FC Marlenheim-Kirchheim
Moch mi net FOU !
 

15 juin-2014 : Championnat : FCMK - Dorlisheim

L'effectif :
T. HANNAUER / C. DECK - C. SCHUMACHER - K. GASSER- G. LUMANN / A. GRZESIEWSKI - L. HENRIET - N. ROTH - A. SAULAG. WEISSBACH - D. SCUMACHER  / S. CORRAIN - N. PISTORIUS - A. RACHON

 

Alors que le maintien était assuré depuis la semaine précédente, le FCMK accueillait pour cette dernière journée de championnat la lanterne rouge Dorlisheim. Il va sans dire que si l’enjeu était nul pour les locaux, les visiteurs jouaient eux leur survie en 1ere division.

L’avantmatch réservait aux joueurs un discours très émouvant de la part des deux coachs. En effet, ce match était leur dernière sur le banc (ainsi qu’à plusieurs joueurs). Moment d'émotion donc pour clôturer les quelques années que ce groupe aura passé ensemble.
Les coachs alignent quasiment le même effectif que lors des deux derniers matchs. Les absences de Kevin L. et de Benji permettent à Schum et Pisto de participer à leur propre jubilé.

Le match débute sur un petit rythme et les visiteurs vont être les plus dangereux pendant toute la première mi-temps. Le relâchement après une saison longue et éprouvante se fait ressentir chez les Verts.
Sur une longue percée du libéro adverse, depuis sa propre surface, les locaux vont se faire surprendre.  Alors que le (très) grand défenseur dépasse la ligne médiane, il envoie une transversale aux abords de la surface. Le ballon est repris par le numéro 8, étrangement seul, qui arme sa frappe après un bel enchainement. Le ballon bien placé près du poteau ne laisse aucune chance à Thierry. 0-1. Les Verts ne vont montrer aucune réaction et la mi-temps est atteinte sur ce score.


Pendant la pause, les coachs vont légèrement élever la voix et demander aux joueurs de faire plus d’efforts pour couronner cette saison avec la manière. Il n’en faudra pas plus aux joueurs du FCMK pour se réveiller et fournir une toute autre prestation.

Sur un ballon parti côté gauche, un centre arrive sur Schum en pleine surface. Ce dernier se jette pour devancer le défenseur et égalise. 1-1
La pression se fait de plus en plus forte, et suite à un corner, un ballon dégagé revient dans les pieds des milieux de terrain de Marlenheim. Une première frappe trop molle d’Alex G. est astucieusement récupérée par Nico R. à l’entrée de la surface. Il se retourne et place une balle enroulée imparable au second poteau. 2-1. Les Verts passent enfin devant.
Peu de temps après, une faute à l’entrée de la surface permet à Seb de tenter sa chance sur coup-franc. Il crucifie le gardien d’une lourde frappe coté ouvert pour porter le score à 3-1 et condamner définitivement Dorlisheim à la relégation.


Fin de match et fin de saison pour le FCMK qui termine cet exercice de fort belle manière et à une honorable 7e place. Le duo de coachs aura droit à sa douche tout habillé ! La saison aura été compliquée comme souvent, avec un effectif mouvant et difficile à gérer. L'objectif est cependant atteint et une nouvelle page s'ouvre désormais.

Par Lumi
 

01 juin-2014 : Championnat : Hangenbieten - FCMK

L'effectif :
T. HANNAUER / C. DECK - B. BLAESS - C. SCHUMACHER - K. GASSER  / A. GRZESIEWSKI - L. HENRIET - N. ROTH -  K. LIEB / S. CORRAIN - A. SAULA / G. WEISSBACH - G. LUMANN - A. RACHON

Dans le 2ème de ses trois matchs pour assurer son maintien en 1ère division, l’équipe première du FCMK se déplaçait sur le terrain de Hangenbieten, concurrent direct dans la lutte de fin de classement. L'adversaire du jour reste sur un match arrêté et 4 cartons rouges tandis que les joueurs de Marlenheim restent sur une victoire très importante, avec un groupe qui est pour la première fois de la saison composé des 14 même joueurs que le match précédent. Les coachs reconduisent d’ailleurs les mêmes titulaires que la semaine passée, en inversant simplement les postes de Kevin L. et Benji. Autant dire que la dynamique était plutôt en faveur des visiteurs en ce dimanche.


La tendance se confirme sur le terrain avec les Verts qui tentent de jouer haut et de presser les adversaires près de leur but lors des 10 premières minutes. Et pourtant, le match tombe dans un faux rythme ce qui a tendance à fortement agacer le duo de coach. La sanction tombe aux environs de la 20ème minute. Un coup franc pourtant mal botté des environs de la ligne médiane arrive en deux temps dans la surface, suite à une déviation par-dessus la défense. Thierry tente de sortir mais l’attaquant local réussi un petit lob astucieux qui finit au fond des filets malgré le retour désespéré du portier de Marlenheim. 1-0.


Emmené par Alex G., tout jeune capitaine, et par Lucas, tous deux auteurs d’une bonne prestation, le FCMK va vite réagir. Une belle balle en profondeur du premier trouve le second en pleine course. Son ballon croisé fini dans le petit filet, accompagné de près par Alex Savla, qui était présent pour couper. 1-1.

Chez les rouges, seuls deux joueurs sont dangereux. En effet, les numéros 9 et 10 se montrent à leur avantage à plusieurs reprises. L’avant-centre crucifie d'ailleurs Thierry d’une belle frappe de loin, reprise de demi volée suite à une longue balle venue de la défense. 2-1.


Quelques minutes plus tard, le numéro 10 tente à son tour sa chance et voit sa frappe de plus de 25 mètres côté gauche, heurter le coin des montants et rebondir tout près de la ligne de but. Thierry semblait battu.

Cette grosse occasion sera sans doute synonyme de regret pour les rouges qui vont concéder l’égalisation peu de temps après.  Sur un coup franc botté par Nico R., Cedess reprend de volée un ballon repoussé par la défense et égalise. 2-2. Score à la mi-temps.


Gaétan et Arnaud entrent à la place de Seb et Kevin L.

Sur un de ses premiers ballons, Gaétan va profiter d’une grosse erreur de la défense centrale adverse et pousser la ballon à raz de terre dans la cage pour donner l’avantage pour la première fois aux Verts. 2-3.


Une nouvelle frappe de loin tentée pour les joueurs de Hangenbieten va heurter le poteau qui sauve encore une fois les Verts.

Lumi va faire son entrée pour suppléer Mini Schum (touché sur un tacle rugueux) pour la fin de match. Le score ne bougera plus. Le FCMK assure ainsi son maintien, sans se soucier des résultats des autres matches, et s'évite un match de la peur lors de la dernière journée. Le soulagement est visible sur tous les visages. La préparation de la saison prochaine peut commencer.

 

 

 

Par Loom

La joie du groupe après avoir validé son maintien en D1 à Hangenbieten

 

01 juin-2014 : Championnat : FCMK 2 - Hohengoeft

L'effectif :
K. JOACHIM / P. DOGLIANI - C. LUMANN - P. CLOSSET - D. SCHUMACHER / F. OTTMANN - L. HERMAN - Ra. LOPEZ - R. BEY  / C. CIULLO - T. MULLER / P. EBERSOLD - O. SAIDENE - H. ALBECKER

L'équipe 2 du FCMK disputait ce dimanche son dernier match de championnat de la saison 2013/2014. Les Verts accueillaient pour l'occasion le voisin de Hohengoeft, toujours en lice pour le titre de champion du groupe. Il fallait pour cela que Furdenheim perde son match et que Hohengoeft l'emporte. Le match aller avait été l'un des meilleurs matchs du FCMK2 et s'était soldé par un bon nul 2-2.

Coach Eric était exceptionnellement seul sur le banc, Schum, de retour de suspension, ayant pris place sur le terrain en tant que libéro en l’absence de Prims, parti taquiner le goujon. Lucho étant également absent, ayant préféré gravir quelques cols alpins, c'est tout l'axe de la défense qui se trouve renouvelé avec Pierre Closset au poste de stoppeur. Signalons enfin la présence de Philippe, coach de la 1, alias "Jambes de feu" sur le banc, et le retour en attaque de Thierry Muller qui aura pour une fois délaissé les primevères et autres tulipes.

L'entame de match côté FCMK est très bonne. L'expérimenté milieu de terrain fait des merveilles à la récupération et à la conservation du ballon, la défense est solide avec un Schum très rassurant dans l'axe, même si les visiteurs parviennent à se créer quelques situations, majoritairement sur des tirs non cadrés. Les joueurs locaux, exceptionnellement en bleu pour l'occasion puisque Hohengoeft joue en vert, vont être rapidement récompensés de leur bon début de match. Au quart de jeu, Loops bénéficie d'un coup-franc excentré près de la ligne médiane. Il est frappé long et fort au 2e poteau et repris par Carmelo qui trompe le gardien du pied gauche. Buteur le jour de son anniversaire, belle récompense pour le jeune attaquant.

Côté visiteur, les jeunes attaquants locaux jouent de leur vitesse et de leur technique pour se créer des opportunités, la plus belle d'entre elles intervenant lorsque le 9 local transperce la défense et frappe des 20m. Kévin détourne la frappe du bout des ongles en corner.
Pas énormément d'occasions franches par ailleurs, et la mi-temps est atteinte sur le score de 1-0 pour Marlenheim.

A la reprise, les joueurs de Hohengoeft poussent pour égaliser. Loops cède rapidement sa place à Fares, et Schum à Philippe. Hugues fait également son entrée mais ses pépins physiques l'empêchent de tenir très longtemps.
Souvent en supériorité numérique, les visiteurs mettent les défenseurs marilégiens à rude épreuve. Loom, à l'arrière gauche, doit souvent réclamer l'aide de Ritchie pour bloquer les montées des milieux adverses et Fabien joue quasiment 2e stoppeur. Sur une balle en profondeur sur son côté, Loom est à la lutte avec son attaquant, et du pied gauche, veut dégager en touche. Son geste est imprécis et la balle file au ras du drapeau pour un corner évitable. Petite erreur mais lourde conséquence. Sur ledit coup de pied de coin, le capitaine de Hohengoeft, délaissé au second poteau, profite de l'interception manquée de Kévin pour placer une tête puissante et égaliser, à la grande joie des nombreux supporters visiteurs présents. Des lors, les vagues vertes vont se succéder pour arracher la victoire. Kévin est tout près de se faire surprendre sur une balle qu'il relâche quasiment dans les pieds de l'attaquant, heureusement il se reprend assez vite pour éviter la catastrophe. Côté local, la balle de match sera à nouveau pour Carmelo qui ne pourra trouver que le poteau sur une action où le but était quasiment déserté.

Avec un peu plus de rigueur, de gnac et peut-être de chance, les joueurs du FCMK2 auraient sans doute mérité de remporter ce match et d'infliger au vice-champion sa première et seule défaite de la saison. Il n'en sera rien et le match s'achève sur ce bon 1-1, ce qui laisse Hohengoeft invaincu mais ne lui permet pas d'être champion du groupe. Du côté local, on savoure ce bon résultat malgré tout, qui vient clôturer une saison où tout n'aura pas été rose, mais qui s'achève dans la bonne humeur autour d'un bon barbecue. Gageons que la saison prochaine, les résultats suivront maintenant que la mayonnaise entre la nouvelle et l'ancienne génération a bien pris. Rendez-vous cet été pour le savoir !
Par Loom
 

25 mai-2014 : Championnat : FCMK - Duppigheim

L'effectif :
T. HANNAUER / C. DECK - K. LIEB - C. SCHUMACHER - K. GASSER  / A. GRZESIEWSKI - L. HENRIET - N. ROTH -  B. BLAESS / S. CORRAIN - A. SAULA / G. WEISSBACH - G. LUMANN - A. RACHON

Dos au mur après sa défaite face à Natzwiller, l'équipe 1 dispose de 3 matchs pour se sauver, face à des adversaires directs. Cela commence par la réception de Duppigheim que les Verts avaient battu à l'aller.

Par rapport au match de Natzwiller, Schum et Marco sont absents pour cause de suspension. En l'absence de Nico F. et de Lumi, gêné par ses adducteurs, Cedess fait son retour en défense et Kévin L. recule en arrière gauche. Seb est présent en avant-centre et Lucas complète le milieu.

La première mi-temps est plutôt pauvre. Peu de choses à se mettre sous la dent, d'un côté comme de l'autre. La plus grosse occasion pour Duppigheim intervient lorsqu'un attaquant déborde Kévin L. et se retrouve en un contre un près de la surface mais sa frappe est trop croisée. Du côté des Verts, un bon coup-franc, excentré sur la gauche de la surface, est frappé par Seb et s'écrase sur la barre transversale.
Les coaches profitent de leurs remplaçants Arnaud et Gaëtan pour faire tourner l'effectif (Lumi sera conservé sur le banc). L'ultime occasion du premier acte sera pour le duo d'Alex. Savler déborde sur le côté droit, élimine quelques joueurs par ses dribbles et frappe en coin de près. Le gardien repousse comme il peut, la balle arrive sur le jeune Alex Grzesiewski qui reprend d'un ciseau désespéré qui s'envole au dessus des grilles vers le collège. Score nul et vierge à la pause, on espère alors voir plus de spectacle en 2e mi-temps, fort heureusement cela sera le cas.

L'ouverture du score est l'oeuvre de Lucas. Sur un contre d'école, Nico R. élimine son vis-à-vis et va se présenter face au gardien. Ce dernier remporte le duel en repoussant la frappe du milieu de terrain. La balle ressort de la surface et arrive sur Lucas qui frappe instantanément vers le but vide et c'est le 1-0. Soulagement général du côté des Verts mais on sent que ce seul but d'avance ne suffira pas. Fort heureusement, les Verts vont rapidement faire le break. Sur un n-ième coup-franc obtenu aux abords de la surface, Seb prend ses responsabilités et place une très belle frappe directe sur laquelle le gardien, qui a légèrement anticipé de l'autre côté, ne peut rien.
Les joueurs de Duppigheim ont pris un coup sur la tête suite à ce 2e but mais ils ne vont pas renoncer et vont réduire le score peu après. Sur un corner, la balle est reprise dans la surface et Thierry, trompé par le rebond, est coupable d'une petite faute de main, et la balle lui passe entre les jambes pour le 2-1. Il ne reste alors que quelques minutes à jouer et il est alors vital de conserver ce résultat. Les visiteurs vont se jeter à l'abordage, mais vont se faire punir sur un nouveau contre. Kévin Lieb, dit "Stromae", replacé à ce moment-là au poste d'attaquant, hérite d'un bon ballon sur l'aile droite. Il se débarrasse de l'ultime défenseur devant lui et file se présenter face au gardien. D'une subtile pichenette, il crucifie ce dernier et inscrit le but du KO. Très belle récompense pour le jeune joueur, passé par tous les postes dans ce match et auteur d'une partie solide.
3-1, score final. Le chemin vers le maintien est encore long, surtout au vu des autres résultats qui ne nous sont pas favorables. Il était d'autant plus important de remporter ce match. La joie des joueurs et des coachs est d'autant plus forte que la période de disette a été plutôt longue. Nouveau défi dimanche prochain à Hangenbieten.
Par Loom

Le cri de joie dans les vestiaires

 

25 mai-2014 : Championnat : Wasselonne 2 - FCMK 2

L'effectif :
K. JOACHIM / P. DOGLIANI - C. LUMANN - L. GEISS - A. PRIMARD / P. CLOSSET - L. HERMAN - Ra. LOPEZ - R. BEY  / C. CIULLO - H. ALBECKERO. SAIDENE

La 2 du duo Schum-Eric est également dans le dur en cette fin de saison avec 3 défaites consécutives qui l'obligent à regarder dans son rétroviseur et à surveiller les remontées des autres équipes. Dans ce groupe un peu fou où tout le monde peut battre tout le monde, il sera dit que le maintien ne sera pas facile à obtenir. Face à adversaire direct au classement, qui s'était largement imposé à Marlenheim à l'automne, un bon résultat est impératif pour se mettre définitivement à l'abri car dans ce groupe de 10 équipes, 2 vont descendre.

