corner. Frappé de la gauche vers la droite par Hugues, il trouve Pisto au premier poteau qui place une très belle tête imparable pour le but du break. Assomés par ce 2e but, les joueurs locaux vont alors tout tenter pour revenir mais avec un manque flagrant d'organisation et de justesse. Au but, Thierry n'a pas grand chose à faire, à part quelques sorties dans les pieds. La plupart des joueurs locaux étant alors attirés vers l'avant, l'arrière garde se découvre et on va alors assister à un invraisemblable festival de n'importe-quoi offensif du côté Vert, avec d'innombrables énormes occasions, le plus souvent en contre, mais qui seront gâchées par la maladresse des attaquants. Citons par exemple ce contre à 3 contre 1, où Arnaud, Hugues et Xavier ne seront pas capables de marquer en ayant seulement le gardien en face d'eux. Arnaud sera le joueur le plus en vue dans cette seconde période, en jouant parfaitement son rôle de pivot. Ses contrôles sur les longs dégagements sont un régal, et sa bonne orientation de jeu fait souvent mouche, ce qui aurait dû lui permettre de réaliser plusieurs passes décisives dans ce match, si ses collègues de l'attaque avaient été moins brouillons. Ce qualificatif s'applique également aux jeunes joueurs locaux qui ne sauront concrétiser leurs rares situations favorables. Le score ne bougera plus, les locaux encaissent leur 6e défaite en 6 matchs, et les joueurs du FCMK2 se reprennent après quelques semaines compliquées. Un résultat à confirmer avec la réception d'une probable très bonne équipe de Schnersheim 2.
 

19 octobre 2014 : Championnat : Nordhouse - FCMK

L'effectif :
K. JOACHIM / C. CIULLO - C. SCHUMACHER - K. GASSER- G. LUMANN / A. GRZESIEWSKI - Ra. LOPEZ - V. THENARD - N. ROTH - D. ELISTRATOV / L. HENRIET / P. CLOSSET - L. ELISTRATOV - A. SAULA

Une semaine après sa belle performance en Coupe d’Alsace, l’équipe 1 se déplaçait sur le terrain de Nordhouse et comptait bien enfin lancer sa saison. Pascal, satisfait de la prestation de l'effectif de la semaine passée, reconduit le même 11 à l’exception de Guillaume, absent, et remplacé poste pour poste par Dimitry. On note le retour d’Alex Savler sur le banc, pour sa première de la saison en équipe fanion.
 
Même équipe ne signifie pas forcement même match. Les Verts vont en faire l’amère expérience. Le début de mach est compliqué, et ce sont les locaux qui dominent le premier quart d’heure de rencontre et remportent la majorité des duels. La défense est mise à mal et le marquage est approximatif. Alors que les milieux tentent de colmater les brèches, Alex G va être pris de malaise comme ça devient malheureusement une habitude. Vont s'en suivre 10 minutes de flottement qui mèneront à l’ouverture du score. Sur un ballon près du poteau de corner droit, le numéro 9 efface 3 défenseurs en dribblant le long de la ligne de but pour s’infiltrer jusque dans les six mètres. Son centre en retrait, quoique dévié, arrive dans les pieds d’un coéquipier qui marque dans le but vide. 1-0.
Sur l’engagement, Alex G sera remplacé par son homonyme. Les Verts n’ont pas le temps de relever la tête que le KO arrive. Sur une balle dans la surface que la défense tente tant bien que mal de dégager, une frappe d’un milieu adverse heurte le coude de Nico et l’arbitre siffle instantanément le penalty. La décision semble sévère, mais le grand numéro 6 adverse ne se fait pas prier pour doubler la mise. 2-0.
Les Verts ne sont pas encore rentré dans le match et le score est déjà lourd.
Peu avant la mi-temps, Dimitry coté droit adresse un centre à Lucas complètement seul au 2eme poteau. L’avant-centre du FCMK contrôle la balle de manière approximative et tente une frappe en force alors que cette dernière rebondit encore largement. Le ballon s’envole dans les nuages.
Les Verts perdent un nouveau joueur avec la sortie de Kevin G., touché aux adducteurs et remplacé par Pierre. La mi-temps est atteinte sur ce score.
 
La 2eme mi-temps sera bien différente. Ce sont les Verts qui prennent le jeu à leur compte. Les locaux ne procèdent plus que par des contres et des longues balles. Les Marilégiens obtiennent de nombreux coups de pied arrêtés, et sur un bon coup-franc coté droit botté par Vincent, c’est Lucas qui dévie astucieusement de l’extérieur du pied dans le petit filet. 2-1.
Les Verts vont pousser jusqu’au bout avec l’entrée de Léo et le retour d’Alex G. Malheureusement, les occasions franches se font trop rares et le gardien des bleus préservera l’essentiel. Le score ne bougera plus.
Une nouvelle défaite qui complique encore la situation du FCMK qui n’a toujours pas pris le moindre point. Le championnat est encore long, mais les Verts ne doivent plus perdre de temps pour engranger des points. La situation devient critique.

 

19 octobre 2014 : Championnat : FCMK2 - Willgottheim 3

L'effectif :
T. HANNAUER / C. LUMANN - L. GEISS - A. PRIMARD - P. DOGLIANI / L. HERMAN - F. OTTMANN - R. BEY - N. PISTORIUS / F. REYSZ - H. ALBECKER / A. LEGROS - X. BERNHART

Battue pour la première fois de la saison la semaine passée en Coupe face à Altorf, l'équipe 2 du duo Schum/Eric souhaitait se racheter en recevant Willgottheim 3, l'une des équipes en forme du groupe avec ses 3 victoires en 3 matchs. Sevré de victoire depuis la 1ère journée, le FCMK 2 se devait d'engranger des points pour occuper un classement plus à niveau avec ses ambitions de début de saison.
Malheureusement, devant l'état d'urgence déclaré pour l'équipe fanion, lanterne rouge de son groupe et en grand danger, beaucoup de joueurs sont appelés à jouer l'après-midi, et les coachs du matin en sont réduits à combler les trous avec quelques valeureux vétérans, et au final, on en dénombre pas moins de 9 (sur 13) sur la feuille de match. L'expérience de Ritchie et Fabess dans l'entre-jeu devraient se révéler utile. Cedess aurait dû être le 14e mais malheureusement pour lui, il s'est retrouvé coincé sur la lunette des toilettes avec quelques soucis gastriques. Bon rétablissement à lui.

La première mi-temps sera globalement dominée par le FCMK qui va bien prendre la mesure de son adversaire. Pisto sera nettement à son avantage, bien aidé il faut le dire, par l'âge du défenseur qui lui était attribué, avec tout le respect. L'expérimenté milieu de terrain cadenasse bien le jeu, et derrière, les défenseurs sont vigilants. La première énorme occasion sera pour Pisto, qui se défait du défenseur sur le côté droit de la surface et se présente face au but, mais sa frappe du gauche s'envole, à la manière de ce que Hugues est capable de produire parfois. Nouvelle grosse occasion pour le sanglier Pierre, monté aux avants-postes sur un corner, et dont la très belle tête à bout portant passe juste au-dessus. Il avait déjà eu une occasion du même type au match précédent, gageons que ses efforts finiront par payer. Les Verts vont être logiquement récompensé par l'ouverture du score. Elle est l’œuvre de Hugues qui est bien trouvé dans la surface après un joli mouvement démarré dans l'axe par Prims, qui trouve Fabien en relais. Son ouverture pour l'avant-centre est splendide, et ce dernier conclut d'une belle frappe entre les jambes du gardien pour le 1-0. Willgottheim n'a pas encore été dangereux dans ce match mais va bénéficier d'un petit coup de pouce arbitrale. Sur une attaque des visiteurs, la balle touche le bras de Lucho, pourtant collé au corps, dans la surface. L'homme au sifflet n'hésite pas et accorde un coup de pied de réparation plutôt généreux à Willgottheim, même si on pourra noter qu'ils auraient peut-être du bénéficier d'un penalty un peu plus tôt dans le match, sur une main de Prims qui semblait plus évidente. Quoiqu'il en soit, le tir un peu moyen de l'attaquant est brillamment repoussé par Thierry, mais la balle revient dans l'axe pour le même attaquant qui ajuste à nouveau le portier local qui doit cette fois s'avouer vaincu, non sans avoir à nouveau touché le ballon. Rageant ! Les visiteurs égalisent avec beaucoup de chance et pour ce qui est probablement leur seule "occasion" du premier acte.
A la pause, les Verts sont frustrés de ce score alors que le match aurait pu être plié suite aux nombreux occasions locales gâchées.
La deuxième mi-temps sera malheureusement d'un tout autre acabit.

Les Verts vont afficher les limites d'un groupe vieillissant et qui a perdu ses meilleurs éléments. Le physique ne suit plus, le mental non plus, techniquement parlant, les Verts n'y arrivent plus et le FCMK 2 va se faire déborder par les vagues adverses. Tout commence par l'habituel but gag dont les Verts ont le secret et qui vient inévitablement plomber chaque match. Sur une action confuse dans la surfaces des Verts, Prims hérite de la balle sur la ligne de but, une dizaine de mètres à côté des cages. Sa tentative de dégager fort se solde par une magnifique chandelle qui monte très très haut et se dirige tout droit... vers le but de Thierry. Ce dernier tente tant bien que mal de repousser cette balle compliquée qui serait très probablement retombée direct dans le but. Son dégagement des 2 mains ne part pas bien loin, les défenseurs ne peuvent repousser plus loin et un attaquant ne se gène pas pour convertir l'offrande et permettre à son équipe de prendre l'avantage.
Les Verts ne se relèveront pas de ce but casquette et encaisseront un 3e but à peine quelques instants plus tard lorsque le numéro 8 est bien trouvé sur le côté droit de la surface. Sa frappe du droit se loge dans la lucarne gauche d'un Thierry impuissant sur ce coup-là.
Avec 2 buts de retard, les Verts lâchent le match, les entrées de Arnaud et Xavier ne changeront rien à l'affaire, même si l'apport du costaud avant-centre sera intéressant avec ses bons contrôles et remises de balles en pivot, mais qui ne déboucheront sur aucune action concrète.
Les locaux boiront le calice jusqu'à la lie en encaissant un 4e but après un joli travail sur le côté gauche de la défense. L'ailier adresse un bon centre pour le petit attaquant de Willgottheim, pourtant entouré de 3 défenseurs, mais qui aura tout le loisir de placer une tête décroisée qui termine dans les filets de Thierry. 1-4, la messe est dite, l'addition est lourde, mais le FCMK 2 affiche aujourd'hui un niveau qui est probablement le sien, et un classement dans le ventre mou qui va avec. Il est probable que la suite de la saison soit compliquée mais il sera important de repartir du déplacement à Hohengoeft de la semaine prochaine avec les 4 points de la victoire. Les nombreux absents supplémentaires devront être bien comblés pour espérer une issue positive.
 