Ce derby se dispute sous un beau soleil et sur un superbe synthétique, pas toujours du goût des anciens. L'équipe alignée est très proche de celle de la semaine dernière, avec cependant le retour de Ritchie au milieu à la place de Nico Stoeckel.

Dès la première minute de jeu, les Verts vont se faire très peur. Sur une longue balle, Lucho se fait surprendre par le rebond de la balle, très particulier sur ce terrain. L'avant-centre adverse s'échappe et fait le choix de frapper fort des 16m plutôt que d'aller défier le gardien. Très attentif, Kévin ne se laisse pas surprendre et claque le ballon en corner. Chaude alerte pour les Verts qui auront du mal à rentrer dans leur match. Le numéro 9 local pose pas mal de problème à la défense de par son physique, sa vitesse et ses bons contrôles. En face, Pierre Closset est à nouveau dans tous les bons coups au milieu tandis que Loops est un peu dans le dur et rate beaucoup de ses transmissions. La défense de Wasselonne n'est pas des plus rassurantes, le gardien est un vétéran dont ce n'est pas le poste habituel, mais il ne sera que peu mis à contribution car les attaquants du FCMK se feront souvent prendre au piège du hors-jeu. Kévin est absolument impérial au but et détourne tout ce qu'il peut. La mi-temps est atteinte sur ce score nul et vierge et on voit mal alors qui va prendre l'avantage.

Lors du 2e acte, Wasselonne va réussir à imposer son jeu et va se procurer un nombre incroyable d'occasions franches, toujours sur le même modèle : l'un des attaquants est lancé en profondeur dans le dos de la défense, parfois (voire souvent) hors-jeu,et va se présenter seul face à Kévin. Ce dernier va effectuer un match de niveau Ligue des Champions en remportant quasiment tous ses duels de façon magistrale. Las, sur l'un de ces duels, le gardien pourtant irréprochable par ailleurs devra s'incliner et le numéro 12 adverse ouvre le score.
Les Verts vont avoir le mérite de ne pas gamberger trop longtemps. Sur un corner de Loops, Fares, placé dans les 6m près du 2e poteau, égalise de la tête.
Sur un n-ième ballon dans la profondeur, un attaquant s'échappe à nouveau. Kévin va à sa rencontre et d'un tacle, fauche l'attaquant à l'entrée de la surface alors que celui-ci allait probablement se présenter face au but. L'arbitre, magnanime sur ce coup-là, ne sort qu'un jaune. Le futur militaire s'en sort bien car cette faute méritait bel et bien un rouge direct. Ceci lui permettra de continuer son récital au but en remportant le reste de ses face à face, guère aidé par une défense souvent débordée. Il permettra donc aux Verts de sauvegarder ce match nul, qui, conjugué à la lourde défaite de Nordheim face à Furdenheim, offre le maintien au FCMK2, au terme d'une saison compliquée mais qui se termine finalement bien.
Le dernier match permettra aux Verts d'être les arbitres du duel pour le titre entre Furdenheim et Hohengoeft, adversaire du FCMK dimanche prochain.
Par Loom
 

18 mai-2014 : Championnat : Natzwiller - FCMK

L'effectif :
T. HANNAUER / N. FRIEDERICH - G. LUMANN - C. SCHUMACHER - K. GASSER  / A. GRZESIEWSKI - M. LOMBARD - N. ROTH -  B. BLAESS / D. SCHUMACHER - A. SAULA / G. WEISSBACH - K. LIEB

A la peine en championnat suite à une mauvaise série de 3 défaites, l'équipe fanion du FCMK se retrouve aujourd'hui en fâcheuse posture dans le wagon des équipes de queue et le spectre d'une éventuelle relégation se fait sentir. Les Verts ont cependant encore leur destin entre leurs crampons et ce déplacement chez l'une des équipes de fin de classement doit leur permettre de prendre le large. Attention toutefois à cette équipe de Natzwiller qui termine, comme l'an dernier, sa saison en boulet de canon. On se souvient que les joueurs de la Vallée de la Bruche sont venus s'imposer à Marlenheim il y a un mois après avoir joué une grande partie du match à 10.

Sur le terrain champêtre et particulièrement court de Natzwiller, le match débute timidement. Les Verts essaient de construire leur jeu mais se heurtent à une défense solide et courageuse. Ayant l'habitude d'évoluer sur ce terrain réduit, les locaux usent et abusent de longs ballons qui sont autant d'occasions et sur lesquels les défenseurs du FCMK doivent redoubler de vigilance.
Le premier coup de théatre intervient aux alentours de la demi-heure de jeu. Alex Saula est bien lancé en profondeur mais est déséquilibré aux vingts mètres par l'arrière gauche et capitaine local. L'arbitre dégaine un rouge direct peut-être un peu sévère mais réglementairement logique, et Natzwiller se retrouve à nouveau à 10. Sur le coup-franc qui suit, Nico Roth, arrivé à l'hiver, place une somptueuse frappe qui termine pleine lucarne et c'est le 0-1. Double sanction pour Natzwiller, et du côté des Verts, on se dit que cette fois, la victoire ne doit pas nous échapper.
Malheureusement, comme à l'aller, cette supériorité numérique ne fera pas l'affaire des joueurs du FCMK, bien au contraire. Avant la mi-temps, un coup-franc anodin à 40m des buts est joué court et rapidement par les locaux. Les Verts ne sont pas attentifs, la balle arrive sur le côté droit de la surface, l'attaquant centre devant le but et l'avant-centre coupe la balle et égalise à la stupeur générale des supporters visiteurs, présents en nombre. Sur un repli défensif, un Schum particulièrement énervé écopera d'un jaune pour un tacle un peu trop appuyé. 1-1 à la mi-temps.

Le match reprend comme il avait débuté. L'imposant gardien local profite de sa force de frappe pour envoyer d'innombrables dégagements vers la surface de Marlenheim et les défenseurs visiteurs se dégagent en général comme ils peuvent. On redoute alors qu'une de ces balles ne soit converti par les attaquants de Natzwiller.
Mais c'est sur une copie conforme du premier but que Natzwiller va prendre l'avantage. Cyrille est au duel avec l'attaquant sur le côté droit de la surface, celui-ci s'impose et centre à nouveau fort vers le but, un attaquant reprend et crucifie Thierry pour le 2-1 ! Incroyable, comment cette équipe en infériorité numérique arrive à se trancender.
Du côté des Verts, ce 2e but va faire perdre les nerfs à quelques joueurs. Schum, déjà averti en première période, est au duel avec le défenseur central local, mais d'un geste d'énervement, va pousser celui-ci vers son propre gardien. 2e jaune logique et expulsion pour le numéro 9 Vert. Peu avant la fin du match, Marco remonte la balle au contact d'un milieu de Natzwiller. Peut-être victime d'une faute en début d'action non sifflée, il a un geste de frustration qui se transforme en gifle. Là non plus, l'arbitre n'hésite pas et sort un nouveau carton rouge, le 3e de ce match. Les Verts terminent le match à 9 et Marco a peut-être disputé là son dernier match sous les couleurs du FCMK.
Pas grand chose d'autre à se mettre sous la dent du côté sportif, et Natzwiller s'impose sans contestation aucune face aux Verts qui n'auront jamais su profiter de leur avantage numérique pour imposer leur jeu.
Ce résultat est tout bonnement catastrophique du point de vue du classement, puisque dorénavant 4 équipes se tiennent en 1 point. L'une d'entre elles descendra en 2e division à l'issue des matchs du 15 juin prochain. Il faudra que le FCMK retrouve de l'allant et batte ses adversaires directs lors des prochains matchs pour espérer une issue heureuse à cette saison compliquée.
Par Loom
 

18 mai-2014 : Championnat : Furdenheim 2 - FCMK 2

L'effectif :
K. JOACHIM / P. DOGLIANI - C. LUMANN - L. GEISS - A. PRIMARD / P. CLOSSET - L. HERMAN - Ra. LOPEZ - N. STOECKEL  / D. PIAT - H. ALBECKERO. SAIDENE - C. CIULLO

Après un week-end de repos, l'équipe réserve du FCMK se déplaçait chez le voisin et leader Furdenheim, quelques semaines après avoir été battu sévèrement 0-5 par ce même adversaire. Pour l'occasion, Schum et Eric peuvent bénéficier du soutien de Pierre, Loops, Nico S. et David.

Sur une pelouse sèche et dure, c'est un match équilibré qui démarre. L'apport de joueurs rompu aux joutes de la Pyramide A permet aux Verts de rivaliser avec un solide adversaire qui n'aura pas souvent été pris à défaut cette saison (meilleure défense et seulement 2 défaites au compteur, face à Hohengoeft) et qui devrait selon toute vraisemblance monter d'un étage en fin d'exercice.
Pierre et Nico grattent beaucoup de ballons au milieu de terrain, Loops tente beaucoup d'ouvertures en profondeur mais sans réussite et la défense habituelle tient bon même si elle manque de se faire surprendre plusieurs fois sur des hors-jeux non sifflés par l'arbitre maison. En attaque, les occasions sont rares, David prend quelques coups et ses rares tentatives de loin ne sont pas cadrées.
C'est sur une action où la défense de Marlenheim va se trouver à nouveau fébrile que Furdenheim va ouvrir le score. Après une balle mal renvoyée, un attaquant local se retrouve sur le côté droit de la surface et centre à raz de terre vers le point de penalty. Kévin est à l'interception et se couche sur le ballon, mais ne peut le maitriser. Au duel avec Pierre, le petit avant-centre local est plus prompt pour reprendre en force alors que Kévin avait presque repris le ballon et ouvrir la marque. Dommage car jusque là, les Verts avaient fait plus que jeu égal avec Furdenheim.

A la pause, les Verts se convainquent qu'il est possible de revenir dans ce match et de chercher un résultat. Mais les occasions se feront trop rares. Nico S. devra se faire remplacer, en délicatesse comme souvent avec son physique. David perd quelque peu sa concentration en s'énervant à cause des coups qu'il reçoit, et Carmelo et Fares, sortis du banc, ne parviendront pas à inverser la tendance.
Suite à un corner local, la balle arrive sur un joueur de Furdenheim, esseulé et excentré au 2e poteau. Les défenseurs, petit à petit diminués physiquement, ne le reprennent pas assez vite, et l'attaquant a tout le temps pour placer une frappe à raz de terre. Kévin, masqué au départ, ne peut que ralentir le tir qui termine dans le petit filet pour le 2-0.

Sans s'être montré flamboyant, le leader remporte sa 14e victoire de la saison, et inflige au FCMK2 sa 9e défaite. Il reste 2 matchs, dont le prochain sur le synthétique de Wasselonne pour un nouveau derby, pour assurer définitivement le maintien.
Par Loom
 

04 mai-2014 : Championnat : FCMK - Breuschwickersheim

L'effectif :
K. JOACHIM / C. CIULLO - G. LUMANN - C. SCHUMACHER - K. GASSER  / A. GRZESIEWSKI - M. LOMBARD - N. ROTH -S. CORRAIN B. HELL - G. WEISSBACH / A. RACHON - L. HENRIET - B. BLAESS


Dans ce match qui oppose deux équipes dans des situations assez opposées au classement, le FCMK se doit de prendre des points de manière urgente.


L’entame du match est plutôt bonne, mais comme quasiment chaque week-end, le premier ballon dangereux va se retrouver au fond des filets. Une action anodine dans l’axe va permettre à l’attaquant des visiteurs d’ouvrir le score. Après un contre favorable et un gros cafouillage, l’attaquant des bleus se retrouve avec le ballon dans les pieds sans comprendre comment et trompe Kévin, habituel gardien de la 2,  sans se faire prier.

Alors que les Verts reprennent le contrôle du match, un coup franc sur le coté gauche de l’attaque va permettre à Breusch de faire le break. Le ballon frappé à ras de terre place a côté du mur sans doute un peu mal placé, et entre dans la cage en heurtant le premier poteau. 0-2. La mi-temps est atteinte sur ce score.


Les joueurs du FCMK continuent pourtant d’afficher une attitude intéressante. Sur un corner idéalement tiré au second poteau, Cyrille réduit le score à bout portant. 1-2.

Les Verts tentent alors le tout pour le tout. Sur un dernier coup-franc, toute l’équipe, gardien y compris, se retrouve dans la surface. Malheureusement, le coup franc trop long fini sa course en six mètres. Sur le dégagement rapide du gardien, l’avant centre adverse marque dans le but vide de la moitié de terrain. 1-3. Fin du match, la mauvaise série se poursuit.



Par Lumi
 

04 mai-2014 : Championnat : FCMK 2 - Saessolsheim 2

L'effectif :
F. REYSZ / P. DOGLIANI - C. LUMANN - G. NONNENMACHER - A. PRIMARD / C. DECK - R. BEY - Ra. LOPEZ - N. STOECKEL  / O. SAIDENE - H. ALBECKER L. GEISS

Les Verts accueillaient un adversaire lanterne rouge du groupe, une équipe de Saessolsheim qu'ils avaient déjà battus par deux fois cette saison (1 fois en championnat et 1 fois en coupe). On pouvait donc légitimement espérer une victoire du côté des locaux, victoire qui serait synonyme de maintien assuré.
Malheureusement, malgré un effectif toujours un peu juste mais complété par le retour de nombreux absents de longue date (Fabrice, Loops, Nico Stoeckel...), les joueurs du FCMK vont passer totalement à côté de leur match et vont encaisser une sévère défaite qui laisse un peu de pression sur leurs épaules pour la fin du championnat, les équipes de queue de tableau ayant toutes gagné.
La recette est souvent la même : capable d'aligner d'excellents matchs face aux équipes de bon niveau, l'équipe 2 voit son jeu se déliter face aux adversaires plus modestes, en témoigne la défaite récente contre Nordheim, également lanterne rouge à ce moment-là. Les Verts font également de trop nombreux cadeaux aux adversaires qui n'en demandent souvent pas tant. Ainsi dans ce match, ce ne sont pas moins de 3 erreurs directes qui couteront des buts tout simplement offerts ! Au final, malgré une égalisation signée Fares, le FCMK 2 s'incline 1-4 suite à ce très mauvais match.
De mauvais augure avant de se déplacer chez le leader et probable futur champion Furdenheim qui avait étrillé l'équipe locale 5-0 il y a quelques semaines.
Par Loom
 

27 avril-2014 : Championnat : FCMK - Wisches/Russ/Lutzelhouse

L'effectif :
T. HANNAUER / C. CIULLO - G. LUMANN - C. SCHUMACHER - D. SCHUMACHER  / A. GRZESIEWSKI - N. ROTH - A. SAULA - S. CORRAIN B. HELL - G. WEISSBACH / A. RACHON


Battus il y a quelques semaines à peine sur le terrain de son adversaire du jour (2-0), le FCMK retrouvait ce dimanche la triple entente Wisches/Russ/Lutzelhouse. Malgré un effectif une nouvelle fois remanié dans les grandes largeurs, et un seul remplaçant sur le banc, les Verts (exceptionnellement en rouge pour ce match) entrent cependant bien dans le match. Le 4/4/2 rapidement transformé en 3/5/2 permet au milieu de terrain local de bien quadriller sur le terrain et de bien conserver la balle. Sur un superbe centre venu de la droite, Gaëtan, une fois encore aligné en pointe, saute plus haut que la défense adverse et dépose une tête en pleine lucarne pour le 1-0.


Quelques minutes plus tard, alors que les joueurs de Marlenheim sont encore à l’offensive, une perte de balle va permettre aux visiteurs de réaliser un très beau contre. Le ballon récupéré dans leurs trente mètres va se retrouver dans la surface opposée 3 ou 4 passes plus tard. L’attaquant ne loupe pas son duel face à Thierry et égalise.

Alors que les deux équipes font jeu égal, et qu’on se dirige vers la mi-temps sur ce score de 1-1, Marlenheim va bénéficier d’un penalty sur une poussette dans le dos. Seb transforme sans trembler pour son premier but de la saison. 2-1.


La 2ème mi-temps reprend sur les mêmes bases et le FCMK a quelques opportunités pour faire le break sans jamais y parvenir. Alors qu’on peut légitimement penser que les Rouges vont remporter les 4 points pour se rapprocher un peu plus du maintien, le collectif s’écroule tout d’un coup. 2 changements successifs au milieu de terrain, et un physique peut-être un peu court pour certains joueurs vont complètement déséquilibrer l’équipe locale, et les Wischois vont saisir leur chance sans attendre. Sur une perte de balle côté droit suite à une touche mal jouée, le ballon passe dans l’axe de la défense et les visiteurs égalisent. 2-2.


Sur une nouvelle action dangereuse pour le FCMK, tout le monde voit une main évidente d’un défenseur dans la surface, sauf l’arbitre. Sur le contre, les joueurs de la vallée de la Bruche prennent l’avantage. 2-3. Un gros coup sur la tête pour les joueurs de Marlenheim qui ne s’en relèveront pas. Schum passe alors au milieu de terrain délaissant la défense. Une nouvelle action rapidement menée voit une belle transversale arriver dans les pieds de l’attaquant qui accélère et inscrit le but du KO d’une très belle frappe croisée.

Un dernier corner très bien tiré pour le FMCK n’est malheureusement repris par personne et les locaux s'inclinent 2-4 dans ce match importantissime. Avec la nouvelle victoire de Natzwiller face au leader Oberschaeffolsheim, les positions se resserrent en queue de classement. Il faudra se reprendre dès le prochain match, à nouveau à domicile.



Par Lumi
 

27 avril-2014 : Championnat : Brotsch 2 - FCMK 2

L'effectif :
K. JOACHIM / P. DOGLIANI - C. LUMANN - L. GEISS - A. PRIMARD / C. DECK - R. BEY - L. HERMAN - T. ECKENDOERFFER  / O. SAIDENE - H. ALBECKER / T. MULLER

On joue la 90e +4 sur la très belle pelouse du terrain champêtre de Haegen où a lieu le match Brotsch 2 - FCMK 2 de ce dimanche matin. L'arbitre a annoncé depuis un bon moment déjà le temps additionnel et il a déjà son sifflet à la bouche, prêt à mettre un terme aux débats. Les Verts croient tenir un nouveau bon match nul face à l'équipe classée 3e du groupe, après celui récolté la semaine passée à Hohengoeft. Plusieurs touches s'enchainent sur le côté droit de l'attaque des locaux mais les Verts ne parviennent pas à maitriser le ballon. Sur une n-ième remise en jeu près de la ligne médiane, le ballon traine. Loom, dans sa position d'arrière gauche, veut dégager fort d'un pointu en espérant que l'arbitre ne siffle la fin du match ensuite. La balle est contrée par son opposant, et se transforme en une incroyable ouverture en profondeur pour le numéro 7 local. Surpris par la trajectoire tourbillonnante de la balle, Cedess ne peut empêcher l'attaquant de s'échapper dans l'axe déserté par la défense centrale et d'aller tromper Kévin pour le but du K-O et de la victoire inespérée pour Brotsch.

Avant d'en arriver à ce cruel scénario, les Verts avaient fait plutôt bonne figure face à une équipe qui s'était imposé à Marlenheim sur le score de 3-1 à l'aller. A nouveau obligés de faire appel à quelques vétérans pour compléter un effectif famélique, les coaches doivent également faire face à l'absence non prévue de Gilles qui n'a pas daigné se présenter au match. C'est donc uniquement avec 12 bonhommes dont un Thierry légèrement diminué qui s'installera sur le banc, que le match débute. Au vu de la présence aux derniers entrainements, ce n'est qu'une demi-surprise, et malheureusement l'équipe 1 en fait également les frais. Schum et Eric décident de reconduire le 4-4-2 qui avait plutôt bien fonctionné lors du Lundi de Pâques.

En face, le numéro 9, un ancien plutôt remuant, ainsi que le 7, qui on l'a vu, jouera un rôle décisif lors de la fin du match, posent pas mal de problèmes à la défense par leurs appels en profondeur. Les latéraux adverses apportent du surnombre lors des phases offensives, et les 2 attaquants Hugues et Fares ne les en empêchent pas suffisamment. Au but, Kévin reste attentif sur les quelques actions qui vont au bout. Prims écopera d'un carton jaune bien mérité sur un tacle plus que limite sur le 11 adverse le long de la ligne de touche, l'attaquant ne pouvant reprendre sa place ensuite. Un Ritchie plutôt nerveux et fort en gueule en sera aussi de sa biscotte très tôt dans le match et se distinguera surtout par ses innombrables jérémiades.
Côté football, ce sont les Verts qui vont ouvrir le score en première mi-temps. L'action part d'une touche côté gauche, que Fares réceptionne. Il adresse la balle vers Cedess qui est dans l'axe à 25m du but, mais la passe est interceptée par un défenseur local qui repousse. Le dégagement est contré par Cedess et la balle s'élève vers la surface de réparation. Hugues, peut-être hors-jeu, mais malin comme un singe, se débarrasse de son défenseur d'une légère poussette et reprend de la tête. Le gardien qui venait à sa rencontre est lobé et la balle retombe dans le but pour le 0-1. Cet avantage sera de courte durée car les joueurs du FCMK2 vont reprendre leur mauvaise habitude de faire des cadeaux à leurs adversaires. Sur une balle haute dans la surface, Pierre et Thierry (?) se percutent et le ballon traine dans le rectangle. Un jeune attaquant adverse ne se fait pas prier pour reprendre l'offrande d'un tir du droit qui échoue dans le petit filet d'un Kévin masqué au départ de la frappe.
La mi-temps est atteinte sur ce score de parité, les Verts sont tous un peu énervés, et Schum est obligé de calmer tout ce petit monde.

Le deuxième acte commence et les Verts affichent de bien meilleures intentions. Le jeu est fluide et posé, ça combine bien entre les lignes, notamment sur le côté gauche où Loom, Ritchie, Cedess et Fares se trouvent très souvent et parviennent à enchainer des phases de jeu intéressantes qui débouchent souvent sur des situations dangereuses. Le dernier geste n'y est malheureusement pas, comme souvent. Et après un bon temps fort de 15 minutes, les Verts vont se faire punir. Sur une passe en profondeur, Pierre ne peut maitriser la balle. Derrière lui, le moustachu numéro 9, peut-être hors-jeu, s'échappe, rentre dans la surface, et bat Kévin d'un plat du pied le long du poteau. Les locaux prennent l'avantage dans ce match décousu mais où les Verts auraient pu et dû mener à ce moment-là. Mais les bonnes choses entrevues depuis la reprise se confirmeront car les Marilégiens n'abdiquent pas et veulent absolument ramener un résultat de ce déplacement. L'éclair viendra de Thierry Muller, rentré peu auparavant pour dynamiser un peu plus l'attaque. Déjà auteur d'un geste de grande classe le lundi précédent, il va inscrire un nouveau but somptueux lorsque, à la réception d'un excellent centre de Cedess, il place une lumineuse reprise de volée cisaillée à l'entrée des 16m qui va se ficher dans la lucarne du gardien local totalement impuissant sur ce coup de génie de l'attaquant de poche. Égalisation méritée au vu de la prestation générale des Verts qui croient alors pouvoir ramener 2 pts de ce déplacement en forêt. La suite, on la connait, Brotsch a un peu de réussite et réussit à inscrire le but du 3-2 à l'ultime seconde du match, l'arbitre sifflant la fin de la partie sur le coup d'envoi suivant.

Le coup est dur pour les Verts qui se sont réellement bien battus et ont affichés de belles valeurs, comme souvent depuis les derniers matchs. La chance n'aura pas été de leur côté mais le contenu reste intéressant et l'état d'esprit de tous les joueurs présents devra permettre de ramener une victoire lors du prochain match face à Saessolsheim, une équipe en grande difficulté.




Par Loom
 

21 avril-2014 : Championnat : FCMK - Natzwiller

L'effectif :
T. HANNAUER / C. CIULLO - B. BLAESS - C. SCHUMACHER - D. SCHUMACHER  / A. GRZESIEWSKI - L. HENRIET - N. ROTH - A. SAULA / S. CORRAIN - B. HELL / A. RACHON - G. WEISSBACH - N. PISTORIUS

Le FCMK disputait en ce lundi de Pâques maussade son 2e match en retard face à Natzwiller, lanterne rouge du groupe, et légèrement décroché, mais qui croit probablement encore en son maintien. 10 points séparaient les 2 équipes avant ce match. On se souvient que l'an dernier, Natzwiller s'était sauvé grâce à une bonne fin de saison, et le match face aux Verts avait été particulièrement houleux.
Les joueurs de Marlenheim/Kirchheim éspèrent grâce à ce second match à domicile en quatre jours, faire fructifier les 4 points obtenus face à Hangenbieten et faire un pas décisif vers le maintien. Une victoire permettrait peut-être même d'envisager de regarder vers le haut, avec la 5e place en ligne de mire.

Au niveau de l'effectif, on enregistre le retour de Seb en attaque, au milieu un quatuor composé des 2 Alex, de Lucas et de Nico R., et en défense, la famille Schum gardera l'axe, secondée par Benji et Carmelo dans son nouveau rôle de latéral. Pisto est un peu juste et conservé sur le banc.

Sous une pluie battante, le match démarre timidement et les supporters venus affronter le déluge n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent. La première occasion est pour le grand Alex, qui à la 9e minute place une tête dévisée sur un coup-franc. 10 minutes plus tard, Natzwiller va se créer également une occasion lorsqu'une action part de la droite, le jeu traverse vers la gauche et le joueur adverse place une frappe qui part au-dessus. A la 23e, les visiteurs bénéficient d'un bon coup-franc sur la droite. Tiré au 2e poteau, le ballon arrive sur le numéro 3, latéral gauche très remuant, qui réussit un très bon crochet dans la surface pour éliminer son adversaire et se retrouver idéalement placé, mais sa frappe est trop croisée et passe à côté. A peine 4 minutes plus tard, le numéro 3 réalise un nouveau festival sur son côté gauche en éliminant 2 défenseurs, son centre en retrait trouve preneur mais là encore le tir est à côté des cages de Thierry.
Les joueurs de Natzwiller sont réellement plus entreprenants, et du côté du FCMK, pas grand chose à signaler, excepté une frappe du gauche trop molle d'Alex Saula à la demi-heure de jeu. A 10 minutes du terme du premier acte, les Verts vont se procurer leur plus belle occasion sur un énorme cafouillage dans la surface, la balle étant sauvée sur la ligne, puis récupérée par Lucas à l'entrée des 16m, mais sa frappe s'envole.
Coup de théatre à la 45e minute lorsqu'un milieu de terrain visiteur tacle sévèrement Alex G. au milieu de terrain. L'arbitre désigne le carton rouge direct sur cette faute grossière où le joueur était bien en retard après avoir été éliminé par les dribbles du jeune milieu. La tension monte d'un cran mais la mi-temps est sifflée sur ce 0-0 pauvre en occasions mais où Natzwiller mène tout de même aux points.

A 11 contre 10, on se dit alors que le FCMK se doit de faire la différence dans ce second acte. Mais les joueurs de Natzwiller vont jouer courageusement le jeu et continuer de se procurer des occasions franches en affichant une solidarité sans faille. Les occasions des Verts sont surtout constituées de frappes non cadrées (Nico R. à la 50e, à côté ; Ben au-dessus à la 52e). Les lignes se délitent et les visiteurs en profitent pour jouer les contres à fond, et sur l'un d'entre eux, l'un des 2 attaquants rentrés à la mi-temps, très remuant, crochète Schum, évite le tacle de Mini-Schum mais Thierry est vigilant sur sa ligne et repousse du pied. A l'heure de jeu, un bon coup-franc rentrant pour Natzwiller trouve une tête à bout portant mais là encore Thierry se couche bien le long de son poteau.
A un quart d'heure du terme, Alex Savla aura la possibilité de conclure sur une ouverture en profondeur dans l'axe. Malheureusement, suite à son superbe contrôle, il se présentera face à l'imposant gardien mais d'un pointu, lui tirera droit dans le buffet.
La punition arrivera à 5 minutes du coup de sifflet final. Sur une balle longue adressée vers la surface depuis le côté gauche, Cyrille veut s'interposer mais préfère tenter l'interception du gauche plutôt que de placer une tête. Son geste est manqué, l'attaquant récupère le ballon sur la ligne des 16m, repique dans l'axe et place un subtil extérieur du pied droit, légèrement dévié par Schum, qui trompe Thierry impuissant sur ce coup-là pour le 0-1. Les joueurs de Natzwiller explosent de joie et tiennent là une précieuse victoire, amplement méritée, en vue du maintien. Du côté des Verts, on ne pourra que relever l'inefficacité chronique et la stérilité offensive d'un groupe qui n'aura marqué à ce jour que 16 buts en 16 matchs de championnat (3e plus mauvaise attaque).
Suite à ces 2 matchs en retard, le FCMK grimpe tout de même à la 7e place du groupe et se prépare probablement, sauf accident, à une fin de saison en roue libre, sous réserve de ne pas laisser filer trop de points en route.