12 octobre 2014 : Coupe d'Alsace : Breuschwickersheim - FCMK

L'effectif :
K. JOACHIM / C. CIULLO - C. SCHUMACHER - K. GASSER- G. LUMANN / A. GRZESIEWSKI - Ra. LOPEZ - V. THENARD - N. ROTH - G. ANTON/ L. HENRIET / D. PIAT - G. WEISSBACH

Pour le retour de Pascal à la tête de l’équipe, poste qu’il a déjà occupé pendant 3 saisons, l’équipe fanion se déplace sur le terrain de Breuschwickersheim pour un match de Coupe d’Alsace. Les adversaires du jour évoluent une division au dessus des joueurs du FCMK. Une nouvelle fois, les absents sont nombreux. On note toutefois le retour de David, Nico R. et Carmelo dans le groupe ainsi que la prolongation du contrat intérimaire de Loops. En ce dimanche, il s’agit avant tout de retrouver de la confiance et un peu de fond de jeu, avant des échéances en championnat qui s’avéreront bien plus importantes.

Les verts entament le match timidement et ce sont les rouges de « Breusch » qui monopolisent le ballon dans les premiers instants. Peu à peu les visiteurs vont prendre le jeu à leur compte et faire jeu égal avec les locaux. Le milieu de terrain Loops, Nico et Alex quadrille parfaitement l’entre jeu et Guillaume et Vincent participent de fort belle manière aux tâches défensives.
Devant, quoiqu’un peu isolé, Lucas réalise une excellente partie et prend plusieurs fois le dessus sur les défenseurs adverses. Sur une combinaison côté gauche entre ce dernier et Guillaume, les verts obtiennent un corner. Frappé rentrant mais un peu court par Nico, le ballon est manqué de quelques centimètres part un vert qui se jette au premier poteau. Le gardien est surpris et relâche le ballon maladroitement dans sa cage. Ouverture du score chanceuse mais malgré tout méritée. 0-1.
Sur un coup franc toujours botté par Nico, Carmelo surgit au second poteau et est tout près de doubler la marque d’une superbe tête plongeante. Le ballon frôle la lucarne mais sort malheureusement en 6 mètres.
A quelques instant de la pause, les locaux se réveillent et sur un centre venu du coté droit de la défense, le ballon est repris de la tête au second poteau pour leur seule vraie occasion des 45 premières minutes. Lumi sauve de la cuisse sur la ligne et les verts se dégagent et peuvent enfin souffler.

La 2eme mi-temps est plus compliquée pour les verts qui souffrent. Le coach de Breusch effectue ses 3 changements dès la reprise et les nouveaux entrants se montrent très remuants. Mais la défense tient bon avec un Carmelo auteur d’une grosse prestation, et une défense centrale retrouvée.
Sur une balle longue, Lucas prend à nouveau le meilleur et s’en va défier le gardien en face à face. Malheureusement, sur un terrain devenu très gras au fil de la rencontre, la conduite de balle est un peu longue et le gardien intervient au dernier moment. Le KO n’était pas loin.
Les centres et les frappes vont se multiplier dans les derniers instant, mais il y a toujours une jambe pour contrer la frappe ou un tacle rageur pour intercepter. Quand la défense est battue, c’est Kevin qui sort le grand jeu comme sur ce coup-franc aux 20 mètres qu’il détourne en corner alors que le ballon allait se loger dans le soupirail. Le score en reste la et les verts se qualifient pour la suite de la compétition. Espérons que le même état d’esprit sera affiché des la semaine prochaine pour le championnat.

 

12 octobre 2014 : Challenge Decathlon : FCMK2 - Altorf 3

L'effectif :
T. HANNAUER / N. FRIEDERICH - L. GEISS - A. PRIMARD - P. DOGLIANI / L. HERMAN - C. DECK - A. SAULA - N. PISTORIUS / F. REYSZ - A. LEGROS  / C. LUMANN - H. ALBECKER - T. MULLER

Toujours sur la lancée de son excellent début de saison où elle est toujours invaincue avant ce match, l'équipe 2 retrouvait le terrain champêtre de Kirchheim pour un 3e tour de Challenge Décathlon face à une belle équipe d'Altorf 3, leader elle aussi invaincue de son groupe en Division 3. L'ambition de la troupe à Schum et Eric était de continuer à surfer sur la bonne dynamique et tenter de passer autant de tours que possible dans cette compétition qui semblait pour une fois sourire au FCMK.

Avec le retour du semi-retraité Thierry Hannauer dans les cages, on pouvait espérer plus de sérénité dans la défense Verte. Avec le retour de Pascal Duba sur le banc de l'équipe fanion, Nico Roth et Loops y font leur retour, et il est probable que d'autres joueurs les suivront dans les prochaines semaines (Alex, Nico F., Pisto...). Cependant, pour ce match, ils sont encore présents.

Le match n'a pas encore commencé mais le sketch a lui déjà démarré : terrain non tracé, 2e tresse de maillots à aller récupérer en urgence pour cause d'incompatibilité de couleurs avec les visiteurs, but des jeunes qui gêne sur le bord du terrain et qu'il faut déplacer, mais qui est cadenassé, et enfin, pas moins de 15 joueurs convoqués par les coaches alors que seuls 14 peuvent être alignés. C'est le super-vétéran Ritchie qui fera les frais de cette erreur de calcul. Lucho se charge de récupérer les maillots, bleus cette fois-ci, Claude enfile sa tenue de Walter White et trace le terrain en catastrophe, et tout rentre dans l'ordre.

Place au jeu, enfin, sur une pelouse humide mais un beau soleil automnal. Positionnés en 4-4-2 avec Pisto qui décroche au milieu et l'apport de poids d'Arnaud Legros en attaque, les Bleus présentent un visage séduisant lors du premier acte. Le côté gauche est facile avec les 2 compères de toujours, Nico F. et Alex qui se trouvent systématiquement. Les locaux se procurent quelques occasions majoritairement sur coups de pied arrêtés. L'arbitre ayant la sifflante bien preste, les visiteurs sont dans le même cas, mais Thierry veille au grain dans les cages. Les Bleus vont ouvrir le score de fort belle manière. Sur un corner de la gauche vers la droite, Lucho, monté aux avant-postes, place une reprise de volée retournée splendide qui surprend le gardien et vient se ficher dans la lucarne. 1-0 pour le FCMK qui domine globalement cette première période. Marlenheim / Kirchheim aura l'occasion de doubler la mise, à nouveau sur coup-franc, mais la frappe de Pisto fracasse la barre transversale avant de rebondir au sol. C'était peut-être le tournant du match.

A la mi-temps, les 3 remplaçants Loom, Thierry et Hugues sont envoyés à l'échauffement et feront leur entrée au bout de quelques minutes. Laurent, un peu juste dans l'entrejeu, est remplacé par Loom, qui prend la de Nico F. à gauche, lui-même passant au milieu.
La 2e mi-temps sera d'un tout autre acabit avec des Bleus qui vont progressivement perdre le fil du match et se retrouver dépassés par les vagues d'Altorf. L'arbitre continue son récital en sifflant des dizaines de coup-francs qui sont autant de situations dangereuses. Les Marilégiens vont craquer sur une erreur individuelle dont ils ont le secret. Sur une balle haute adressée vers la surface, Thierry annonce "j'ai !" mais est devancée dans sa sortie par le petit attaquant d'Altorf, plus rapide, qui l'élimine d'une tête et conclut d'un plat du pied vers le but vide. Cette égalisation, logique, met un coup sur la tête des Bleus qui n'arrivent plus à jouer ensemble et perdent beaucoup de ballons. Sur une attaque d'Altorf où les défenseurs du FCMK avaient semble-t-il mis le pied sur le ballon, Prims est pris dans sa tentative de ressortir la balle et les Verts d'Altorf ne se font pas prier pour prendre l'avantage. Physiquement et footballistiquement, les joueurs du FCMK ont lâché le match et perdent beaucoup d'énergie à contester les décisions arbitrales, certes discutables, ce dernier ayant manifestement décidé de siffler faute sur chaque duel du match. Il infligera tout de même un carton rouge direct au numéro 7 d'Altorf, coupable d'un vilain coup par derrière sur Pisto.
Les visiteurs inscriront un 3e but sur un coup-franc direct bien envoyé sous la barre de Thierry, pas aidé par un mur inexistant. 1-3, score final, les joueurs d'Altorf, remontés comme des pendules, s'imposent assez logiquement et continuent leur excellent début de saison. Pour le FCMK 2, c'est un petit coup d'arrêt dans ce qui était pour l'instant une excellente série. Il s'agira de réenclencher la marche avant dès dimanche prochain avec la réception de Willgottheim 3.


 
 

05 octobre 2014 : Championnat : FCMK - Boersch

L'effectif :
K. JOACHIM / C. PINAULT - C. SCHUMACHER - K. GASSER- G. LUMANN / C. DECK - Ra. LOPEZ- V. THENARD - B. BLAESS / R. WEIL- L. ELISTRATOV / P. CLOSSET - L. HENRIET

Le FCMK accueillait Boersch pour cette 4eme journée de championnat qui semblait déjà capitale.
Le coach Mariani disposait d’un groupe de 13 joueurs parmi lesquels les « anciens » Loops et Cedes, venus compenser les nombreuses absences.
Les soucis d’effectifs continuent avant le match avec Lucas légèrement malade qui préfère débuter sur le banc, et pendant le match avec les sorties sur blessure successives de Benji (tôt dans le match), Charley (qui pourra reprendre sa place) et Romain en 2eme mi-temps.
 