Par Loom
 

21 avril-2014 : Championnat : Hohengoeft - FCMK 2

L'effectif :
K. JOACHIM / G. NONNENMACHER - C. LUMANN - L. GEISS - A. PRIMARD / C. DECK - R. BEY - F. OTTMANN - O. SAIDENE  / T. MULLER - H. ALBECKER / P. EBERSOLD - T. ECKENDOERFFER - C. BITTLER

En ce week-end Pascal, l'équipe 2 se déplaçait, pour son match en retard,  chez le voisin Hohengoeft, leader encore invaincu, avec l'espoir de ramener un bon résultat pour prendre un peu de distance avec ses poursuivants tout en continuant sur sa bonne lancée.
En additionnant les absents pour le week-end et les blessés récents (Pierre Closset et Kevin Gasser, pour ne citer qu'eux, se sont tous les 2 fracturés le poignet), le groupe Senior est plus que réduit. En résulte un effectif complètement chamboulé par rapport au match précédent, et la présence sur la feuille de match de 9 vétérans ! On retrouve même le co-entraineur de la 1, Philippe, sur le banc de touche.
La défense est classique avec Prims qui retrouve sa place de libéro en l'absence de Yannick blessé, au milieu on retrouve 4 joueurs d'expérience, et devant les 2 attaquants Thierry et Hugues.

Sur une pelouse légèrement humide, le match démarre par une domination globale des locaux qui présentent une équipe plutôt jeune (et qui est, rappelons-le, leur équipe fanion) et qui construisent bien le jeu par l'intermédiaire de leurs milieux de terrain. Les Verts défendent solidement, et essaient de profiter de la vitesse de Thierry et Hugues en contre. C'est ce dernier qui va se procurer une énorme occasion pour les visiteurs. Il est bien lancé côté gauche, déborde et rentre dans la surface mais reste trop excentré au lieu de se diriger vers le gardien, et son centre en retrait du gauche est facilement capté par le portier adverse. Côté Noir, on recense surtout quelques frappes, donc une très belle que Kevin cherche magnifiquement le long de son poteau gauche et détourne en corner.
Quelque peu excédé par certaines décisions de l'arbitre peu favorables, Fabien le lui fera savoir et ira passer dix minutes sur le banc pour se calmer. A dix, les Verts vont être sauvés par la barre transversale sur une frappe de loin. Mais on constate assez peu d'occasions dans le jeu, de part et d'autre.
Les locaux vont tout de même ouvrir la marque en milieu de premier acte. Sur une touche très haute sur le côté gauche de l'attaque, un joueur de Hohengoeft adresse un long centre rentrant au 2e poteau où le numéro 10, abandonné par Fabien de retour de son exclusion temporaire, a tout le temps d'ajuster Kevin du droit pour le 1-0. Pas ébranlé par cette ouverture du score, les Verts vont tenter de se remobiliser mais vont se faire punir sur un exploit individuel. Le 6 adverse remonte la balle et n'est pas attaqué dans l'axe. Des 20m, il place une belle frappe, très flottante, qui vient se loger sous la barre après une trajectoire plus que curieuse. 2-0, c'est le score à la mi-temps, mais les Verts ne se découragent pas puisque même légèrement dominés, ils n'ont pas démérité face à cette équipe qui est au duel pour la montée avec Furdenheim.

Pas de changement à la pause et on repart avec des Verts sur-motivés qui n'ont à ce moment-là plus grand chose à perdre. La défense n'est que rarement mise sous pression, et cela permet aux latéraux Cédric et Gilles d'apporter un peu de surnombre dans le jeu offensif. Kevin réalise un excellent match dans les cages, en s'imposant brillamment sur les balles hautes et en réalisant les arrêts indispensables pour conserver le score.
On joue depuis environ un quart d'heure quand les Verts se procurent un corner. Monté aux avants-postes, Loom, au point de penalty, place une belle tête décroisée qui s'écrase sur le poteau. Fares a bien suivi, et d'une tête rageuse, réduit le score. L'espoir renaît alors et les Verts vont continuer à jouer face à une équipe de Hohengoeft pas vraiment à la hauteur de ce que son classement laissait présager.
Et sur une action patiemment construite, notamment sous l'impulsion de Ritchie à gauche, la balle passe par Lucho qui adresse une balle haute à Thierry. Ce dernier, légèrement excentré sur la droite, et à presque 30m des buts, contrôle de la poitrine, et place une somptueuse volée du gauche qui lobe totalement le gardien adverse et vient se ficher dans la lucarne opposée ! Quel chef-d’œuvre pour Thierry qui permet au FCMK d'égaliser avec ce but extraordinaire ! Stupeur parmi les spectateurs mais l'envie est bien du côté des Verts en ce lundi matin. La fin de match sera crispante avec une équipe de Hohengoeft qui cherchera à obtenir la victoire notamment sous l'impulsion de son capitaine et libéro qui se retrouvera souvent devant. Mais les Verts ne craqueront pas et le score en restera à 2-2, un match nul qui a un goût de victoire pour les joueurs de Schum et Eric. Du côté de Hohengoeft, les mines sont déconfites car ce nul sonne peut-être le glas de leurs ambitions de titre.
Excellente prestation du groupe, bien aidé par l'expérience des nombreux anciens présents qui ont parfaitement rempli leur rôle.



Par Loom
 

18 avril-2014 : Championnat : FCMK - Hangenbieten

L'effectif :
T. HANNAUER / C. DECK - G. LUMANN - C.SCHUMACHER - D. SCHUMACHER  / A. GRZESIEWSKI - B. BLAESS - N. FRIEDERICH - N. ROTH / G. WEISSBACH - B. HELL / A. RACHON - C. CIULLO

En ce vendredi Saint, le FCMK disputait l'un de ses deux matchs en retard en accueillant Hangenbieten, équipe qui précède Marlenheim de quelques points seulement. Comme c'en est devenu une habitude ces dernières semaines, l'équipe alignée est pas mal remaniée avec notamment le retour de Cedess dans l'arrière garde et la titularisation de Gaëtan en attaque.

Après quelques courtes minutes, ce sont les visiteurs en rouge qui entrent de la meilleure manière dans le match. Le numéro 8, meilleur homme coté Hangenbieten, décoche une magnifique frappe de plus de 20 mètres qui vient s'écraser sur la barre. Alerte sans conséquence pour les verts qui vont bien se reprendre et globalement dominer la première mi-temps. Le milieu à 4, avec l'inhabituel Nico F. en numéro 8, est très actif à la récupération du ballon, et la défense n'est quasiment plus inquiétée pendant le reste de la 1ere période. Sur un corner de la gauche, le stoppeur adverse coupable d'un ascenseur évident est sanctionné par l'arbitre qui indique le point de penalty. Nico R. ne se fait pas prier et transforme la sentence sans trembler. 1-0. Les verts vont gérer jusqu’à la mi-temps mais perdent Lumi, insuffisamment remis de sa blessure, peu après l'ouverture du score, et remplacé par Carmelo.

La mi-temps est atteinte sur ce score. Bizarrement, au retour des vestiaires, les verts sont méconnaissables et le match est progressivement dominé par les visiteurs. Le FCMK ne se crée plus la moindre occasion et les  joueurs d'Hangenbieten vont bénéficier de très nombreux coup-francs et corners sans jamais réussir à trouver la faille. Sur un corner venu de la droite, la balle heurte la barre directement, mais personne ne peut suivre.

A 10 minutes de la fin du match, un ballon anodin dans les pieds du stoppeur adverse va soudainement être le tournant du match. Légèrement mis sous pression, le défenseur adresse une passe en retrait de 50 mètres à son gardien. Ce dernier, sorti de sa surface, voit le ballon entrer dans le but le long du poteau sans réussir et s'en emparer. 2-0. Les verts peuvent enfin souffler.

Sur une dernière action, les visiteurs vont frapper une nouvelle fois la barre sur une très beau coup franc.
Marlenheim remporte ces 4 points qui donnent un grand bol d'air frais au classement.

 

Par Lumi.
 

13 avril-2014 : Championnat : Oberschaeffolsheim - FCMK

L'effectif :
T. HANNAUER / K. LIEB - B. BLAESS - N. FRIEDERICH - D. SCHUMACHER  / M. LOMBARD - A. GRZESIEWSKI - N. ROTH - A. SAULA N. PISTORIUS - B. HELL / G. NONNENMACHER - C. CIULLO

Commençons ce résumé par souhaiter un bon rétablissement au jeune Kevin Gasser, stoppeur habituel de cette équipe, et victime ce samedi d'une fracture du bras.
En déplacement chez l'impressionnant leader Oberschaeffolsheim, le FCMK1 souhaitait oublier la cruelle défaite de dimanche dernier et tenter de réaliser un exploit en ramenant au moins un point. Malgré le retour de nombreux cadres comme Benji, Nico F. (dans un poste inhabituel de stoppeur), Marco ou Savla, l'effectif reste malgré tout un peu juste et ce sont les jeunes Gilles et Carmelo qui prennent place sur le banc. Schum et Pisto retrouvent leurs postes habituels.

Le match se déroule sous un beau soleil accompagné d'un vent soutenu, et sur une pelouse en parfait état. Dès l'entame, on sent que le jeu collectif de l'USO est bien huilé, les joueurs combinent bien et se projettent vite vers l'avant. Dès la 3e minute, les locaux cadrent une frappe de la gauche que Thierry repousse puis capte dans un 2e temps. Au quart d'heure de jeu, un milieu bleu n'est pas attaqué, il perfore l'axe, s'appuie sur son avant-centre, et au terme d'une somptueuse action collective, l'attaquant peut se présenter seul face à Thierry et Ober ouvre le score, de façon fort logique. Du côté des Verts, les pertes de balles sont nombreuses, le milieu de terrain n'est que rarement dépassé, et offensivement, on est proche du néant. Ben sera malgré tout l'auteur d'une superbe frappe de 20m qui prenait le chemin de la lucarne, mais le gardien local réalise une parade de grande classe et détourne en corner. Ce sera la meilleure occasion du match pour le FCMK. Comme à son habitude, Thierry est mis à contribution et remporte de nombreux duels comme à la 37e où il s'impose face à l'avant-centre adverse. A cinq minutes de la mi-temps, Marlenheim obtient un bon coup-franc. Nico Roth se charge de le tirer mais le gardien boxe la balle en corner. La mi-temps est atteinte sur ce score de 1-0, sans que l'on ait assisté à un match réellement passionnant. Malgré tout, on espère encore les Verts capable d'accrocher cette équipe.
Un peu dans le dur, Kevin Lieb est remplacé par Gilles, qui a intégré le groupe au pied levé en cours de journée, au poste d'arrière droit. Les débuts de Gilles sont compliqués, lui qui était en phase de reprise suite à son entorse. A l'heure de jeu, sur un jeu court initié depuis Thierry, Gilles monte la balle à droite, veut la donner à un milieu de terrain, mais sa passe trop molle est interceptée. Le contre s'amorce très vite, et une passe plus tard, l'attaquant se présente à nouveau seul face à Thierry et n'a aucun mal à convertir l'offrande pour le 2-0.
Le reste du second acte manquera tout autant de piquant et d'intensité, y compris du côté des locaux qui vont tranquillement gérer leur avance. Le jeu se durcit un peu, l'arbitre avait vraisemblablement oublié ses cartons au vestiaire, et les occasions de vibrer sont peu nombreuses.
A la 82e minute, les locaux font le break lorsqu'un attaquant s'échappe à nouveau seul et score le 3-0 qui scelle les espoirs Verts.
Du côté des satisfactions, signalons le bon match de Benji en arrière gauche, le match plein d'abnégation de Ben qui n'hésite pas à revenir souvent défendre, mais ce qui entraine une présence moins décisive devant, et un Marco présent aux duels. A l'inverse, nous avons vu un Nico Roth moins inspiré que lors de ses dernières sorties et une prestation plutôt décevante des 2 Alex, guère décisifs.
A 3 minutes du terme, les locaux bénéficient d'un corner, sur lequel le 4, monté aux avants-postes, place une superbe reprise acrobatique que Thierry ne peut qu'accompagner dans sa lucarne. 4-0, score final, logique vu la maitrise globale des locaux qui n'ont pas usurpé leur place de leader. A noter que Marco a échappé de peu à l'expulsion en fin de match lorsque son tacle par derrière en tant que dernier défenseur n'a même pas été signalé par l'arbitre.
Sur une série de 1 victoire, 1 nul et 5 défaites depuis la reprise, le FCMK1 joue avec le feu et il devient plus qu'urgent d'engranger des points, même si les positions sont très serrées juste devant.
Par Loom.
 

13 avril-2014 : Championnat : FCMK 2 - Marmoutier 2

L'effectif :
K. JOACHIM / P. CLOSSET - C. LUMANN - C. SCHUMACHER - Y. HOFFMANN / C. DECK - O. SAIDENE - A. RACHON  / A. PRIMARD - T. MULLER - G. WEISSBACH  / P. DOGLIANI - H. ALBECKER - L. HERMAN

L'équipe 2 du coach Schum (en l'absence d'Eric) devait se racheter de sa piteuse défaite du week-end passé face à la lanterne rouge Nordheim. Il était urgent de continuer à engranger des points, car dans ce groupe, tout semble possible et les positions se resserrent en fin de classement. Pour cela, le groupe se trouve renforcé par Pierre C., Arnaud et Gaëtan qui descendent du groupe de la 1, et Cedess qui fait également son retour. Tout ceci permet d'avoir un vrai groupe de 14 joueurs à disposition avec des solutions sur le banc et un milieu apte à poser sa patte sur le jeu. Devant, Prims conserve son maillot floqué du numéro 9.
En face, on retrouve quelques connaissances, en l'occurrence Johan et Christophe Arenz, et on a même un autre Arenz (Yannick) au sifflet.

Sous un beau soleil, le match démarre tranquillement. Les Verts vont se créer quelques occasions comme souvent, mais rien de décisif avec assez peu de frappes cadrées. Signalons tout de même une belle frappe excentrée de Prims détournée en corner par le gardien, une frappe de demi-volée de Thierry qui s'envole, et surtout une énorme occasion pour Pierre Closset qui, monté aux avants-postes, est trouvé sur un centre au 2e poteau mais se précipite pour reprendre le cuir qui passe au-dessus, alors qu'il avait probablement le temps de contrôler.
Du côté des visiteurs, le numéro 10 est le joueur le plus dangereux mais Cedess le tient bien. La plus grosse occasion de Marmoutier fait suite à un contrôle poitrine dans la surface de Yannick qui veut la donner à Kevin. Les 2 se comprennent mal et l'avant-centre récupère la balle et frappe dans le petit filet. Avertissement sans frais pour les Verts qui dominent globalement malgré tout. Les locaux se feront un peu peur sur quelques relances mal négociées mais sans conséquence.
Mais les Verts ont la fâcheuse habitude de faire des cadeaux à leurs adversaires et ce match ne va pas déroger à la règle. A quelques minutes de la pause, sur une balle anodine qui traine dans le rond central, Cédric, arrière gauche, est au duel avec le jeune numéro 14 adverse, rentré peu auparavant. Ce dernier s'impose de l'épaule et part en contre, résiste, s'écarte sur la droite du but et centre en retrait, sur le malheureux Mini-Schum qui, dans sa course vers le but, marque contre son camp pour le 0-1, globalement immérité au vu du premier acte. Les joueurs du FCMK2 rentrent au vestiaire la tête basse, assommés par ce coup du sort.
Le discours de Schum est alors axé sur la remotivation et l'orgueil. On insiste sur le mauvais positionnement d'Arnaud, généralement trop excentré et du coup peu présent dans l'axe dans son rôle de numéro 10. Lolo remplace alors un Fares un peu fatigué et les Verts remontent sur le terrain le couteau entre les dents.

Il ne leur faudra pas longtemps pour renverser ce match. Arnaud joue enfin son rôle de plaque tournante au milieu et distille un nombre énorme d'ouvertures et de belles passes. Devant, Thierry, Prims et Gaëtan rivalisent d'efforts et d'abnégation pour revenir au score. Et ce sont les 2 premiers nommés qui obtiendront l'égalisation à peine quelques minutes après la reprise. Sur une balle que Johan Arenz, en position d'arrière gauche, veut protéger pour obtenir le 6 mètres, Prims insiste, récupère la chique, centre fort devant le but pour Thierry, qui marque au 2e poteau de près. Égalisation 100 fois méritée mais les Verts ne vont pas s'arrêter en si bon chemin. A peine 2 minutes plus tard, Thierry, toujours lui, s'échappe et s'excentre quelque peu dans la surface. Le gardien vient à sa rencontre, Thierry glisse la balle vers le point de penalty où un défenseur, pourtant sans pression apparente, marque contre son camp pour le 2e CSC du jour. Marlenheim prend l'avantage dans ce match et ne le perdra plus. Le coup est dur pour les joueurs de Marmoutier qui ne se relèveront pas de ces 2 buts encaissés en 2 minutes. En défense, Yannick est toujours aussi impérial à son poste de libéro, bien secondé par Cyrille en stoppeur et les latéraux Pierre et Cédric qui ne se font plus déborder par les offensives adverses.
Le break sera réalisé par Gaëtan Weissbach qui à l'entrée de la surface, réussira à glisser la balle sous le gardien alors qu'on pensait l'offensive terminée. 3-1 pour Marlenheim, on voit mal à ce moment comment le match pourrait échapper aux locaux.
Galvanisés par l'évolution du score, les Verts vont continuer à pousser pour enfoncer le clou. Et c'est Hugues qui, après un bon crochet, marquera le 4e but d'une belle frappe du droit à 15m, placée sous la barre. La trajectoire initiale de la balle fera craindre le pire - vu de derrière, on aura pu croire que la frappe de Hugues allait s'envoler comme souvent - mais le Haut-Rhinois nous fera mentir. Lolo aura également une énorme occasion lorsqu'il est trouvé sur le côté droit de la surface, totalement seul. A l'arrêt, le milieu a tout le temps de réfléchir à ce qu'il va faire, un peu trop de temps probablement d'ailleurs. Il décide alors de tenter un improbable lob sur le gardien légèrement avancé. Ce dernier n'a qu'à se saisir tranquillement de la gonfle, qui ne sera pas montée bien haut. Dommage pour Laurent qui avouera lui-même qu'il n'est pas un buteur. Cedess sera également l'auteur d'un geste de grande classe, lorsqu'au milieu de terrain, il se fendra d'un rateau "à la Zidane" qui mettra dans le vent la moitié de l'équipe adverse.
A la dernière minute du match, Pierre D. obtient un bon coup-franc à 20m. Le jeune Arnaud Rachon se charge de le tirer, et d'une splendide frappe du gauche, amoureusement déposée par dessus le mur au ras du poteau, il porte l'estocade finale, juste récompense d'un très bon match de sa part. L'arbitre siffle la fin du match sur cette action, sur le score de 5-1 pour Marlenheim/Kirchheim.
La défaite du match aller est effacée et un pas supplémentaire vers le maintien est réalisé. Le sourire "spécial victoire" de Schum fait comme d'habitude plaisir à voir, et les Verts auront bien mérité leur cri de victoire sous la douche, pour ce qui restera la plus large victoire pour l'équipe 2 depuis un long moment.
Par Loom
 

06 avril-2014 : Championnat : FCMK - Hautepierre

L'effectif :
T. HANNAUER / C. DECK - K. LIEB - K. GASSER - N. PISTORIUS  / P. CLOSSET - A. GRZESIEWSKI - N. ROTH - A. RACHON / D. SCHUMACHER - L. HENRIET / G. WEISSBACH - C. CIULLO

C’est dans une ambiance de cité que Marlenheim reçoit Hautepierre ce dimanche. La composition de l’équipe domicile est clairement rajeunie, avec 7 anciens U19 sur la feuille de match. Ebersold et Duba ayant opté pour une composition de type défensive, les joueurs n’en restent pas moins revanchards et motivés, suite à la défaite 4-0 subie à l’aller. David, seul en pointe, a pour tâche de temporiser afin de pouvoir agir rapidement en contre.


Coup d’envoi donc, de ce match où Marlenheim a besoin d’engranger des points pour pouvoir respirer un peu au classement. Les locaux commencent tardivement le match, et manquent à plusieurs reprises de se faire mener au score. Mais grâce à une défense solidaire, l’échéance n’est que retardée… En effet, suite à une merveille de passe en retrait de Pierre, l’avant-centre d’Hautepierre se retrouve au duel avec Kevin, qui ne lève pas le pied. Grosse collision, mais le jeu continue, et c’est bien les visiteurs qui récupèrent la balle dans la surface. Ils se présentent à 2 devant Thierry, qui ne peut rien faire face aux dribbles adverses. 1-0 pour les visiteurs au bout de 20 minutes de jeu. C’est le moment choisi par les coaches pour envoyer à l’échauffement Gaëtan et Carmelo qui feront leur rentrée respectivement à la place d’Arnaud et Lucas. C’est sur des coups de pieds arrêtés que les locaux tentent de faire la différence, mais n’y parviendront pas, malgré quelques situations dangereuses. Fin du premier acte très peu au goût du duo d’entraineurs, qui n’hésitent pas à demander à Pisto de faire monter plus régulièrement la défense. Néanmoins, l’espoir subsiste puisque les Strasbourgeois, privés de Jésus, leur maître à jouer, ne parviennent pas à faire le break.


Dans les vestiaires, le discours est positif et les coaches insistent sur le fait qu’il est possible de ramener des points. C’est effectivement l’impression qu’ont les quelques spectateurs marilégiens au retour des vestiaires. L’équipe joue haut et commence à poser le pied sur le ballon. Devant, David pose des problèmes à l’arrière garde adverse, prête à dégoupiller à n’importe quel moment. A l’heure de jeu, sur une ouverture de Nico Roth, Cedess se rappelle aux bons souvenirs de ses légendaires déboulés sur l’aile. Il parvient à adresser un bon centre tendu que David Schumacher réussit à reprendre d’une belle tête plongeante. Malheureusement, la gonfle fuit le cadre et le score reste à 0-1. En face, la technique des joueurs d’Hautepierre met à mal le milieu local. Les occasions se succèdent mais Thierry veille au grain, comme d’habitude. Il reste un peu moins de 10 minutes à jouer lorsque Carmelo obtient un bon coup franc sur l’aile droite. Le maître artificier Nico Roth s’en charge et c’est l’emblématique Nico Pisto, qui jaillit pour placer une tête décroisée dont lui seul en a le secret. Le FCMK est récompensé de ses efforts et égalise ! S’en suit une fin de partie haletante qui s’apparente à un match de handball non loin des cages de Thierry. Les supporters (hooligans ?) adverses donnent de la voix et ajoutent une pression supplémentaire sur les épaules vaillantes de Marlenheim. Le scénario redouté de tous va se produire, dans les ultimes secondes de la partie, 3 joueurs adverses, pourtant situés en position illicite, se retrouvent seul face à Thierry. Ces derniers combinent bien, et crucifient le FCMK. 2-1 pour les visiteurs (locaux ?). L’arbitre renvoie les deux équipes au vestiaire, et la déception est immense sur les visages verts.

Suite au match de jeudi contre Bergbieten, c’est un état d’esprit irréprochable qu’ont montré les joueurs de Marlenheim, malgré ces deux revers de suite. Il faudra montrer la même abnégation contre les premiers du championnat, afin de créer la surprise et ramener quelques points qui s’avèreront précieux dans la course au maintien.


Par Carmelo, Arnaud et Kevin.
 

06 avril-2014 : Championnat : Nordheim/Kuttolsheim 2 - FCMK 2

L'effectif :
K. JOACHIM / A. BALDENWEG - C. LUMANN - L. GEISS - Y. HOFFMANN / C. SCHUMACHER - L. HERMAN - A. PRIMARD / B. HELL - T. MULLER -  H. ALBECKER / P. DOGLIANI - O. SAIDENE

Après sa victoire à Lupstein la semaine dernière, l'équipe 2 du FCMK souhaitait profiter de sa visite chez la lanterne rouge Nordheim/Kuttolsheim pour enchaîner une 2e victoire consécutive, ce qui ne lui est pas encore arrivé cette saison. Le match aller n'avait pas eu lieu puisque les joueurs de l'ASNK ne s'étaient pas déplacés et avaient donc déclarés forfait. Les Verts affrontaient donc un adversaire qu'ils ne connaissaient pas et dont le niveau leur était inconnu.
L'effectif va comme souvent se retrouver à nouveau chamboulé. En effet, vu le nombre d'absences dans le groupe de la 1, les coachs ont grassement pioché dans la 2 pour récupérer les meilleurs éléments dont nous disposions au milieu de terrain, à savoir Cedess et Lucas. Pire, pendant que les joueurs se préparaient dans les vestiaires, un coup de fil de Pascal oblige Carmelo à se rhabiller et à se tenir à dispo du groupe de la 1 pour le match face à Hautepierre. Avec le retour de Lucho, dit "tendeur", au poste de stoppeur, Mini-Schum passe 6, et Prims continue sa valse des postes entamée depuis quelques matchs en passant 10. Devant, on note tout de même l'apport du jeune Ben, indisponible l'après-midi, et qui vient rajeunir l'attaque.

De l'avis général, il n'y a pas grand chose à raconter sur ce match, que les Verts ont raté dans les grandes largeurs. Signalons tout de même que Lucho n'aura tenu que 10mn,  car victime d'un coup sur son impressionnante cicatrice au front, il ne pourra conserver sa place, ce qui entrainera une réorganisation avec le retour de Cyrille au poste de stoppeur et de Prims dans un rôle plus défensif également.
Dans l'ensemble, les Verts n'auront jamais réussi à peser sur le jeu, avec très peu d'actions construites, beaucoup de passes et de relances ratées et un jeu inexistant au milieu de terrain. Ils se feront surprendre une première fois sur un corner adverse où le 11 adverse, au duel avec Anthony, place une belle tête décroisée pour l'ouverture du score. L'unique occasion d'égaliser pour Marlenheim sera l'oeuvre de Lolo qui se retrouve seul dans la surface, a tout le temps pour placer une frappe mais son tir s'envole au dessus de la cage de Nordheim. A part ça peu d'occasion, le costaud gardien adverse se chargeant de détourner les rares frappes cadrées.
Nordheim fera le break en 2e mi-temps sur une longue balle où Prims, au duel, et peut-être victime d'une petite faute, ne peut empêcher l'attaquant adverse d'aller marquer le 2e but local. En fin de match, sur un contre, le numéro 8 s'échappe, évite le tacle de Cédric, et centre devant le but pour l'avant-centre qui marque d'un plat du pied le 3-0.
L'ambiance se délite dans les derniers instants, le numéro 8 de Nordheim faisant preuve d'un manque absolu de fair-play, notamment suite au 3e but. Averti pour ses nombreuses paroles déplacées puis remplacé dans la foulée, il continuera son triste spectacle sur le banc. Le 12 de Nordheim sera même expulsé pour insulte à l'arbitre. Au coup de sifflet final, l'ambiance est tendue mais chaque équipe retournera dans son coin, l'ASNK n'ayant absolument pas volé sa victoire face à une faible équipe de Marlenheim qui n'a jamais été en mesure de peser sur le destin de ce match. Coup d'arrêt pour le FCMK2 qui cherchera à se rattraper la semaine prochaine face à Marmoutier.
Par Loom
 

03 avril-2014 : 1/8e de finale de Coupe Crédit-Mutuel : FCMK - Bergbieten

L'effectif :
T. HANNAUER / A. BALDENWEG - G. LUMANN - C. SCHUMACHER - K. GASSER / P. CLOSSET - A. GRZESIEWSKI - N. ROTH / K. LIEB - B. HELL - A. PRIMARD  / M. GASSER - D. SCHUMACHER

Horaire et jour inhabituel pour ce 1/8e de finale de Coupe Crédit-Mutuel, secteur Bruche Ackerland, entre l'équipe fanion du FCMK et Bergbieten, équipe de Promotion d'Excellence, c'est à dire 2 niveaux au-dessus. Le match se déroule en effet un jeudi soir à 20h, l'équipe de Bergbieten ayant disputé un tour de Coupe d'Alsace ce dimanche passé.
Et qui dit match en semaine, dit grosse difficulté pour les coachs pour composer une équipe ; un certain nombre de joueurs sont en effet totalement indisponibles en semaine, ce qui, ajouté aux blessures et autres absences, obligera les entraineurs à frapper à toutes les portes pour réunir suffisamment de joueurs valides.
En défense, le jeune Anthony Baldenweg prend le côté droit, Kévin hérite du poste de libéro, Mini-Schum de celui de stoppeur qu'il occupe brillamment en équipe 2, et Lumi est positionné à gauche avec en prime, le brassard de capitaine. Le milieu est plutôt classique, et en attaque, Kevin L. et Ben seront épaulés par Prims, à nouveau au poste d'avant-centre après son match de dimanche dernier à ce même poste. Le banc est peu fourni avec un Max Gasser un peu là par hasard puisqu'il s'est rendu au stade en pensant avoir entrainement, et un Schum surtout là pour faire le nombre car toujours en délicatesse avec sa cuisse. Thierry Muller était censé être le 14e mais il ne sortira pas de son travail à temps pour rejoindre le groupe.
C'est donc un groupe inhabituel qui devra répondre au défi technique et physique posé par l'équipe de Bergbieten. Dès le début du match, on sent que les joueurs visiteurs sont plus incisifs dans les duels, les attaquants font parler leur vitesse et prennent souvent les défenseurs locaux en défaut. Du côté de Marlenheim, on essaie de conserver la balle autant que possible avec Prims qui joue en pivot, et Ben qui a fort à faire défensivement parlant avec son latéral qui monte beaucoup. Au milieu, Pierre et Alex sont très sollicités et doivent disputer beaucoup de duels.
A la 10e minute, le numéro 7 de Bergbieten déborde bien sur le côté droit et centre fort devant le but pour l'avant-centre, probablement hors-jeu, qui conclue de près pour le 0-1.