Les verts débutent tout de même bien le match et ouvrent le score rapidement de manière plutôt chanceuse. Sur une balle longue venue du coté gauche, le défenseur devance Léo et adresse une passe en retrait que le gardien ne maitrise pas et qui file dans les filets. 1-0
Malheureusement, pas le temps de se réjouir. Dans les minutes qui suivent, les Verts vont à leur tour encaisser un but casquette. Sur un débordement de l’ailier gauche, ce dernier pousse la balle trop loin et peut simplement tacler pour tenter un centre désespéré. Le ballon roule tout doucement vers les buts et Kevin semble s’en emparer facilement. A la surprise générale, le cuir lui échappe, passe entre ses jambes et franchit la ligne au ralenti. 1-1 
Comme c’est devenu une habitude, l’équipe va sombrer sans qu’on puisse vraiment comprendre pourquoi. Sur une passe en retrait d’un milieu de terrain, Kevin G. laisse passer la balle entre ses jambes en pensant laisser son gardien s’en saisir. La balle est bien trop courte, et un attaquant trainait également dans son dos. Ce dernier ne se fait pas prier et file au but pour remporter son face à face. 1-2.
Dans la foulée, Cyrille, qui ne trouve pas de solution devant lui tente d’effacer son vis-à-vis d’un petit crochet. Encore une fois l’attaquant adverse prend le dessus et peut facilement transmettre à con coéquipier qui encore une fois se trouve seul face à Kevin abandonné par sa défense. 1-3.
 
Alors que toute l’équipe semble déjà abattue, le 2eme mi-temps reprend et les rouges vont survoler la fin de match en inscrivant 3 nouveau buts. Un premier sur une lourde frappe sous la barre de l’ailier droit, un autre sur un centre que Kevin ne peut que repousser et astucieusement repris dans la surface. Pour finir, un coup franc sur la ligne des 16 frappé fort et encore une fois repoussé par le gardien local et repris par l’avant centre dans une défense totalement endormie.
Les Verts avaient entre temps réduit le score…sur une nouveau CSC après un centre coté droit de Loops.
 
L’addition est salée et la suite de la saison s’annonce très compliquée pour cette jeune équipe qui semble manquer  de ressources physiques et mentales. Cette lourde défaite, la 4e en championnat déjà, scellera en outre le sort de l'entraineur Mariani, dont le remplacement par Pascal Duba sera annoncé dès le lendemain. Pascal, de retour à peine quelques semaines après sa retraite, aura la lourde tâche de remobiliser les troupes et d'aller accrocher un maintien qui parait d'ores et déjà bien loin.
 

05 octobre 2014 : Championnat : Marmoutier 2 - FCMK2

L'effectif :
A. GRUNEWALD / N. FRIEDERICH - L. GEISS - A. PRIMARD - C. LUMANN / L. HERMAN - N. ROTHA. SAULA  /  T. MULLER - N. PISTORIUS - D. PIAT / H. ALBECKER - R. BEY - A. LEGROS

Après la ballade de la semaine passée en challenge Décathlon, retour aux affres du championnat pour l'équipe 2 du FCMK qui souhaitait continuer sur son excellent début de championnat et rester invaincu. Sans victoire depuis le match inaugural face à Brotsch (pour cause de forfait de Wasselonne dans l'intervalle), la victoire était importante pour rester au contact des cadors du groupe qui filent déjà grand train, avec pour certains 3 victoires en 3 matchs.

L'effectif a subi quelques modifications, en partie suite aux mauvais résultats de l'équipe fanion. Loops et Cedess sont partis prêter main forte aux jeunes joueurs du coach Mariani. Pour les remplacer, on retrouve sur le banc les vétérans Hugues et Ritchie, ainsi que Arnaud. En attaque, Fabrice est sur le flanc à cause de sa cheville récalcitrante, c'est donc David Piat qui seconde Thierry et Pisto. Loom fait également son retour en défense, maintenant qu'il est sorti des couches de sa fille.

Le match commence malheureusement, comme souvent depuis quelques semaines, par un but gag et un cadeau du jeune Axel. Sur un coup-franc anodin à 40m des buts du FCMK, la balle est frappée fort et rentrante vers l'entrée des 16m. Axel veut s'imposer dans les airs mais au lieu de repousser du poing, il met ses mains en opposition pour capter la balle. Ses habituels gants en peau de pêche laisse échapper le cuir qui termine tranquillement sa course dans les filets et ça fait déjà 1-0 pour les locaux au bout de 2 minutes de jeu, alors même que les Verts ont à peine touché le ballon. Idéal pour saper le moral des troupes face à une équipe qui affichait avant ce match 3 défaites et qui n'en demandait pas tant. Pire, il ne faudra que quelques minutes à Marmoutier pour doubler la mise, sur une belle action collective autour des 16m qui se conclut par une belle frappe dans le petit filet. 2-0 au bout d'un quart d'heure, le coup est rude pour le FCMK et les têtes sont déjà basses. Sur le banc, Schum a un peu de mal à se réveiller de sa soirée mais sa voix porte tout de même fort pour exprimer sa colère.
Dans le jeu, le FCMK est globalement inexistant. Les choix sont mauvais et les passes ne s'enchainent pas. Les attaquants ne sont jamais trouvés en bonne position et derrière, les défenseurs ont la boule au ventre chaque fois que les locaux s'approchent des cages d'Axel.
Marmoutier aura l'occasion de tuer le match en fin de premier acte. Sur un contre, 2 attaquants s'échappent. Le gardien de Marlenheim sort trop tardivement de sa ligne et se fait facilement dribbler par l'attaquant qui n'a plus qu'à conclure, mais il décide de passer la balle à son coéquipier qui marque, mais le but est refusé pour un hors-jeu logique et stupide. A 3-0, il est probable que la messe aurait été dite. La pause est atteinte sur ces 2 buts d'avance pour les locaux.
Le coach insiste dans les vestiaires sur la nécessité de jouer plus juste, plus simple, et de ne pas user des balles longues, reproche surtout adressé à Nico Roth qui cherche parfois à aller trop vite. Pour dynamiser l'attaque, peu en vue, Thierry et David sont remplacés par Hugues et Ritchie, on repasse alors pour l'occasion en 4-4-2.

La reprise est de meilleure qualité pour les Verts qui ne tardent pas trop à réduire le score. Sur un schéma qui commence à devenir récurrent,  Nico Roth adresse un long coup-franc vers la surface, et c'est Pisto qui réduit le score d'une belle tête comme à son habitude.
Les Verts vont cependant se faire surprendre sur une nouvelle action gag. A nouveau en cause, Axel n'est pas assez franc sur une sortie aérienne, suite à une balle que Prims a laissé rebondir. La balle lui file encore entre les gants et va finir sa course vers le but. Mais c'était sans compter sur l'incroyable retour de Nico Friederich, qui a probablement anticipé l'erreur prévisible de son gardien, qui se précipite et sauve sur sa ligne.
Dans la foulée, les Verts vont revenir. L'entrée de Hugues et sa combativité ont fait du bien devant. C'est suite à un excellent pressing de sa part qu'il récupère la balle dans la surface adverse et adresse un bon centre à Alex, seul dans les 6m, qui conclue de près et en force pour le 2-2. Scénario identique au match de Dingsheim. Les Verts vont alors pousser pour mettre le 3e but vainqueur mais vont échouer par 2 fois, sur 2 balles de match gâchées. Sur la première, Alex est bien trouvée dans la profondeur et se présente face au gardien, mais sa tentative de balle piquée, un peu trop molle, est bien captée par le gardien Yannick Hoffmann, ancien de la maison FCMK passé à Marmoutier, et habituel joueur de champ. La 2e est l'oeuvre de Pisto qui est trouvé sur une balle haute, à la limite du hors-jeu. Lui aussi se présente face au gardien, mais un peu émoussé physiquement, ne peut aller au bout, et sa frappe enroulée du gauche est encore une fois superbement détourné par le portier local qui sauve son équipe.
La dernière occasion du match est pour le numéro 10 de Marmoutier, auteur d'une splendide frappe des 25m qui vient fracasser la barre transversale d'Axel, impuissant sur ce coup-là.
2-2 score final. Déception des 2 côtés : pour Marmoutier qui n'est toujours pas parvenu à s'imposer cette saison, et pour Marlenheim qui paye son entame de match catastrophique et laisse filer des points en route, malgré quelques balles de match qui auraient pu lui permettre de l'emporter.



 

28 septembre 2014 : Coupe d'Alsace : FCMK - Pfulgriesheim

L'effectif :
K. JOACHIM / C. PINAULT - C. SCHUMACHER - K. GASSER- G. LUMANN / A. GRZESIEWSKI - V. THENARD - B. BLAESS / G. ANTON -D. ELISTRATOV L. HENRIET / L. ELISTRATOV - P. CLOSSET - G. WEISSBACH

L’équipe 1 accueillait Pfulgriesheim pour le 2eme tour de Coupe d’Alsace. Le coach Mariani disposait de 14 joueurs et décidai de faire légèrement tourner pour donner du temps de jeu à Charley, aligné a droite de la défense pour sa première apparition sous le maillot vert, et à Lumi et Gaëtan, tous deux de retour de blessure. Malheureusement, Gaëtan n’aura pas l'opportunité de disputer la moindre minute puisqu’il se blesse dès l’échauffement. Il est remplacé dans le 11 par Dimitry.
 
Les Verts rentrent très bien dans le match et le pressing exercé est très efficace. Les nombreux ballons récupérés par le milieu de terrain des locaux vont s’avérer payants. Sur une magnifique frappe de 25 mètres, Dimitry trompe le gardien qui semble masqué au départ de la balle.
L’équipe est très bien en place et ne concède quasi pas d’occasion à son adversaire du jour. Malheureusement, Alex qui voit encore une fois des étoiles au milieu du terrain est contraint de céder sa place. C’est Léo qui prend place aux cotés de Vincent et Benji dans l'entre jeu. Ce changement ne perturbe pas la dynamique et sur un nouveau pressing très haut, Lucas contre un dégagement du gardien pourtant très excentré. Le ballon file dans les cages pour le but du 2-0 bien mérité.
Alors qu’on se dirige vers la mi-temps, une perte de balle de Benji à 25 mètres permet a l’ailier gauche de prendre de vitesse la défense et de centrer pour l’avant centre qui réduit le score malgré le retour désespéré de Kevin J. 2-1. Les 2 dernières minutes vont une fois encore démontrer la fébrilité de cette jeune équipe, qui parvient toutefois à conserver ce score à la pause.
 
Alors qu’elle avait pris l’habitude de sombrer en 2eme période depuis le début de la saison, l’équipe va faire preuve d’une belle solidarité pour arracher la qualification. Alex, de retour sur le terrain va écoper de deux cartons jaunes en moins de 10 minutes laissant ses coéquipiers à 10 pour la dernière demi-heure. Les efforts du trio offensif Lucas, Dim et Guillaume et l’entrée de Pierre pour aider l’arrière garde seront très précieux pour la fin de match.
Pourtant les visiteurs vont monopoliser le ballon et se procurer de nombreuses situations dangereuses. Kevin auteur d’une très belle prestation dans les buts rassure plusieurs fois sa défense par des sorties judicieuses dans les airs aussi bien qu’au sol.
Un très bon coup franc coté droit va voir le ballon s’écraser sur la barre pour sauver le gardien vert qui semblait pour une fois battu. Cette première alerte sera suivie par plusieurs autres actions dangereuses, mais la défense tient bon. Alors qu’il reste 2 minutes à jouer, l’arbitre accorde un penalty plus que généreux aux bleus alors que Kevin G. semblait avoir parfaitement anticipé le drible de l’attaquant. La sentence est transformée par le capitaine, en force au milieu.
Avec cette égalisation plus que cruelle, on craint que les joueurs du FCMK craquent pour la fin de match. La séance de tirs-au-but approche mais sur un ballon en profondeur, Lucas encore lui va profiter de la mésentente du gardien et de la défense adverse pour se faufiler et devancer la sortie du portier. Il pousse le ballon du bout du pied et permet à ses coéquipiers  d’exulter en voyant le ballon rouler tout doucement au fond des filets. 3-2, score final et qualification pour l'équipe 1 du FCMK pour le prochain tour de Coupe d'Alsace.

 

28 septembre 2014 : Challenge Decathlon : Niederhausbergen 2 - FCMK2

L'effectif :
A. GRUNEWALD / N. FRIEDERICH - L. GEISS - A. PRIMARD - P. DOGLIANI / L. HERMAN - N. ROTH - Ra. LOPEZ - A. SOULA /  N. PISTORIUS - F. REYSZ/ X. BERNHART -  D. PIAT - C. DECK

Une fois n'est pas coutume, nous avons droit à 3 résumés pour ce match de Challenge Décathlon entre Niederhausbergen 2 et le FCMK 2.


By Prims

On annonce portes ouvertes au FC Niederhausbergen ce Dimanche matin !

Début de match parfait ou chaque occasion offensive se transforme en but.
Une fois n’est pas coutume les attaquants ont un rendement de folie aidés parfois par le gardien adverse, mais les frappes sont cadrées et ça rentre !

Pour tempérer cette réussite Axel et son grand cœur a permis à Nieder, après une sortie hasardeuse sur un terrain encore fusant par la rosée du matin, de réduire le score (très franchement, il y avait tellement de but que je ne me rappelle plus le score à ce moment-là…).

En cours de jeu, les assauts des Marilégiens sont souvent stoppés par de virulents tacles. Le N°2 de Nieder se trouve exclus temporairement pour l’ensemble de son œuvre, et c’est lors de son retour sur une phase offensive  qu’il permet de créer le surnombre dans le camp des verts. Nous avons subi un assaut sur notre flanc droit, avec un Prim’s qui n’aura pas réussi à contenir l’accélération du N°2, et à la suite d’un centre remis en retrait, sur une frappe légèrement enroulée, touchée par Axel, c’est le 2ème but encaissé pour Marle (avec l’accent, hein…)

Enfin bref il y a eu des buts, pleins de buts, il fallait être là pour voir ça…
Un coup de pied arrêté de Loops déposé sur la tête de Nico Roth qui envoie la chique dans le but, sans doute le plus beau…
Un pénalty vicieux de Fab dont même le gardien doit encore se demander comment la balle est entrée dans son but…
On notera également les raids d’Alex nous régalant de petits ponts, grands ponts, et autres ouvrage d’arts dont il a le secret.
En 2ème période, suite à l’entrée de nos valeureux coéquipiers frais, ce n’est plus aussi réjouissant.
Nous subissons des attaques régulières, heureusement converties en corner ou touche, ou même sauvées par un Axel impérial (il doit être Schizophrène, tellement il est différent en 2ème mi-temps)

Lucho peut-être un peu émoussé par la période des vendanges, a réussi à rejoindre le banc de touche pendant les 10 dernières minutes en contestant une décision de l’arbitre.
Fin de match poussive pour les verts plus désorganisés qu’en début de match, mais récompensé par la générosité de « Youpala » alias Thierry qui s’est fendu d’un plateau de bière pour fêter notre victoire et son anniversaire.
P.S. : Pour Cedes, si tu veux être titulaire, il faut rester jouer au Tarot le Jeudi soir et mettre ton survêt le dimanche matin. :-p

By NaioX

La brume est encore épaisse à Niederhausbergen en ce dimanche matin, alors que l’équipe 2 s’apprête à affronter l’équipe locale. Une équipe un peu modifiée avec les absences de T. Muller, (officiellement pour un mal de dos, plus sûrement pour un mal de cheveux dû à son anniversaire), et de C. Lumann suite à la naissance de la magnifique Margaux. Nico F. en arrière droit et Alex Souler en milieu droit font leur come-back, et David Piat fera un très bon ailier droit du banc de touche pour commencer le match.
Le début du match est digne d’un récital de Bach ou de Wagner. Un jeu léché confisque totalement le ballon à l’équipe locale. Alors que seuls 3 ou 4 joueurs ont eu la chance de toucher la gonfle, Loops envoie déjà une balle au fond des filets adverses après une petite percée sur son côté gauche. La frappe, bien qu’un peu molle, fuse sur l’herbe mouillée et trompe le gardien. Même Loops semblait surpris. 1-0 donc,  puis 2-0 cinq minutes plus tard grâce à Pisto, sur un bon travail de Souler côté droit.
5 min plus tard, le troisième but est inscrit par N. Roth  qui, de la tête, dévie dans le but le bon coup franc de Loops.
Peu de temps après ce but, Fabrice obtient un pénalty. Il se charge lui-même de le tirer, et réalise ce qui doit être le pénalty le plus laid après celui tiré par N. Friederich plus tôt dans la saison : le gardien plonge du bon côté, arrête le ballon, mais ne le capte pas bien et ce dernier roule sous son torse, jusqu’à franchir la ligne de but à 1km/h.  4-0
Le 5ème but viendra quelques minutes plus tard, et sera l’œuvre de Pisto qui, après une belle action collective, pique légèrement la balle au-dessus du gardien qui s’était jeté à ses pieds.

Vers la demi-heure de jeu, Axel réalise une belle sortie sur une passe en profondeur adverse, mais il sort si vite, qu’il passe devant la balle sans la saisir…. Alors qu’il réalise qu’il a oublié la chique, l’attaquant adverse avait déjà poussé la balle au fond. L’équipe de Niederhausbergen doublera même la marque d’une drôle de manière, puisqu’un joueur sorti pour 10 min est autorisé à rentrer sur le terrain alors que toute l’équipe de Marlenheim est en attaque. Sur le contre, ce joueur se retrouve tout seul à la ligne médiane, adresse un centre qui trouve le numéro 9. Ce dernier  crochète Pierre, et envoie une belle balle enroulée vers Axel qui est sur la trajectoire… mais pas ses gants en peau de pêche. 5-2. A noter en fin de première mi-temps, la belle action collective qui part du gardien, passe par Prims, Lucho, Lolo, Nico F, Alex, et se conclue par une frappe de Pisto qui frôle le montant. Loops aurait également pu se voir accorder un 2ème but sur la passe d’Alex, mais l’arbitre siffle un hors-jeu inexistant puisque Loops était clairement derrière le ballon au départ.
En 2ème période, les coachs décident d’injecter du sang neuf avec  C. Deck (à la place de Pierre), David (à la place de Pisto), puis Xavier (à la place de Loops). La 2ème période est plus brouillonne, le football est moins léché, mais quelques actions valent tout de même le détour : le dribble show de Souvler, les parades (si si c’est vrai) d’Axel, les débordements de Nico F,  les reprises de volée de David et de Cedess, et de manière plus générale, la prestation au milieu de terrain de Cedess, qui enchaine glissades et culbutes. Un 6ème but sera inscrit par Soulinho, d’un plat du pied après avoir éliminé son défenseur. Niederhausbergen se verra refuser un but qui semblait valable, mais peu importe, l’équipe de Schum et d’Eric a fait le job, et avec la manière. Les « moch mi net FOU » sont lâchés, la bière coule à flot, bref …un dimanche matin en équipe 2.


By Alex

C’est avec le 2eme tour du Challenge DECATHLON qu’avait rendez-vous l’équipe 2 en cette belle matinée de septembre. L’adversaire du jour, Niederhausbergen, qui évolue également en D2, accueillait le FCMK sur une pelouse en parfait état et propice à la pleine expression des 22 acteurs de la rencontre.
 
L’équipe avait fière allure avec la présence du duo intenable Nico F et Alex, de retour après leurs escapades respectives à Bruxelles et à Nancy. Mieux encore, l’absence de Loom tout fraîchement papa d’une petite Margaux et surtout la relégation sur le banc de Cedess donnaient vraiment toutes ses chances aux Verts.
 
Les protégés de Schum et Eric vont démarrer la rencontre tambour battant avec une ouverture du score après moins de 3 minutes de jeu de Loops qui, excentré sur son coté gauche, va fixer son défenseur et repiquer dans l’axe avant de déclencher une frappe sèche du droit dans le petit filet… Arjen Robben représente ! Dans la foulée, sur un coup franc excentré de Loops (encore lui), Nico R coupera la trajectoire de la tête pour doubler la mise : 2-0.
 
Commence alors le festival Pisto-Alex avec coup sur coup 2 petits exploits du Brésilo-tunisien dans l’axe qui sert sur un plateau Pisto qui ne se fait pas prier pour conclure : 3-0 puis 4-0.
Le cinquième but ne tardera pas à arriver lorsque Fabrice, sur une feinte de corps dont il a le secret, se fera faucher dans la surface de réparation. Il se fera justice lui-même en exécutant la sentence avec une chatasse monstrueuse tant le pénalty était mal tiré… 5-0
 
Les visiteurs vont alors être victimes d’un petit relâchement ce qui va permettre à l’équipe locale, qui n’avait pas encore aligné 2 passes de revenir à 5-1. Axel, sûrement pas très bien échauffé par Cedess (qui devrait pourtant avoir l’habitude d’échauffer le gardien) se troue magistralement sur une passe en profondeur pour le moins anodine du numéro 10 adverse.
Quelques minutes plus tard, une frappe un peu molle de l’avant centre de « Nieder » leur permettra même de revenir à 5-2. A noter que là encore, Axel n’était pas exempt de tout reproche.
Les 2 équipes rejoignent les vestiaires, c’est la mi-temps !
 