15e minute : une balle dans la surface de Marlenheim est contrôlée par le libéro Kevin qui marche sur la balle, mais Thierry vient s'en emparer. L'arbitre siffle un coup-franc indirect dans la surface pour passe en retrait. Énorme opportunité pour l'équipe de Bergbieten puisque ledit coup-franc tape le poteau avant de sortir.

Les occasions se font toujours aussi rares pour le FCMK malgré une grosse débauche d'énergie, de Prims notamment. A la 20e minute, l'attaquant de Bergbieten efface brillamment Thierry et on pense qu'il va marquer mais c'était sans compter sur un superbe retour de Kévin Gasser qui sauvera le but.

Les visiteurs se procureront encore une énorme occasion de doubler la mise à la 35e minute. Une balle en cloche dans la surface lobe Thierry mais vient s'écraser sur le poteau et ressort dans la surface. Au point de penalty, un attaquant de Bergbieten frappe le ballon qui heurte cette fois la transversale et sort en six-mètres ! Gros coup de chance pour les Verts et le score en reste à 0-1.

5 minutes avant la mi-temps, Prims subit une grosse faute à 30m des buts, qui vaut un carton jaune à son adversaire. Malheureusement, le coup-franc est totalement raté. 2 minutes plus tard, le 7 adverse, décidément très remuant et rapide, élimine Lumi et va se présenter seul face à Thierry. Exploit du gardien Vert qui récupère la balle dans les pieds de l'attaquant. La dernière occasion du premier acte est pour Marlenheim, mais le coup-franc botté par Nico Roth passe malheureusement devant le but sans que quiconque ne touche la balle. C'est la mi-temps sur ce score de 0-1, et on se dit que malgré le nombre d'occasions pour les visiteurs, il y a peut-être quelque chose à tenter en 2e mi-temps.


Lumi, qui s'est fait mal à la cuisse très tôt dans le match, est remplacé par Max Gasser. Les visiteurs reprennent sur le même rythme, imposent leur physique, et forcent souvent le milieu Vert à jouer vers l'arrière plutôt que vers l'avant, et c'est ce qui va coûter cher aux locaux. Après avoir trouvé une nouvelle fois la barre sur un coup-franc direct, Bergbieten va doubler la mise. Sur la droite, près de la ligne médiane, Kévin L. veut jouer en retrait vers Thierry mais sa passe trop molle est parfaitement interceptée par l'attaquant qui va aller dribbler Thierry et marquer pour le 0-2. On ne joue que depuis quelques minutes en 2e mi-temps et ce but va faire très mal aux Verts qui espéraient tenir le score un peu plus longtemps.

Sur un n-ième coup-franc de Nico R., Kevin Gasser place une bonne tête mais malheureusement à côté ! A l'heure de jeu, Prims effectue un excellent contrôle de la poitrine, dos au but, se retourne et lance Ben dans la profondeur. Celui-ci crochète son défenseur mais sa frappe écrasée est facilement captée par le gardien. A la 67e, un nouveau bon coup-franc de Nico est bien arrêté par un plongeon du gardien.

Malgré cette bonne séquence des Verts, les rouges vont tripler la mise suite à un six-mètres un peu mou de Thierry. La balle est récupérée, donnée à l'avant-centre qui se présente face au gardien et pique parfaitement la balle pour le 0-3. Il reste alors un quart d'heure à jouer et on espère que le score ne s'alourdisse pas trop. Peu après ce 3e but, Marlenheim bénéficie d'un corner, la balle ressort pour Ben aux 16m mais sa frappe s'envole. 2 minutes plus tard, c'est cette fois sur un corner pour Bergbieten et une tête dans les 6m parfaitement exécutée qu'on passe à 0-4.

Malgré sa blessure, Schum va tout de même faire sa rentrée à 10mn du terme à la place d'un Kevin Lieb également touché mais qui aura beaucoup tenté et beaucoup couru. A la 90e, Bergbieten parachève son succès avec un 5e but, suite à un jeu bien orienté vers la droite, un joueur est décalé dans la surface, son centre fort devant le but trouve à nouveau preneur.


0-5, score final, un peu lourd peut-être, même si les occasions ont été très nombreuses pour les visiteurs qui ont notamment frappé 4 fois les montants. Coup de chapeau tout de même aux joueurs présents qui auront tout donné mais sans beaucoup de réussite. L'expérience acquise sur ce genre de matchs sera utile, notamment aux plus jeunes d'entre eux.

Place au choc contre Hautepierre, ce dimanche.


Par Loom
 

30 mars-2014 : Championnat : Lupstein 2 - FCMK 2

L'effectif :
C. SCHUMACHER / A. BALDENWEG - C. LUMANN - A. PRIMARD - Y. HOFFMANN / C. DECK - L. HERMAN - L. HENRIET / O. SAIDENE - P. DOGLIANI -  H. ALBECKER / K. JOACHIM

Le FCMK2 souhaitait profiter de son déplacement à Lupstein, adversaire qu'il avait battu il y a 3 semaines, pour continuer de surfer sur sa bonne dynamique de 2014. Attention cependant à ne pas sous-estimer cet adversaire qui était lanterne rouge à la trêve mais qui a déjà réussi à gagner 3 matchs depuis la reprise.
L'effectif aligné par le duo Schum/Eric va pourtant faire croire que le 1er avril était en avance de 2 jours. Pour son retour, Prims hérite du numéro 9 avec de grandes espérances sur ses épaules. A 9h45, seuls une petite dizaine de joueurs étaient présents. Lucas a eu un réveil difficile, Fares s'est égaré dans les faubourgs de Wasselonne, quant à Kevin, ce déplacement dans la campagne alsacienne a du ressembler à un épisode de "Rendez-vous en terre inconnue". Il faut toujours un énergumène pour rater le changement d'heure, et cette fois, ce fut notre gardien l'heureux vainqueur ; après avoir été réveillé par un coup de fil des coachs, il a du entreprendre un périlleux trip Strasbourg - Lupstein et n'est arrivé à destination que vers 11h !
Conséquence directe : la formation s'en retrouve chamboulée : Mini-Schum passe au but, Prims retrouve à son grand désespoir un poste de stoppeur, et Pierre passe avant-centre.

La première mi-temps confirme les bonnes dispositions entrevues récemment. Les Vert sont solides en défense, guidés par un excellent Yannick, leur jeu se développe patiemment au milieu et devant, Pierre réalise une très bonne prestation, en conservant au maximum le ballon et en récoltant quelques coups-francs intéressants. L'animation offensive des locaux est quelque peu curieuse, comme lors du match aller, ce qui permet aux latéraux de Marlenheim d'apporter de la présence en attaque.
Un corner pour Marlenheim est tiré par Lucas mais repoussé facilement par la défense vers le libéro vert Yannick, dans le rond central. Celui-ci décale intelligemment vers Cédric qui s'est bien démarqué sur le côté. L'arrière gauche centre instantanément du pied droit et envoie une longue balle rentrante et brossée dans la surface. Les défenseurs sortent mal, et plusieurs attaquants se retrouvent en bonne position. Le centre arrive sur Pierre, attaquant d'un jour, qui s'emmène la balle de la cuisse et conclue d'une tête pour le 0-1 ! Premier match en attaque et premier but pour le Lyonnais qui présente d'ores et déjà de meilleures stats que d'autres vrais attaquants de métier.

Comme lors des matchs précédents, les Verts vont se créer d'autres occasions par l'intermédiaire de Hugues et Fares notamment, mais il manquera à chaque fois la finition. Malgré cela, ils ne seront globalement pas inquiétés durant ce premier acte.

A la mi-temps, Kevin nous fait enfin l'honneur de sa présence et on revient à une formation plus traditionnelle avec Mini-Schum qui récupère son poste de stoppeur. Prims va enfin pouvoir toucher son rêve du doigt en occupant enfin le poste d'avant-centre à la place de Pierre qui ira récupérer de sa bonne première mi-temps sur le banc.


Malheureusement, le 2e acte sera de bien moindre qualité pour Marlenheim. Pour revenir au score, les locaux vont se montrer plus offensifs et vont considérablement gêner les Verts, mais de manière plutôt stérile. L'une des plus grosses occasions sera pour Prims qui va se présenter seul face au gardien, va tenter de le lober de la tête mais trop mollement, et finira percuté durement par le gardien. Pas de faute ni d'un côté ni de l'autre, et Adrien reprendra sa place après avoir repris son souffle.

Les efforts offensifs des Verts vont finir par payer. Consécutivement à une mésentente entre 2 défenseurs, Cedess permettra à Marlenheim de faire le break d'un subtil lob des 20m. Le gardien, avancé, est battu et c'est le 0-2. Cedess a fait étalage sur cette action de toute sa maitrise technique et son toucher.

Les locaux vont tout de même réussir à percer la défense visiteuse à un quart d'heure du terme. Sur une ouverture au sol dans l'axe, le numéro 10 adverse, meilleur joueur de l'équipe, résiste à Mini-Schum et sa frappe en taclant ne peut être que ralentie par Kevin et finit au fond des filets pour la réduction du score. L'espoir renait pour Lupstein mais ils feront preuve de trop de désorganisation et l'ambiance au sein de l'équipe sera trop mauvaise pour que cela ne leur permette d'égaliser. Yannick prend les choses en main derrière et fait le ménage quand il faut. Pierre se procurera encore une occasion de tuer le match mais sa frappe du gauche frole le montant, alors que Hugues était démarqué au 2e poteau.

Le score en reste là, 1-2, et Marlenheim bat Lupstein pour la 2e fois en 3 semaines. Ces 4 points vont faire beaucoup de bien dans l'optique du maintien et devraient permettre d'aborder la suite de la saison avec sérénité. Malgré l'absence d'eau chaude dans les douches, l'ambiance sera bonne sous ce beau soleil de fin mars.

Par Loom
 

23 mars-2014 : Championnat : Dachstein - FCMK

L'effectif :
T. HANNAUER / P. CLOSSET - G. LUMANN - K. GASSER - D. SCHUMACHER / M. LOMBARD - A. GRZESIEWSKI - N. ROTH - A. SAULA / K. LIEB - N. PISTORIUS / G. WEISSBACH - A. RACHON - B. HELL

Une semaine après avoir retrouvé le goût du succès face à Romanswiller, l’équipe fanion du FCMK se déplaçait sur la pelouse synthétique de Dachstein où la défaite était interdite sous peine de se faire rattraper au classement par l’adversaire du jour.

 

Les coachs avaient pour l’occasion décidé de mettre en place un 4-4-2 en losange où Savla était chargé d’animer le jeu de son équipe derrière le duo d’attaquants Kevin-Pisto.

 

Probablement paralysé par l’enjeu, les visiteurs débutent très mal le match et ne voient quasiment pas le ballon pendant tout le 1er quart d’heure de jeu. Paradoxalement c’est eux qui auront la première action avec une belle déviation de la tête de Pisto pour Soler dans la profondeur mais celui-ci fût vite rattrapé par la défense centrale adverse vu la charrette qu’il tirait en ce premier dimanche du printemps. Dans la foulée, c’est logiquement que Dachstein ouvre la marque sur une action rondement menée où ni Kevin ni Schum et encore moins Lumi ne parviendront à récupérer le ballon.

 

Cette ouverture du score aura pour mérite de sortir les Verts de leur léthargie et c’est sur une belle ouverture de Nico R. que Pisto égalise plein de sang froid. Le FCMK prend alors le dessus dans ce match mais malheureusement ni Pisto bien servi par Soula ni Lumi mis sur orbite par Saler n’arriveront à doubler la mise. La fin de mi-temps devient de plus en plus tendue et Marco et Nico R. seront avertis pour des interventions jugées trop rugueuses par l’arbitre de Bundesliga venu pour l’occasion.

 

Score à la mi-temps 1-1

 

Les Verts démarrent tambour battant la seconde période, bien décidé à arracher les 4 points face à un adversaire direct. Malheureusement, malgré de bons enchaînements au milieu de terrain, la rentrée de Ben  a considérablement affaibli le poids offensif de l’équipe qui n’arrive pas à prendre l’avantage. Comme souvent, c’est sur un coup de pied arrêté que va se faire la décision. Un coup franc excentré de Nico R. termine sa course au fond des filets, après avoir été effleuré par Pierre qui à l’heure actuelle est toujours le seul à l’avoir remarqué. 2-1 pour Marlenheim !

 

La fin de match se profile à l’horizon et les joueurs de Pascal et Phil semblent maîtriser leur sujet. C’est le moment choisi par Thierry et Lumi pour se trouer magistralement, le premier en laissant échapper un ballon pourtant anodin, le second en shtibant comme une tchaï au moment de dégager… l’attaquant de Dachstein n’a plus qu’à pousser le cuir au fond des filets. 2 partout.

 

Le score en restera là malgré quelques bons ballons distillés par l’éternel étudiant Sausa, notamment un pour Gaétan, mais le jeune Weissbach, au bord de l’apoplexie, ne parviendra pas à remporter son duel avec le gardien adverse.

 

Les deux équipes se quittent donc dos à dos, un match nul qui n’arrange finalement personne, le combat pour le maintien s’annonce encore long et périlleux.

 


Par Alex S.
 

23 mars-2014 : Championnat : FCMK 2 - Truchtersheim/Stutzheim/Offenheim 3

L'effectif :
K. JOACHIM / P. DOGLIANI - C. LUMANN - C. SCHUMACHER - Y. HOFFMANN / C. DECK - L. HERMAN - L. HENRIET / O. SAIDENE - T. MULLER -  H. ALBECKER / C. CIULLO

Le match aller reste un mauvais souvenir pour le FCMK 2 qui avait encaissé un cinglant 7-0 pour ce qui reste la plus lourde défaite de la saison. Les Verts se présentent en ce dimanche matin avec un effectif réduit de 12 joueurs, au sein duquel prenaient place 2 vétérans, Fares en attaque et Yannick Hoffmann au poste de libéro, en l'absence de Prims. Le jeune Lucas était toujours chargé du poste de meneur de jeu, et seul Carmelo prenait place sur le banc.
Les locaux étaient par ailleurs heureux de constater qu'en face,  Romuald, auteur d'un beau quadruplé à l'aller, n'était cette fois présent qu'en qualité d'entraineur.