La 2ème période va s’avérer bien moins palpitante avec beaucoup de déchets et une fatigue qui commence à se faire sentir des 2 côtés. Suite à l’entrée de David Piat, Cedess et Xavier, le FCMK va peu à peu perdre son jeu léché. Alex va alors réveiller les quelques courageux spectateurs du matin avec un raid solitaire qui finira au fond des filets… Pas de moins 5 joueurs de Niederhausbergen vont y laisser leurs reins, le gardien compris : 6-2.
 
La fin du match arrive doucement et les maigres velléités offensives des rouges et blancs n’aboutiront jamais. Pour Marlenheim, Cedess ou David Piat auront plusieurs occasions d’aggraver le score mais sans réussite.
 
Les verts se qualifient très aisément pour le prochain tour, dans les vestiaires l’ambiance était au beau fixe… le stade de France n’est plus très loin !

 

21 septembre 2014 : Championnat : Dahlenheim - FCMK

L'effectif :
K. JOACHIM / P. CLOSSET - C. SCHUMACHER - K. GASSER- L. ELISTRATOV / A. GRZESIEWSKI - V. THENARD - B. BLAESS / G. ANTON -D. ELISTRATOV L. HENRIET / C. CIULLO - D. SCHUMACHER - R. WEIL

Après sa qualification en Coupe d'Alsace à Hohengoeft, l'équipe 1 du FCMK se déplaçait chez le voisin Dahlenheim, fraîchement promu en D1, pour ce qui reste comme un derby classique face à un vieux rival. L'ambition était d'empocher pourquoi pas une première victoire dans ce championnat 2014/2015.
Pas de surprises dans l'effectif:  l'équipe alignée est à peu de choses prêt la même que lors du match à Hohengoeft. A noter l'arrivée sur le banc d'une nouvelle recrue, Romain. Schum est également présent en tant que 14e.

La première mi-temps est plutôt de bonne facture du côté du FCMK. Sous une pluie fine qui va peu à peu se transformer en déluge, les Verts vont  tenter de produire du jeu sous l'impulsion de leur trident du milieu Alex - Vincent - Benji. Les jeunes attaquants se démènent pour se procurer des occasions, et derrière, Kévin J. fait le taf aux buts, bien protégé par Cyrille et Kévin G.
Le FCMK va être logiquement être récompensé par l'ouverture du score, plutôt chanceuse. Elle est l'oeuvre de Guillaume, qui profite des hésitations défensives locales, pour récupérer le ballon dans la surface et aller tromper le gardien de Dahlenheim.
Sur un contact entre les 2 Kévin, le libéro est légèrement touché et Schum fait son entrée pour le suppléer lors de la fin du premier acte. Carmelo aura aussi droit à sa chance. En face, l'avant-centre local fait souvent usage de sa vitesse et sa technique pour faire passer un frisson dans les rangs Verts mais la conclusion n'est pas au rendez-vous. La pause est atteinte sur le score de 0-1 en faveur du FCMK.

A la reprise, malgré les bonnes intentions affichées lors du premier acte, le coach décide de changer l'équipe et de remettre le 11 titulaire en place, Carmelo n'ayant alors joué en tout et pour tout qu'une dizaine de minutes. Cette 2e période est des plus importantes, le FCMK ayant la fâcheuse tendance de craquer en fin de match.
Il ne faudra que quelques minutes à Dahlenheim pour égaliser, sur un belle tête croisée après un corner. Tout est à refaire après à peine 5 minutes en 2e période, et les bleus ne vont pas s'arrêter en si bon chemin. Sur un petit festival dans la surface, le numéro 9 se joue de la défense et est accroché. Penalty qu'il va lui-même transformer pour que son équipe prenne l'avantage. Le coup de massue est rude pour les Verts qui vont totalement lâcher le match. Le numéro 11 local, auteur de l'égalisation, en profitera pour inscrire 2 nouveaux buts quasi similaires, consécutivement à chaque fois à un bon centre de l'arrière gauche, pour s'offrir un triplé et permettra à son équipe de remporter la victoire et de plonger le FCMK dans le doute.
A nouveau, la 2e mi-temps aura été catastrophique dans ce match où le scénario aura ressemblé comme 2 gouttes d'eau au match de Duppigheim. Problème physique, mental, voire les 2, le bilan de 3 défaites en 3 matchs est déjà lourd pour l'équipe fanion de Marlenheim, et le coach Mariani va devoir trouver rapidement des solutions pour tirer son équipe vers le haut.



 

14 septembre 2014 : Coupe d'Alsace : Hohengoeft - FCMK

L'effectif :
K. JOACHIM / P. CLOSSET - C. SCHUMACHER - K. GASSER- L. ELISTRATOV / A. GRZESIEWSKI - V. THENARD - B. BLAESS / G. ANTON -C. CIULLOL. HENRIET / - G. WEISSBACH / D. ELISTRATOV
 
L'équipe 1 se reprend après ses déboires en championnat en allant s'imposer 4-0 à Hohengoeft, équipe de D3, pour se qualifier pour le 2e tour de la Coupe d'Alsace.

Les buteurs sont : Lucas x2, Guillaume et Leonid.
 

14 septembre 2014 : Challenge Decathlon : FCMK2 - Dinsheim 3

L'effectif :
A. GRUNEWALD  / T. MULLER - L. GEISS - A. PRIMARD - C. LUMANN / C. DECK - N. ROTH - Ra. LOPEZ / X. BERNHART - N. PISTORIUS - F. REYSZD. SCHUMACHER - H. ALBECKER

Après des débuts plutôt réussis en championnat, l'équipe 2 du FCMK faisait son entrée en Challenge Décathlon face à Dinsheim 3, un adversaire évoluant une division au-dessus.
Pour l'occasion, l'effectif des Verts perd en qualité avec l'absence de Nico Friederich et d'Alex Saula, mais l'équipe a tout de même fière allure. En face, c'est une équipe très jeune qui se présente sur la pelouse plutôt grasse du stade de Marlenheim.
Organisés cette fois dans un 4-3-3 avec le trio expérimenté Cedess / Loops / Nico au milieu, et Pisto, Fabrice et le nouveau joueur Xavier devant, les Verts débutent leur match en oubliant un peu les fondamentaux et en usant de longs ballons pour déstabiliser la défense visiteuse, à la peine face à la vitesse et la technique des attaquants locaux.
Ce sont les visiteurs qui vont ouvrir le score sur une percée de leur numéro 10 qui trompe Axel d'une balle piquée après avoir été oublié par son opposant.
Les Verts vont égaliser par Pisto, qui marque un coup-franc très excentré directement, après que sa frappe puissante ait traversé une forêt de jambes dans la surface. Cedess revendiquera la paternité de ce but en indiquant avoir effleuré la balle avec ses nouveaux crampons mais le but sera bien crédité au serial buteur Pisto.
Et c'est encore le même joueur qui sera à l'origine du 2e but. Parfaitement lancé en profondeur, à la limite du hors-jeu, Pisto se présente dans la surface, élimine le gardien d'un crochet, et ce dernier n'a d'autre choix que de faire faute sur l'avant-centre du FCMK. Penalty logique et l'arbitre, magnanime, ne dégaine pas de carton supplémentaire. C'est Nico Roth qui transforme tranquillement la sentence pour le 2-1.
A 3 minutes de la mi-temps, la balle est dans les pieds de Thierry Muller sur le côté gauche. Sa relance dans l'axe est interceptée près du rond central par un milieu bleu et blanc qui lance immédiatement son avant-centre, pas hors-jeu car couvert par Lucho mal placé. Alors qu'il file au but, Cédric revient et le tacle par derrière en position de dernier défenseur, à 40m des buts d'Axel. Le joueur mettra du temps à se relever, et l'arbitre fera preuve de la même clémence que précédemment en n'expulsant pas le défenseur marilégien, qui écopera tout de même de 10 minutes d'exclusion temporaire. La mi-temps est alors sifflée sur ce score de 2-1 pour les locaux, pas forcément au meilleur de leur forme.

Les Bruchois vont pousser pour revenir lors du second acte mais les occasions seront rares de part et d'autre. C'est le vétéran Hugues, pour son retour en équipe 2, qui signe le 3e but, après un magnifique travail de Pisto sur le côté gauche. Son centre fort devant le but est bien taclé dans les cages par Hugues pour le but du break. Dinsheim va réduire le score à 10 minutes de la fin. Sur une mauvaise relance de Lucho dans l'axe, le numéro 8 récupère la balle à 20m des buts et peut tranquillement rentrer dans la surface et tromper le gardien du FCMK d'une balle enroulée du pied gauche. Plus rien ne sera marqué et c'est le FCMK2 qui se qualifie pour le prochain tour après cette victoire âprement disputée. 3-2, score final.


 

07 septembre 2014 : Championnat : FCMK - Duppigheim

L'effectif :
K. JOACHIM / P. CLOSSET - C. SCHUMACHER - K. GASSER- L. ELISTRATOV / G. ANTON- L. HENRIET - B. BLAESS / C. CIULLO- A. GRZESIEWSKI - G. WEISSBACH / L. HERMAN - D. SCHUMACHER
 
Une semaine après sa déculottée inaugurale à Hangenbieten, c'est une équipe fanion du FCMK à nouveau très jeune qui recevait Duppigheim pour tenter de relever la tête et marquer ses premiers points dans ce championnat 2014/2015.
Pour électriser un peu le groupe, le coach Mariani avait décidé de procéder à pas mal de changements dans son organisation. Avec également quelques absences pour raisons diverses, c'est un effectif assez remanié qui se présente sur la pelouse. En l'absence de Martin dans les cages, c'est Kévin, habituel gardien de la 2, qui enfile les gants. Sur le côté gauche de la défense, c'est Leonid qui prend la place habituellement occupée par son frère Dimitry. Guillaume recule d'un cran au milieu et c'est le grand Alex G. qui se retrouve propulsé avant-centre. Sur le banc, seuls Lolo et Schum senior prennent place.

Le match va bien débuter pour les Verts, puisque sur l'une de ces chevauchées dont il a le secret, Guillaume subit une faute dans la surface. C'est Benji, promu numéro 10 et plus "vieux" joueur sur la pelouse pour le FCMK ce dimanche, qui se charge de transformer la sentence pour le 1-0.
Cette joie sera malheureusement de courte durée puisque les visiteurs vont égaliser très rapidement suite à une action magnifiquement  construite sur le côté gauche. Le libéro Kévin Gasser monte à l'interception sur le 10 mais ne réussit pas à s'imposer. S'en suit un magnifique déboulé sur le côté, l'attaquant pénètre dans la surface et place une très belle balle dans le petit filet, hors de portée du cerbère local.
La pause est atteinte sur ce score de 1-1. Pas de changement de la part du coach et ce sont les mêmes 11 joueurs qui reprennent.

Les Verts vont rapidement se faire piéger suite à des errements défensifs. Les visiteurs inscriront encore 4 buts face à une défense globalement passive et un Kévin abandonné par ses jeunes collègues. Sur une attaque placée côté droit de la défense du FCMK, Pierre, sans doute un peu trop offensif, n'est pas au marquage. Kévin G. se retrouve au duel mais interrompt son geste et laisse filer l'attaquant. Celui-ci se retrouve face à Cyrille, entame un crochet, le stoppeur tente un tacle puissant, venu de loin, et clairement mal maitrisé, qui déséquilibre le joueur de l'USL Duppigheim. Penalty indiscutable que transforme le 10 adverse pour prendre un avantage que Duppigheim ne lâchera plus. Ce but provoquera un lâcher prise général côté Vert avec des joueurs qui ne montreront jamais de signe d'une quelconque révolte. L'entrée de Schum et les quelques minutes disputées par Laurent n'y changeront rien, Duppigheim s'impose très largement 1-5 sans contestation possible.

Avec 9 buts encaissés en 2 matchs et seulement 1 but marqué, les débuts du FCMK en championnat sont catastrophiques. Bons derniers aux côtés d'une vieille connaissance (Nordheim/Kuttolsheim), il est urgent pour les Verts de se reprendre. Cela passe par un tour de Coupe d'Alsace dimanche prochain face au voisin Hohengoeft, parenthèse qui permettra peut-être d'oublier cette mauvaise entame et de repartir sur une note positive.
 

07 septembre 2014 : Championnat : Dingsheim/Griesheim 2 - FCMK2

L'effectif :
A. GRUNEWALD / T. MULLER - N. FRIEDERICH - A. PRIMARD - C. LUMANN / C. DECK - N. ROTH - A. SAULA - Ra. LOPEZ / N. PISTORIUS - F. REYSZL. GEISS - A. LEGROS - P. DUBA

Sur la lancée de son excellent résultat obtenu la semaine passée face à Brotsch, l'équipe 2 se déplaçait à Dingsheim/Griesheim pour tenter de confirmer les bonnes dispositions affichées. Sur le petit terrain du village du Kochersberg, l'équipe alignée ne diffère que très peu de celle du week-end précédent. Promus en équipe 1, Kévin et Laurent sont remplacés numériquement par Axel et Cedess pour son n-ième retour. Nico Roth remplace Jo, et sur le banc, Lucho fait également son retour, ainsi qu'Arnaud Legros rappelé au dernier moment. Schum sortant à peine de son lit, c'est Eric qui fera le coaching seul, une fois n'est pas coutume.

Les dimensions réduites du terrain ne favorisent pas le beau jeu. Les locaux et leur immense gardien, usent et abusent du jeu long et mettent en danger les défenseurs Verts sur ce type d'offensive peu académique. Du côté du FCMK, la présence de nombreux joueurs très techniques au milieu devrait permettre de présenter un jeu court et rapide, mais les Verts feront avant tout beaucoup de mauvais choix par excès de précipitation. En voulant jouer trop vite, ou en sautant le milieu de terrain pour jouer long, les Verts n'entreront pas très bien dans le match. Ils seront rapidement sanctionnés lorsqu'un attaquant adverse s'échappe et rentre dans la surface. Plus ou moins involontairement, Nico Friederich le crochète en position de dernier défenseur et l'arbitre accorde un penalty que les locaux transforment, même si Axel touche le ballon sur la frappe.
Ce but a le mérite de réveiller un peu les Verts qui vont enfin se mettre à jouer correctement. Sur une très belle action initiée depuis le milieu de terrain, Fabrice est trouvé sur le côté gauche de la surface. Il revient sur ses pas et envoie un centre du droit à raz de terre vers le 2e poteau où se trouve Loops, qui d'un joli tacle, égalise à peine quelques minutes après l'ouverture du score. Mais les Verts vont afficher de trop grosses largesses défensives lors de ce premier acte et ils vont se faire punir naïvement 2 fois. Un nouveau long dégagement du gardien a le temps de rebondir plusieurs fois dans l'axe. Mal placés, les défenseurs sont débordés et c'est Prims qui se retrouve au duel avant l'avant-centre. La balle arrive dans la surface et Axel prend l'initiative de sortir timidement au contact du duel. C'est l'attaquant qui récupère finalement la balle et qui, en se retournant, glisse une balle à raz du sol en direction du but vide pour le 2-1. But gag, amené sur une action classique "à-la-Dingsheim" mais réalisme maximum pour les locaux et inquiétante passivité défensive pour les visiteurs. Le schéma se répète peu avant la mi-temps. Alex tente de construire dans l'entre-jeu. Il s'appuie sur Loom qui écarte sur le côté droit. Plutôt que de continuer de construire l'action, il se précipite et adresse un centre flottant vers la surface de réparation, sur lequel le gardien local n'a aucun de mal à s'imposer. Sa longue relance au pied va trouver à nouveau l'avant-centre pour un nouveau duel avec Prims, abandonné par le reste de ses compères. Là encore, Axel tente une sortie, se prend un coup du sombrero du numéro 9 qui n'a plus qu'à finir le travail pour le 3-1. Les têtes sont basses côté Vert, mais malgré tout, les occasions se succèdent, avec notamment Nico Roth, auteur d'une splendide frappe à 25m qui vient fracasser le montant de Dingsheim. A la pause, Loops remotivent les troupes et les Verts savent que, tout comme le Racing la veille face à Colmar, un retour est possible.

Le 2e acte coïncidera parfaitement avec cette période de vendanges avec un festival d'occasions manquées par les attaquants Verts qui se retrouveront de nombreuses fois en position favorable mais ne trouveront pas le cadre.
A force d'insister, la réduction du score interviendra par Alex qui est à la conclusion d'une première occasion repoussée par la défense locale. Son tir en force de près sur une deuxième balle ne laisse cette fois pas une chance au gardien. Il reste alors suffisamment de temps pour croire en une égalisation, voire mieux. Du côté local, le 9 trouvera le poteau sur un bel enchainement crochet - frappe depuis le coin gauche de la surface. Axel était probablement battu. Arnaud Legros fait alors son entrée pour donner du poids à l'attaque.
La délivrance interviendra par l'inusable Pisto qui sera à la conclusion d'un beau mouvement initié depuis une touche de Loom sur la droite vers Alex, auteur ensuite, après un relais avec Arnaud,  d'un bon débordement et d'un centre en retrait pour le petit avant-centre qui conclue encore une fois de près pour l'égalisation.
On se dit alors que le hold-up est jouable et les Verts vont se procurer les occasions pour tuer le match. Citons pêle-mêle Nico Friederich qui se procure une belle opportunité sur une montée rageuse et un beau relais avec Alex, mais sa frappe du gauche passe à côté. Citons également Nico Roth qui aura un nombre incroyable de frappes à son actif, toutes trop enlevées et hors cadre, alors que la différence était faite à chaque fois. Ses coup-francs directs ainsi que ceux de Loops n'auront pas plus de réussite.
Le match s'achève sur ce score de 3-3 et sous une chaleur estivale. Entre satisfaction d'être revenu au score, et déception de n'avoir pas su remporter ce match pourtant à leur portée, malgré une première période ratée, les Verts sont partagés. Place à un tour de Coupe dimanche prochain face à Dinsheim 3, pensionnaire de D1B.
 

31 août 2014 : Championnat : Hangenbieten - FCMK

L'effectif :
M. WENDLING / P. CLOSSET - C. SCHUMACHER - K. GASSER- D. ELISTRATOV / N. ROTH - A. GRZESIEWSKI - L. HENRIET- B. BLAESS / L. ELISTRATOV - G. ANTON / C. CIULLO - G. WEISSBACH - G .LUMANN
 
En ce dernier jour du mois d’août, l’équipe 1 du FCMK se déplaçait sur le terrain d’Hangenbieten où elle avait obtenu son maintien la saison passée. Pour l’ouverture du championnat, l’objectif était de réussir la même performance qu’il y a quelques mois à peine. Pourtant, ce sont les locaux, dont l’effectif a été modifié en profondeur, qui vont prendre le meilleur départ dans ce match. Le jeu développé est plaisant à voir, et les attaquants se projettent très vite vers l’avant. La première vraie action est pourtant verte. Sur un corner bien ajusté, Léo place une superbe tête mais le gardien auteur d’un arrêt réflexe de toute beauté préserve le score. Après un gros quart d’heure de jeu, un milieu de terrain rouge déboule plein axe et décoche une grosse frappe de 25 mètres. Le ballon contré par Kevin retombe dans les pieds du petit ailier adverse qui arme une frappe instantanée qui vient se loger dans le petit filet de Martin. 1-0.
 
Le match va continuer selon la même physionomie. Hangenbieten monopolise toujours le ballon et Marlenheim ne parvient pas à développer ses contres jusqu’au but adverse.  En fin de mi temps, les locaux vont doubler le score sur corner. La tête puissante ne laisse aucune chance au gardien du FCMK qui s’incline pour la 2eme fois. 2-0.
La mi temps est sifflée sur ce score somme toute logique.
 
 
Alors que le coach tente de remotiver ses troupes dans les vestiaires, la seconde mi-temps débute et va s’avérer être pauvre en jeu et en occasions. Les rouges vont gérer tranquillement leur match alors que l’esprit de révolte ne se fait pas vraiment sentir chez les visiteurs du jour. Le rythme est bien plus faible que pendant les 45 premières minutes, et l’entrée de Gaétan, seul changement du jour, à 20 minutes du terme ne va rien y changer. Alors qu’on se dirige tout doucement vers la fin de match et que le score semble acquis, les Verts vont inexplicablement lâcher prise. Deux pertes de balle aux 30 mètres dans les 5 dernières minutes vont permettre aux attaquants adverses de corser l’addition. Un premier ballon dans la profondeur coté gauche de l’attaque permet à l’ailier de remporter son face à face. 3-0. Dans la foulée, l’avant centre remporte son duel face aux défenseurs centraux et s’y reprend à 3 fois pour inscrire le 4-0. Score final.
 