Le match démarre tambour battant avec dès la première minute, une belle occasion pour Thierry qui se met de suite en évidence. Le premier acte confirmera pour les Verts les bonnes dispositions entrevues lors des 2 derniers matchs, avec un jeu posé et de bonnes intentions affichées. La défense est solide, avec un excellent Yannick au poste de libéro et un Cyrille très volontaire au poste de stoppeur. Mais comme souvent, les locaux vont se révéler incapables de tuer le match. Les attaquants verts vont se créer tout au long du match un nombre incroyable d'occasions franches mais qui seront ratées par manque de réalisme et de précision. Illustration parfaite lorsque Hugues est lancé dans la profondeur. Il se présente seul  face au gardien, prend tout son temps pour prendre sa décision mais finit par tenter un improbable lob qui passera au-dessus de la transversale. Les visiteurs ne s'approcheront que peu souvent du but de Kevin, mais se créeront tout de même une grosse occasion mais la frappe de l'avant-centre échouera dans le petit filet.
A la mi-temps, l'accent est mis sur la volonté et sur le réalisme avec l'envie évidente de gagner le match au vu des circonstances de la première période. Pierre est remplacé par Carmelo au poste d'arrière-droit.

L'ouverture du score va arriver quelques minutes après la reprise. Gros travail de Lucas dans l'axe, qui distille un amour de passe par-dessus la défense à Hugues, qui, sur la gauche de la surface, adresse un centre à ras de terre. Fares, peu en vue jusque-là, conclue d'un superbe plat du pied pour le 1-0 au terme d'une magnifique action à 3.
Lolo et Cedess cadenassent bien le milieu de terrain et on sent que les Verts croient de plus en plus à cette victoire qui effaçerait quelque peu la gifle du match aller. Les occasions nettes continueront de se succéder sans que Marlenheim ne puisse enfoncer le clou et sceller définitivement la victoire. Sur un corner, Cyrille, monté aux avant-postes, est trouvé complètement démarqué dans les six-mètres mais sa tête à bout portant est ratée et file en sortie de but. Les attaquants seront souvent mis en bonne position, mais les frappes atterriront plus souvent sur le club-house que dans le cadre. A lui tout seul, Hugues tirera au bas mot une dizaine de fois au but, sans en cadrer beaucoup. Les mauvais choix se succèdent devant, et pour ne pas avoir su se mettre à l'abri, les Verts vont payer cash l'une de leurs seules erreurs. A une vingtaine de mètres des buts de Kevin, Lucas gratte un ballon de relance. Il tente d'ouvrir le jeu sur la gauche, mais son ballon est contré, et arrive sur l'avant-centre adverse qui, seul dans la surface, crucifie le portier Vert pour l'égalisation. Cruel scénario d'un point de vue du nombre d'occasions, tant les Verts auraient pu et du s'assurer de la victoire bien avant ce but. Et encore un cadeau offert à l'adversaire qui n'en demandait pas tant.
Les lignes se creusent alors et le jeu devient moins fluide, le milieu de terrain est régulièrement sauté. Le KO est proche d'un côté comme de l'autre mais plus rien ne sera marqué et Gérard siffle la fin du match sur le score de 1-1. En soi, ce match nul n'est pas un mauvais résultat face à une équipe classée 3e du groupe, mais la déception est de mise au vu de la physionomie du match. Rageant !



Par Loom
 

16 mars-2014 : Championnat : FCMK - Romanswiller

L'effectif :
T. HANNAUER / P. CLOSSET - N. FRIEDERICH - K. GASSER - D. SCHUMACHER / M. LOMBARD - A. GRZESIEWSKI - N. ROTH - A. SAULA /B. HELL - N. PISTORIUS / G. LUMANN - A. RACHON - K. LIEB

Sur une très mauvaise passe en championnat après trois lourdes défaites consécutives, il était impératif que l'équipe fanion du FCMK reparte de ce match contre Romanswiller avec une victoire. Battue 1-0 à l'aller, l'équipe de Romanswiller occupe pourtant une confortable place dans le ventre mou du classement, alors que l'équipe de Marlenheim flirte comme souvent depuis quelques années avec la zone de relégation.

Concernant l'effectif, les coachs enregistrent notamment le retour de Nico Friederich en défense, la présence de la recrue Nico Roth au poste de numéro 10, pour le reste, c'est plutôt du classique. Il reste malgré tout quelques absents (Benji, Seb...) pour compléter l'équipe type.


Le coup d'envoi est donné sous un beau soleil, et c'est le FCMK qui se met en action dès l'engagement avec la désormais classique ouverture pour Ben qui frappe, et c'est la première occasion du match.

Mais ce sont bien les joueurs de Romanswiller qui vont se révéler les plus dangereux tout au long de la première mi-temps. L'organisation offensive des visiteurs pose des problèmes aux défenseurs locaux, Marco est souvent obligé de revenir défendre très bas, presque en position de 2e stoppeur, et l'apport des latéraux adverses leur permet de se créer un certain nombres d'occasions franches.

Mais Thierry dans les cages réalise un excellent match. Il détournera ainsi du poing plusieurs belles frappes cadrées et sera très attentif sur les nombreux coups de pied arrêtés. Grâce à lui, la mi-temps sera atteinte sur un score nul et vierge.


Les coachs vont alors faire tourner un peu l'effectif et faire souffler quelques joueurs (Alex S. victime d'un bon tampon sur l'une de ses rares balles jouées de la tête sera remplacé par Arnaud, Pierre sera remplacé par Lumi...). Par ailleurs, Alex G., en délicatesse avec sa cuisse, et Nico F., dont la cheville a tourné suite à un contact viril, finiront également le match sur le banc.


Le match se durcit quelque peu et les joueurs de Romanswiller, ainsi que le banc de touche, vont commencer à s'énerver contre les décisions arbitrales. Les cartons jaunes commencent à tomber, et un joueur est même exclu temporairement pour avoir dégagé le ballon après le coup de sifflet de l'arbitre. Les Verts vont profiter de cette supériorité numérique pour ouvrir le score. Sur un ballon ressorti aux 20m, Nico Roth décoche une frappe du gauche, légèrement déviée, qui surprend le gardien visiteur (un ancien du FCMK !) et termine au fond des filets. Ouverture du score amplement méritée et juste récompense pour Nico, galvanisé face à ses anciens coéquipiers et auteur d'un match énorme au milieu de terrain.

Le coup est dur pour les joueurs de Romanswiller qui continuent à perdre leurs nerfs. Pour avoir exigé un carton sur une faute, un autre joueur est également exclu pour 10 minutes. Conséquence directe, les Verts vont se procurer 2 énormes occasions de tuer le match mais sans réussite. Le Dr. Saula exécute un grand numéro sur le côté gauche de la surface en éliminant plusieurs joueurs avec ses dribbles chaloupés. Son centre en retrait trouve Pisto démarqué mais sa frappe s'envole au-dessus du club-house de Chouchou. Enfin, sur l'une des dernières actions du match, Pisto s'échappe seul et se présente face au gardien. Tout le monde est persuadé que l'avant-centre va marquer, mais là encore sa frappe du gauche troue le ciel marilégien, au grand dam de tous les supporters et du coach Phil qui se roulera de dépit sur la pelouse. Un dernier corner pour Romanswiller n'y changera rien, Marlenheim tient sa victoire, 1-0, score minimal mais suffisant pour se donner un peu d'air avant un déplacement sur le synthétique de Dachstein la semaine prochaine.

Par Loom
 

16 mars-2014 : Championnat : FCMK 2 - Furdenheim 2

L'effectif :
K. JOACHIM / A. BALDENWEG - C. LUMANN - C. SCHUMACHER - A. PRIMARD / C. DECK - L. HERMAN - L. HENRIET / G. WEISSBACH - T. MULLER - C. CIULLO / H. ALBECKER - P. DOGLIANI - M. GASSER

Après sa belle victoire de dimanche dernier face à la lanterne rouge, le FCMK2 se présentait face à un adversaire d'un tout autre calibre. Furdenheim 2 est en effet leader du groupe avec sa jeune équipe. Pour ce qui est encore un match aller, les locaux arrivent avec une équipe bien différente et sensiblement rajeunie, avec pas moins de 6 nouveaux joueurs par rapport au match du week-end précédent. L'apport de Cedess, Cyrille et Lucas, descendus du groupe de la 1, ainsi que des jeunes Gaëtan et Max (malgré son arrivée tardive, et sans crampons !) devait permettre de canaliser la fougue et le dynamisme de l'adversaire du jour.

On ne joue que depuis 3mn lorsque les jaune et noir se créent leur première énorme occasion. Le gardien vert Kévin cherche à empêcher le ballon de sortir en corner/six mètres, mais la chique est relâchée. L'ailier visiteur s'en empare, se retrouve à 2m du but et quasi seul et va aller marquer. Cédric, sur sa ligne de but, ne se fait pas prendre par le crochet de l'attaquant et repousse la balle du bout de l'orteil... mais le libéro Prims vient le percuter à pleine vitesse ! Sonné, l'arrière gauche ne pourra conserver sa place et sera remplacé par Pierre. Cédric reprendra ses esprits sur le banc mais ne reviendra pas en jeu.

Suite à ce fait de jeu, le débat s'équilibre. Animé par un Cedess en forme au milieu, le jeu se construit posément. Quelques fulgurances de Thierry sur le côté droit de l'attaque ne déboucheront que sur des semblants d'occasion mais les intentions sont bonnes. En pointe, le fils du coach Weissbach se démène comme un beau diable, et tente de profiter des nombreux petits ponts réussis par Thierry pour se procurer des ballons exploitables, mais sans réussite. L'apport technique de Lucas fait également du bien dans un milieu de terrain déserté par la nouvelle recrue Nicolas, appelé dans le groupe de la 1. Quoiqu'il en soit, les débats sont équilibrés et les Verts font plus que jeu égal avec le leader.
Malheureusement, les ennuis vont rapidement commencer. Inexplicablement, les Verts font faire offrande de 3 buts gags à leur adversaire qui n'en demandait pas tant. Sur le premier, une mauvaise relance de Prims à 25m dans l'axe est récupéré par l'un des attaquants de Furdenheim qui s'avance vers la surface et place une frappe sur laquelle Kévin ne peut rien faire et c'est l'ouverture du score. Quelques minutes plus tard, Furdenheim botte un coup-franc rentrant à partir du côté gauche. Défenseurs et attaquants se jettent, personne ne touche la balle, Kevin est statique sur sa ligne, la balle rebondit dans la surface et finit dans le but sans être déviée. Enfin, une nouvelle mauvaise entente entre défenseurs permet aux visiteurs de corser l'addition avant la mi-temps. Nous sommes à 0-3, sans que Furdenheim ne se soit réellement créé d'actions dans le jeu.

A la mi-temps, les mines sont basses. Hugues prend la place d'un Carmelo plutôt transparent et les Verts repartent avec pour objectif d'afficher un meilleur visage et surtout d'éviter les cadeaux et les buts faciles. Le 2e acte sera du même acabit avec une équipe locale joueuse qui parviendra à se créer quelques opportunités, majoritairement sur des frappes de loin, le plus souvent hors cadre, et une équipe visiteuse qui s'appuiera sur ses individualités pour alourdir le score. Les dribbles et accélérations du 10 font mal, et c'est sur un de ses coups de rein qu'il déposera la défense de Marlenheim avant d'adresser un centre en retrait à destination de son attaquant. Celui-ci élimine le dernier défenseur dans la surface et glisse la balle entre les jambes de Kévin pour le 0-4. Quelques minutes plus tard, la défense de Marlenheim est à nouveau dépassée malgré une supériorité numérique dans l'action, et les visiteurs établissent la marque finale à 0-5. La fin de match sera plutôt à l'avantage des Verts mais ceux-ci ne parviendront malheureusement pas à sauver l'honneur, le gardien adverse passant somme toute une matinée plutôt tranquille.

Score sévère pour le FCMK2, au vu du jeu proposé et des intentions affichées. Malheureusement, la défense aura fait preuve d'une naïveté qui ne pardonne pas face à un adversaire en confiance et qui aura tout de même globalement contrôlé son match.
A signaler un très bon arbitrage de Claude.



Par Loom
 

09 mars-2014 : Championnat : Wisches/Russ - FCMK

L'effectif :
T. HANNAUER / C. DECK - G. LUMANN - K. GASSER - D. SCHUMACHER / M. LOMBARD - A. RACHON - K. LIEB - A. SAULA / B. HELL - N. PISTORIUS / P. CLOSSET - C. SCHUMACHER

2014 a très mal commencé pour l'équipe fanion du FCMK qui comptait sur ses nombreux matchs en retard pour se replacer au classement. Las, ce sont 2 lourdes défaites qui sont venues ponctuer les 2 premières rencontres, avec à chaque fois 4 buts encaissés.
Les coachs enregistrent le retour de quelques piliers tels Marco ou Alex pour ce match importantissime face à un concurrent direct au maintien. La victoire était impérative pour ne pas voir l'adversaire du jour passer devant au classement. Cedess, de retour d'une longue blessure psychologique, prend place sur le côté droit de la défense, et le banc n'est composé que de 2 joueurs pour cause de défection tardive de Lucas.

Comme ils en ont pris la fâcheuse habitude, les Verts entament bien le match mais se font surprendre très rapidement. Un mauvais alignement de la défense permet à l’avant-centre local de se retrouver seul face au gardien. L’attaquant remporte son duel et ouvre le score pour Wisches pour leur première action. 1-0.

Les joueurs du FCMK tentent de réagir notamment par Kevin L. qui voit sa reprise de demi-volée passer tout prêt du poteau gauche suite à un coup de pied arrêté. Marlenheim joue haut mais se procure trop peu d’action dangereuse et les locaux jouent en contre.

Le match est très engagé et se finira d’ailleurs avec de nombreux cartons jaunes pour les deux équipes. Marco, Pisto. et Kevin L. sont tour à tour sévèrement taclés par derrière et certains se verront obligés de sortir pour se faire soigner.


La 2nde mi-temps est semblable à la première. Vers la 70eme, un contre mené à 2 contre 2 voit une frappe de l’avant-centre passer devant le but et être coupée au second poteau par un de ses coéquipiers. 2-0 pour les joueurs de la vallée de la Bruche.

Le score en restera la malgré quelques occasions pour les verts par Soula ou Pisto.

Trop fragiles derrière et trop peu dangereux devant, les joueurs de Marlenheim concèdent une 3eme défaite consécutive en championnat et devront impérativement marquer des points lors des matchs à venir. En effet, les opposants directs marquent des points et la course au maintien promet d'être acharnée, tout comme la saison dernière.

Par Lumi
 

09 mars-2014 : Championnat : FCMK 2 - Lupstein 2

L'effectif :
K. JOACHIM / L. HERMAN - G. NONNENMACHER - L. GEISS - A. PRIMARD / R.BEY - N. ROTH - M. CIULLO / F. REYSZ - T. MULLER - C. CIULLO / H. ALBECKER - C. LUMANN - P. DOGLIANI

L'équipe 2 du FCMK faisait sa rentrée 2014 en ce beau dimanche matin en recevant la lanterne rouge du groupe, Lupstein 2. Lanterne rouge qui a néanmoins remporté son premier match de la saison fin février et qui arrivait donc pleine de confiance.