Le score est lourd, mais contre un adversaire globalement un cran au dessus, il aurait fallu montrer plus d’envie et de rigueur pour espérer arracher le point du match nul qui était l’objectif du début de match.
 

31 août 2014 : Championnat : FCMK2 - Brotsch 2

L'effectif :
K. JOACHIM / T. MULLER - N. FRIEDERICH - A. PRIMARD - C. LUMANN / L. HERMAN - J. NIVOIX - A. SAULA - Ra. LOPEZ / N. PISTORIUS - F. REYSZP. DOGLIANI - D. SCHUMACHER - P. DUBA
 

Ce dernier dimanche d'août marquait la reprise du championnat pour l'équipe 2 du duo reconduit Schum/Eric. Pour l'occasion, les Verts allaient inaugurer la nouvelle pelouse de Kirchheim et recevaient l'équipe de Brotsch 2, récent 4e du dernier championnat. On se souvient qu'au match retour à Haegen, Brotsch s'était imposé à l'ultime seconde. Gageons que certains joueurs du FCMK avaient à cœur d'effacer ce résultat. Et c'est une équipe plutôt ambitieuse qu'on concocté les coachs.  Devant l'inamovible Kévin, on retrouve Nico et Prims dans l'axe, Thierry Muller glisse au poste d'arrière gauche, et Loom retrouve le côté droit. Au milieu, on conjugue l'expérience de Loops, de Laurent et d'Alex Soula, à la jeunesse de Jo, remis de sa grave blessure au genou la saison passée. En attaque, on retrouve les maîtres artificiers Pisto et Fabrice. Surprise sur le banc où le s'coach Pascal porte son numéro s'quatorze fétiche.

Le premier quart d'heure est pour les visiteurs, sur une belle pelouse qui favorise le jeu au sol. L'organisation des Verts met un peu de temps à se mettre en place et les rouges en profitent pour développer leur jeu par l'intermédiaire notamment de leurs milieux de terrain (n° 8 et 10). Le temps pour chacun de trouver ses marques et de prendre son bonhomme et le match va s'équilibrer.
Mais ce sont bien les Verts qui vont ouvrir le score sur leur première action construite. Fabrice est très bien lancé en profondeur sur le côté droit. Son centre à raz de terre dans la surface est parfaitement repris par Pisto qui ouvre son compteur but et va couper toute l'envie initialement affichée par les visiteurs.
On va alors assister à un festival d'occasions gâchées par les joueurs du FCMK qui développent un jeu séduisant sous l'impulsion du meneur de jeu Loops mais qui vont réellement pêcher dans la finition. Fabrice, Alex, Pisto, vont tour à tour se procurer des opportunités franches mais la balle échouera souvent hors cadre ou sur le gardien. A mi-chemin du premier acte, l'arbitre va accorder un penalty généreux au FCMK suite à une faute de main dans la surface, le joueur ayant pourtant le bras le long du corps. Comme le jeudi précédent, c'est Nico Friederich qui décide de tenter sa chance. Déstabilisé par le choix du gardien de partir du bon côté, sa tentative de "spéciale" s'envole loin au-dessus du but pour ce qui restera sans doute pour un bon moment, le pire penalty que ce terrain aura connu. Le break est donc raté mais les Verts ne se découragement pas, ne sont pas mis en danger, et vont tout de même doubler la mise avant la mi-temps. Sur une longue ouverture, on retrouve encore Fabrice qui remet intelligemment de la tête pour... Pisto qui termine et inscrit un doublé. La paire d'attaquants fonctionne bien en ce premier match de championnat avec un doublé pour l'un et deux passes décisives pour l'autre.
La fin de premier acte est tendue, certains joueurs visiteurs perdant visiblement leurs nerfs au vu de la tournure du match. 2-0 à la mi-temps.

Au retour de la pause, on assiste à une répétition de ce qu'on a vu pendant les 45 premières minutes, à savoir un festival d'occasions en tout genre malheureusement ratées. Le score aurait sans doute pu et dû être plus lourd. Les visiteurs ne profiteront cependant pas de la maladresse des locaux, la défense Verte passant somme toute un match tranquille et Kévin n'ayant pour ainsi dire aucun arrêt à faire.
Et c'est dans la confusion la plus totale qu'Alex va lui aussi ouvrir son compteur but et d'ores et déjà faire mieux que la saison passée où son total était resté bloqué à 0 ! Trouvé seul sur le côté droit, il se présente face au gardien et réalise une merveille de louche lobée qui termine sa course dans les filets mais que le gardien tente tout de même de dégager en revenant en catastrophe. Le ballon a-t-il franchi la ligne ? Au final, le but est bel et bien validé et ça fait 3-0 pour le FCMK.
Les remplaçants font leur entrée au fur et à mesure (Pierre à la place de Thierry, Schum à la place de Loops et l'ex-coach de la 1 à la place de Fabrice au poste d'attaquant !). Les occasions se succèdent encore et toujours, Pascal trouve même la barre. Du côté des rouges, on ne note guère que quelques corners et coup-francs pour faire passer un léger frisson dans les rangs Verts.
Le mot de la fin sera pour le futur pharmacien Alex Saula qui, idéalement lancé par Lolo sur la droite, ne se fait cette fois-ci pas prier pour marquer de façon franche et claire d'une frappe dans le petit filet. 4-0, score final, prestation nette et sans bavure pour l'équipe réserve du FCMK qui peut nourrir quelques ambitions légitimes dans ce championnat, sous réserve que l'effectif puisse être aussi riche tous les dimanches. Match propre, pas de but encaissé, les motifs de satisfaction sont nombreux pour Schum et Eric.
 

28 août 2014 : Match amical : Dangolsheim 1 - FCMK2

L'effectif :
K. JOACHIM / P. DOGLIANI - N. FRIEDERICH - A. PRIMARD - C. LUMANN / Anthony - A. RACHON - V. THENARD - Ra. LOPEZ / N. PISTORIUS - F. REYSZ/ L. HERMAN - A. LEGROS - D. SCHUMACHER - D. MONTEIRO
 
A 3 jours de la reprise, l'équipe 2 affrontait en match amical l'équipe fanion du club de Dangolsheim qui évolue en Pyramide A Division 3.
Avec un effectif composé pour partie de certains piliers de la 2, mais aussi d'anciens joueurs de l'équipe 1 (Pisto, Nico F...), et également 2 nouveaux joueurs (Anthony et Vincent), les joueurs de Schum et Eric se sont imposés 2-3 au terme d'un match plutôt plaisant et sur une pelouse très agréable à jouer.
Les jeunes joueurs locaux ont ouvert le score en première mi-temps lorsque l'attaquant lancé en profondeur d'une balle haute a brillamment lobé Kévin sorti à sa rencontre. Les Verts ont égalisé peu avant la mi-temps par Nico "Supi" Friederich sur un penalty obtenu pour une main dans la surface après une action de Fabrice Reysz.

Dès le début du 2e acte, les joueurs du FCMK prennent l'avantage par Pisto sur une magnifique tête suite à un corner de Arnaud Rachon. Ils feront le break un peu plus tard par Grand Loom qui ouvre bien son plat du pied dans la surface suite à un superbe service de Lolo, rentré à la pause.
Les joueurs de Dangolsheim réduiront le score à 10 minutes du terme sur un centre en retrait bien transformé, consécutivement à une perte de balle de Prims sur une balle récupérée dans l'axe.
Avec un mélange d'expérience et de jeunes joueurs, les Verts ont affiché de belles intentions et ont tenté de produire du jeu, même si la fin du match a été un peu difficile. Voilà un essai à transformer dès ce dimanche pour l'ouverture du championnat face à Brotsch.


 

24 août 2014 : Coupe de France : FCMK - Kindwiller

L'effectif :
K. JOACHIM / P. CLOSSET - C. SCHUMACHER - Ra. LOPEZ- G. LUMANN / N. ROTH - A. GRZESIEWSKI - J. NIVOIX - L. ELISTRATOV / L. HENRIET - G. ANTON / C. CIULLO - F. REYSZ - G. WEISSBACH
 
A peine une semaine pour se remettre de la victoire étriquée contre le Strasbourg SUC Ardi que déjà se profile le 2e tour de la Coupe de France pour le FCMK qui reçoit pour l'occasion le club de Kindwiller, classé au même niveau départemental. Pour tenter de se hisser au 3e tour et se rapprocher des tresses de maillots offertes, c'est encore une équipe très jeune qui est alignée par le coach Mariani, avec toutefois l'apport de quelques joueurs d'expérience comme Loops en libéro, Nico en milieu défensif et Fabrice sur le banc pour faire le nombre.

Le match débute sur un faux rythme et avec 2 équipes qui se neutralisent pendant le 1er quart d'heure. Un cafouillage sur corner offre à Kindwiller, dont les joueurs arborent un maillot orange fluo du plus bel effet,  la première occasion du match au quart d'heure de jeu. Sur le corner suivant, le numéro 7 est totalement oublié au second poteau mais il rate la cible. De manière générale, ce sera surtout sur coup de pied arrêté que les visiteurs se créeront le plus d'opportunités. Illustration à la 22e minute lorsque Kindwiller obtient un bon coup-franc à une vingtaine de mètres du but de Kévin, consécutif à une grosse faute de Lumi qui aurait pu prendre un carton jaune sur l'action. Ledit coup-franc sera cependant renvoyé par le mur.
Les Verts se créeront enfin leur première occasion à la 25e minute après un sacré festival de Guillaume dans le coin gauche. Malheureusement aucun attaquant ne sera assez prompt pour reprendre. Sur l'action suivante, une perte de balle dans l'axe provoque une ouverture en profondeur vers le 11 adverse, mais Loops, globalement très propre sur l'ensemble du match, le reprend d'une superbe tacle. A la demi-heure de jeu, c'est cette fois le latéral droit visiteur qui prend son couloir, élimine Lumi et place une puissante frappe de l'entrée de la surface, au dessus.
2 minutes plus tard, c'est au tour des Verts d'obtenir un bon coup-franc, exécuté par le maitre ès coup de pied arrêtés, Nico, mais le gardien boxe la frappe en corner. Les 5 dernières minutes du premier acte sont plus difficiles pour le FCMK qui ne maitrise plus le jeu et manque de se faire surprendre. La mi-temps est atteinte sur un score nul et vierge, personne n'a réellement pris l'avantage, et les visiteurs usent et abusent surtout de longues balles vers l'avant et cherchent à tirer profit des nombreuses phases de jeu arrêtées qu'ils se sont procurés. Du côté Vert, Alex et Lucas sont au four et au moulin et grattent un nombre incalculable de ballons mais la finition n'est pas présente.

On joue depuis une grosse dizaine de minutes en 2e mi-temps quand Guillaume sur contre va placer une accélération dont il a le secret. Il va résister au duel, rentrer dans la surface, se faire contrer, mais Leo va récupérer la chique et adresser un excellent centre en retrait pour Lucas qui adresse une frappe sans contrôle qui s'envole sur le toit du club-house. Ce sera l'une des plus belles occasions pour le FCMK.
A l'heure de jeu, sur une n-ième chandelle envoyée vers l'avant par les joueurs de Kindwiller, les défenseurs centraux locaux sont à la lutte avec le numéro 9 adverse. Gênés par le soleil, ni les défenseurs ni Kévin lors de sa sortie, ne peuvent empêcher l'avant-centre de glisser du gauche une balle qui surprendra tout le monde et finira sa course dans le but. C'est la stupeur dans les tribunes suite à ce but gag.
Il reste alors 30 minutes au FCMK pour revenir comme il l'avait fait lors du tour précédent. La fin de match sera totalement à l'avantage des Verts qui se créeront moultes occasions de revenir, comme sur une frappe trop croisée de Leo à la 65e, une tête de Pierre au dessus sur un mini-corner à la 80e,  ou une autre tête de Carmelo, à bout portant suite à un bon centre de Lucas, mais là encore au dessus du but, à 7 minutes du terme. Le chrono file et on en vient à craindre que les Marilégiens, malgré une énorme envie, ne parviennent à revenir au score. L'ultime occasion, durant les arrêts de jeu, se terminera comme les précédentes par une tête au-dessus suite à un coup-franc de Nico. L'arbitre siffle le terme sur ce score de 0-1 qui signe la fin du parcours en Coupe de France pour le FCMK qui peut nourrir quelques regrets sur ce match où le contenu aura été bien plus intéressant que lors de la qualification du week-end passé. Il n'aura manqué qu'un peu de réalisme et un soupçon de technique et de puissance dans les moments importants pour pouvoir arracher un résultat positif.

Place maintenant à l'ouverture du championnat le week-end prochain avec un déjà intéressant déplacement à Hangenbieten, théâtre du maintien acquis à l'avant-dernière journée la saison passée.
 

17 août 2014 : Coupe de France : FCMK - Strasbourg SUC Ardi

L'effectif :
A. GRUNEWALD / D. ELISTRATOV - C. SCHUMACHER - N. ROTH- C. CIULLO / A. GRZESIEWSKI - J. NIVOIX - L. ELISTRATOV - L. HENRIET / D. PIAT - G. ANTON / P. CLOSSET - G. LUMANN
 
C'était déjà l'heure de la reprise pour les joueurs de l'équipe fanion du FCMK en ce dimanche matin de la mi-août. En guise de plat de résistance, c'est un premier tour de Coupe de France qui se profile avec un adversaire méconnu, le Strasbourg SUC Ardi qui évolue en Division 2.

En cette nouvelle saison, beaucoup de nouvelles têtes ont fait leur appartition au Stade Municipal de Marlenheim, à commencer par l'entraineur Hervé qui a pris la succession du duo Ebersold - Duba. Il a emmené dans ses valises quelques jeunes recrues et on en retrouve certaines sur le terrain, notamment les jumeaux Dimitry et Leonid, ainsi que Guillaume en attaque. Certaines de ces recrues sont d'ores et déjà absentes, le coach a alors fait appel à Nico Roth pour occuper le poste de libéro et à Axel pour le poste de gardien de but. De manière générale c'est une équipe plutôt jeune qui joue sa qualification pour le 2e tour, mais malheureusement seuls 13 joueurs ont pu être convoqués pour ce match qui constitue une bonne entrée en matière pour lancer cette saison charnière.

Le match commence avec 7 bonnes minutes de retard suite au tempo plutôt cool imposé par l'arbitre. Mais une fois le coup d'envoi donné, pas le temps de s'ennuyer. Le FCMK va débloquer la situation dès la 3e minute de jeu après une merveille de jeu collectif dans l'axe. A l'origine de l'action, on retrouve Leonid qui d'une superbe talonnade, effectue le décalage. L'action se poursuit avec Jo qui distille une très belle passe décisive pour le même Leonid qui ne manque pas son face à face et marque son premier but en match officiel sous ses nouvelles couleurs. Mais malgré cette entame idéale, les Verts vont rapidement sombrer de manière inexplicable. A peine 2 minutes après l'ouverture du score, suite à une perte de balle de David Piat dans le rond central, les visiteurs partent en contre. L'attaquant du SUC se retrouve absolument seul avec le but grand ouvert devant lui mais réussit l'incroyable exploit de tirer sur le poteau. La balle finit par sortir en touche sur le côté droit de la défense du FCMK. Les supporters sont encore morts de rire de ce loupé mais les joueurs Verts ne se re-concentrent pas assez vite, et suite à ladite touche, la balle est centrée et le 9 adverse, absolument seul à nouveau, ne se fait pas prier cette fois-ci pour égaliser et tromper le pauvre Axel, totalement abandonné par sa défense. A peine 10 minutes plus tard, les Strasbourgeois font le break suite à une n-ième perte de balle au milieu. L'avant-centre adverse, aux 25 mètres, casse les reins de Nico R. d'un magnifique passement de jambes, rentre dans la surface et frappe plein axe. Axel, pourtant sur la trajectoire, est coupable d'une faute de main et c'est le 1-2 avec un doublé pour le 9 adverse.
Les choses ne s'arrangent pas par la suite, et on joue la 23e minute lorsque le numéro 11 visiteur se retrouve à nouveau seul après avoir été abandonné par un Carmelo déjà épuisé. Il s'y reprendra à 2 fois à bout portant mais marque le 3e but et c'est une mine déconfite qu'on peut apercevoir sur tous les visages des joueurs et supporters Verts qui ne s'attendaient pas à un tel spectacle. Pierre fera alors son entrée à la place de Carmelo, totalement hors du coup à son poste de latéral droit.
Le dernier quart d'heure sera d'une pauvreté technique affligeante avec des Verts totalement incapables d'aligner 2 passes consécutives. La mi-temps est atteinte avec ce retard de 2 buts à combler. Le coach Hervé saura-t-il trouver les mots pour remobiliser son équipe ?

Le 2e acte commence par un coup de théâtre. Les visiteurs sont toujours aussi hardis et leurs contres font très mal à la défense locale. L'ailier du SUC est magnifiquement lancé en profondeur. Axel, sorti trop tendrement à sa rencontre, est facilement dribblé. Excentré, l'attaquant centre en retrait pour le numéro 11, seul au point de penalty, qui tente de marquer mais ne réussit qu'à frapper trop mollement en taclant. Il n'a alors d'autre lubie que de marquer de la main ! L'arbitre a cependant tout vu et adresse un carton jaune à l'attaquant qui en avait déjà pris un en première mi-temps, et c'est donc l'expulsion ! Il reste alors presque une mi-temps pour revenir et l'espoir renait côté Vert.
Aux alentours de l'heure de jeu, David est remplacé par Lumi de retour de vacances, et le coach en profite pour réorganiser un peu son équipe en faisant monter Pierre Closset aux avant-postes. La physionomie du match va s'en trouver chamboulé. Guillaume, transparent en première mi-temps, mais très bon en deuxième, notamment par ses dribbles qui mettront de nombreux adversaires dans le vent, se procure un penalty après avoir été irrégulièrement stoppé sur la gauche de la surface. Nico Roth ne se fait pas prier pour le transformer et réduire le score à la 70e.
Le coach Mariani décide de tenter le tout pour le tout et fait monter Nico d'un cran et passe à une défense à 3 avec Mini-Schum seul dans l'axe.
Très offensifs, les Verts vont alors passer plusieurs fois proches de la correctionnelle. Les visiteurs vont continuer à jouer les contres à fond face à une défense déplumée et il faut une incroyable maladresse des attaquants strasbourgeois pour que le score ne s'alourdisse pas à ce moment-là. Mais à la 75e, c'est sur un coup-franc joué vite dans l'axe à 25m des buts que Lucas va se retrouver idéalement placé dans la surface et va égaliser à 3-3.
Il aurait peut-être fallu à ce moment-là faire preuve de patience face à cette équipe du SUC manifestement plus trop dans ses chaussettes et repasser à une défense stable à 4 pour assurer le coup. Pour ne pas l'avoir fait de suite, et malgré un Lumi très propre sur l'homme dans ses intervention, les Verts vont se faire très peur. Sur un nouveau contre à la 80e, le grand attaquant adverse s'échappe seul et semble ne pas pouvoir être rattrapé. Mais c'était sans compter sur la puissance de Cyrille qui va se jeter dans les jambes de son adversaire d'un tacle désespéré, à quelques centimètres de la surface. L'attaquant échoue dans sa tentative et s'effondre suite à cette grosse faute du défenseur central marilégien. L'arbitre semble indiquer le penalty et on s'attend à le voir brandir un carton rouge qui serait plus que logique. Mais c'est bien un carton jaune qu'il désigne et ce n'est que grâce à une grosse escalope dans la pelouse, désignant l'endroit précis de la faute, que l'arbitre accorde finalement un coup-franc. Stupeur dans les rangs visiteurs. Le coup-franc ne donne rien et les joueurs du SUC ont alors laissé passer leur chance. A 10 minutes du terme, ce sont cette fois-ci les Verts qui jouent un contre à fond. Peut-être hors-jeu au départ, Guillaume est trouvé seul sur l'aile droite. Son accélération ne laisse aucune chance à ses adversaires et il conclue de très près pour le 4-3 et le but de la victoire, inespérée à peine 45 minutes plus tôt.

Les Verts sont passés par toutes les émotions dans ce match : joie de courte durée, abattement, résignation, et enfin courage, abnégation et volonté de fer, pour finalement remporter ce match piège et se qualifier pour le 2e tour de la Coupe de France, dont le match aura lieu dès dimanche prochain. Résultat encourageant pour le nouvel entraineur et ses jeunes protégés qui devront faire fructifier les ressources morales et physiques affichées dans ce match pour les prochaines échéances.

 
 
 
 
 
 

Les prochaines échéances

chargement...