Au niveau de l'effectif, les nombreuses absences en équipe 1 auraient pu faire craindre le pire mais c'est finalement presque une équipe type qui est alignée par les coachs Schum et Eric. On retrouve notamment au milieu de terrain le duo de Vétérans Ritchie et Momo, accompagnés de la nouvelle recrue hivernale du club, Nico, en provenance de Saessolsheim. En attaque, la triplette de buteurs habituelle est présente, et un trio de joueurs ayant peu de présence à l'entrainement et peu de temps de jeu complète le banc.


Dès l'échauffement, Thierry, insuffisamment remis de sa blessure au mollet, ressent une pointe et décide de débuter sur le banc, c'est donc finalement Hugues qui prend sa place de titulaire en attaque.

Après quelques minutes correctes de la part des Verts, le jeu se délite. La précipitation est de mise dans la plupart des actions, les contrôles ne sont pas toujours très propres et les passes souvent rendues à l'adversaire. Le 4-4-2 adverse déstabilise quelque peu l'organisation des Verts, à la foi au milieu où Momo est souvent trop haut, et en défense où le marquage n'est pas toujours respecté. Après une première grosse occasion locale, c'est l'attaquant jaune et bleu qui, sur un contre, voit sa frappe effleurer la barre transversale. Avertissement sans frais pour Marlenheim/Kirchheim, qui, malgré un jeu toujours très brouillon, parviendra tout de même à se créer plusieurs énormes occasions, notamment avec Fabrice qui s’emmêlera les pinceaux au moment de conclure son duel, ou avec Hugues qui, après un joli raid solitaire, verra sa frappe du gauche brillamment détournée par le gardien visiteur. Ce dernier aura fort à faire tout au long du match.

Lucho, pas tout à fait remis non plus de ses pépins physique, cèdera sa place à Cédric peu avant la demi-heure de jeu. Le jeune Gilles glissera en position de stoppeur tandis que Cédric prendra sa place d'arrière gauche.

La mi-temps sera atteinte sur le score de 0-0, et le discours de Schum sera musclé, demandant du calme, de la patience et de la simplicité dans le jeu.


Le deuxième acte sera globalement d'un autre acabit. Probablement ragaillardis par le beau soleil printanier (et certainement pas par la pelouse dans un état plus que moyen), les Verts reprennent la maitrise du match. Le milieu est beaucoup mieux cadenassé, ce qui permet notamment à Nico de récupérer et distribuer beaucoup de ballons. Au but, Kevin effectue un match propre et détourne ou renvoie les quelques offensives adverses.

Marlenheim va finalement trouver la faille sur un exploit de Hugues. Un dégagement du libéro Prims est prolongé de la tête par Laurent, passé milieu de terrain suite à l'entrée de Pierre à la place de Ritchie. La balle arrive sur Hugues qui accélère, élimine ses opposants et place une superbe frappe du gauche que le gardien ne peut repousser cette fois-ci. Avantage mérité au vu du nombre d'occasions.

Malheureusement, les Verts vont alors perdre Fabrice probablement pour plusieurs semaines. Au duel, ce dernier retombe sur la jambe d'un adversaire et c'est l'entorse de la cheville ! Il sortira du terrain soutenu par 2 coéquipiers et sera remplacé par Thierry.

Malgré son incertitude physique, il ne mettra pas longtemps à se mettre en évidence. Sur un coup-franc lointain rapidement joué, Nico lance Carmelo sur le côté gauche. Celui-ci, en position d'ailier gauche, remise instantanément dans l'axe pour Thierry qui s'est démarqué et reprend victorieusement l'offrande pour le 2-0. Les joueurs de Lupstein hurlent au hors-jeu mais c'est bien le break qui est fait pour les Verts.

Assommés par ce 2e but, les visiteurs ne se relèveront pas. A peine 2 minutes plus tard, une balle récupérée par Kevin est jouée courte vers Nicolas au 20 mètres. Ce dernier lance Thierry en profondeur d'une superbe transversale. Après un rebond, l'attaquant vert lobe le gardien venu à sa rencontre et inscrit le 3e but local et son 2e but du jour. Les Jaunes et Bleus sont KO et le match est plié. Ils tenteront le tout pour le tout en passant à 3 derrière et se procureront encore l'une ou l'autre occasion mais Kevin restera vigilant jusqu'au bout sur sa ligne.


Le match se termine sur le score de 3-0 pour le FCMK 2 qui inscrit là 4 points précieux dans la course au maintien. Le sourire sur le visage de Schum à la fin du match a fait plaisir à voir, la prestation de ses joueurs n'ayant certes pas toujours été parfaite mais néanmoins les consignes de la mi-temps ont été respectées, et les Verts ont fait preuve de solidité en défense et de réalisme en attaque. Prestation à confirmer dimanche prochain contre le leader Furdenheim 2 !


Par Loom
 

02 mars-2014 : Championnat : Lingolsheim - FCMK


2e lourde défaite consécutive pour la 1 du FCMK qui s'incline sèchement 4-1 à Lingolsheim, équipe qu'elle avait pourtant battue lors du match inaugural de la saison. Le buteur vert est Pisto.
Par Loom
 

23-février-2014 : Championnat : Dorlisheim - FCMK

L'effectif :
T. HANNAUER / G. LUMANN - C. SCHUMACHER  - K. GASSER  - D. SCHUMACHER / N. FRIEDERICH - A. GRZESIEWSKI - N. ROTH  /  B. BLAESS - N. PISTORIUS - B. HELL  / P. CLOSSET - Ra. LOPEZ - F. REYSZ

Pour le premier match officiel de 2014, les coachs du FCMK devaient gérer les nombreuses absences pour composer leur formation. L’équipe alignée voyait donc la nouvelle recrue des Verts, Nicolas (arrivé de Saessolsheim), occuper le poste de numéro 10 et tenter de pallier le manque de joueur dans l’entrejeu (Renaud, Alex, Marco, Seb, Kevin manquant tous à l’appel). La rencontre déplacée sur le terrain synthétique de Duttlenheim opposait les verts à Dorlisheim.


Marlenheim commence fort le match, puisque sur l’engagement, un ballon lancé loin devant sur l’aile gauche trouvait BenJ qui armait déjà la première frappe du match, mais celle-ci passait de peu devant le but et flirtait avec le poteau. Les visiteurs continuent de presser haut mais sur un dégagement du gardien des rouges, un contre favorable permet à l’ailier droit de récupérer le ballon et d’envoyer de plus de 20 mètres le ballon dans la lucarne opposée. Thierry reste scotché sur sa ligne et ne peut absolument rien faire. Les Verts tentent de réagir, mais le coup derrière la tête fait mal. Sur un coup-franc anodin côté gauche, le ballon rebondit dans la surface et vient heurter la barre sans que personne ne puisse intervenir. Certainement aveuglés par le soleil, ni le gardien ni les défenseurs ne parviennent à dégager. S’en suit un cafouillage qui verra Cyrille inscrire un but contre son camp tout en percutant très violemment son propre gardien. Le but est validé malgré une charge dans le dos de l’attaquant qui semblait évidente. Les deux hommes restent longtemps à terre, et si le gardien pourra reprendre le match, le défenseur gauche du jour se voit contraint de céder sa place, remplacé par Pierre. Ce 2eme but semble déjà anéantir les espoirs des verts qui ne parviendront jamais à revenir dans le match. Sur une touche haute côté gauche, Alex G. retrouve Lumi le long de la ligne de but. Ce dernier adresse un petit centre piqué pour la tête de Ben étrangement seul au second poteau. Le ballon passe devant le but et est dévié par Pierre, malheureusement un peu trop court pour la pousser au fond. Peu avant la mi-temps, une nouvelle action des joueurs de Dorlisheim va leur permettre d’alourdir le score suite à plusieurs frappes contrées et dégagement manqués, une demi-volée venue de la gauche finit sa course dans le petit filet opposé.


La 2ème mi-temps verra Marlenheim tenter le tout pour le tout sans jamais réussir à réduire le score malgré quelques occasions franches. Pas de chance pour Schum, auteur de quelques montées rageuses en fin de match, qui verra une de ses frappes côté droit passer elle aussi juste devant le but adverse. Les entrées de Loops et Fabrice n’y changeront rien. Sur un coup de pied arrêté pour les Verts, le ballon est bien dégagé et le contre rondement mené permet aux locaux de marquer leur 4ème but de l’après-midi.  4-0, le score en restera là. Défaite incontestable, mais résultat sévère pour le FCMK tant les rouges se sont montrés  efficaces et réalistes.


Si vous souhaitez consulter les reportages photos consacrés à ce match, vous pouvez cliquer ici : Reportages photos

Par Lumi
 

15-Decembre-2013 : Coupe du Crédit Mutuel : FCMK - Natzwiller

L'effectif :

T. ECKENDOERFFER / C. SCHUMACHER - P. CLOSSET - G. LUMANN - K. GASSER  / M. LOMBARD - A. GRZESIEWSKI - B. BLAESS /  K. LIEB - T. MULLER - F. REYSZ / D. PIAT - A. RACHON - L. HENRIET

 

En ce 15 décembre, date plutôt inhabituelle pour un match de foot, le FCMK recevait Natzwiller pour le 3ème tour de coupe du crédit Mutuel. Pour ce dernier match de l’année 2013, le terrain, laissé au repos depuis de longues semaines, semblait en bon état. Malheureusement, l’illusion ne fut que de courte durée, la pelouse se dégradant assez rapidement.


Le duo de coach avait composé un onze de départ plus que remanié, pour donner du temps de jeu aux habituels remplaçants et joueurs de l’équipe réserve, mais également pour pallier à la (très) longue liste d’absents (Thierry, Schum, Tom, Ben, Alex, Renaud, Nico P., Nico S., Nico F., Ben, Seb, Loops, Jo…), de quoi largement faire une équipe complète.


Contre un adversaire qui réussit plutôt bien aux verts ces dernières années, mais contre qui les matchs sont souvent très compliqués, les joueurs de Marlenheim ont du mal à poser le jeu et à construire proprement. Le premier quart d’heure est pauvre en action et en beau jeu. Malgré tout, sur un ballon aérien mal apprécié par le gardien coupable d’une faute de main, Kevin L. reprend le cuir et ouvre le score sur la première situation dangereuse pour les locaux. 1-0


En dépit du dispositif assez offensif (avec 3 attaquants), les verts subissent les montées des latéraux adverses qui permettent aux joueurs de Natzwiller de procéder à de nombreux débordements conclus par plusieurs centres qui auraient pu s’avérer dangereux. Heureusement, la défense emmenée par un Kevin très inspiré en libéro du jour, écarte à chaque fois le danger.

Les marilegiens terminent la mi-temps sur un meilleur rythme et auront encore quelques situations dangereuses lors du dernier quart d’heure, mais quasi uniquement sur coup de pieds arrêtés.


La seconde mi-temps est une copie conforme de la 1ere d’un point de vue qualité de jeu et nombre d’occasion. Plus le temps s’égrène, et plus les visiteurs se découvrent. Les verts ont alors plusieurs fois l’opportunité de faire le break par David, Thierry, Fabrice ou encore Lucas, mais le dernier geste et les interventions adversaires parfois plus que limite, mais rarement sanctionnées, permettent au suspens de rester entier et aux blancs de garder espoir.


Sur un coup de pied arrêté à quelques minutes de la fin, les joueurs de la vallée de la Bruche vont même toucher les montants. Le latéral gauche monté aux avant-postes va voir sa reprise heurter la barre suite à un cafouillage dans la surface. Thierry E., venu suppléer le gardien habituel pour la 2ème fois de la saison était sans doute battu, alors qu’il n’a pas eu le moindre arrêt à faire du match.


Dans les arrêts de jeu, le gardien adverse occupe le rond central et récupère plusieurs fois la balle sur des actions assez indescriptible. Sur l’une d’elles, Thierry M. reçoit la balle au niveau de la ligne médiane, et après avoir avancé de quelques mètres tente une frappe lointaine dans le but vide. Malheureusement, le ballon s’éloigne des filets et va mourir en 6 mètres.

Les verts vont conserver leur avantage jusqu’au bout et se qualifier pour le prochain tour. Bonne fin d‘année 2013 pour l'équipe fanion du  FCMK avec pas moins de 5 matchs consécutifs sans défaite dont 4 victoires !

Par Lumi
 

08-Decembre-2013 : Championnat : Romanswiller - FCMK

L'effectif :

T. HANNAUER / C. SCHUMACHER - B. BLAESS - K. GASSER  - D. SCHUMACHER / M. LOMBARD - A. GRZESIEWSKI – K. LIEB / B. HELL - T. EBER – D. PIAT / A. RACHON – P. CLOSSET - F. REYSZ

 

Forte de sa dernière victoire à Duppigheim, l'équipe 1 se rend à Romanswiller dans l'espoir de rester sur une dynamique positive pour le dernier match de championnat de l'année. Malgré de nombreux absents (S. CORRAIN, L. HENRIET, G. LUMANN) le duo EBERSOLD-DUBA peut compter sur le retour d'un véritable 9 de métier en la personne de D. PIAT. De plus, F. REYSZ et C. SCHUMACHER sont venus compléter l'effectif et apporter leur grinta.

Le match commence par une domination des locaux qui montrent plus d'envie. Ils parviennent à imposer leur rythme et obtiennent des corners et des coup-francs intéressants mais la défense, recadrée par un SCHUMACHER  concentré comme jamais, tient bon.

 

Le trio LOMBARD-GRZESIEWSKI-LIEB tente de sortir la tête de l'eau et à la suite d'un bon ballon en profondeur côté droit, LIEB pénètre dans la surface et se retrouve en bonne position pour centrer en retrait. Le bon retour du défenseur ne lui permet pas d'ajuster la dernière passe et le gardien se saisit de la sphère.

Les duels sont âpres, le match est haché et ne permet pas aux attaquants de faire des différences. Dès la 25ème minute, les coachs apportent du sang neuf en faisant entrer RACHON et REYSZ à la place de EBER et PIAT, peu à son aise.

 

La physionomie de la rencontre ne change pas beaucoup jusqu'à la 35ème minute, lorsque BLAESS,  parti de son aile gauche, repique dans l'axe et adresse une belle frappe rasante que le gardien ne peut capter. S'en suit un léger cafouillage qui profite à HELL, plus prompt que son défenseur pour pousser la gonfle au fond des filets: Romanswiller 0 – 1 Marlenheim. Les locaux semblent avoir pris un coup au moral et ne se révoltent pas jusqu'au terme de la 1ère mi-temps.

 

A la mi-temps, le scénario est parfait pour le FCMK qui a réussi à scorer sur leur seule véritable occasion. La défense rassure et concède peu d'occasions.

Au retour des vestiaires, la pression s'intensifie sur les cages de HANNAUER mais les attaques de Romanswiller sont bien trop maladroites, notamment après la blessure du 8, maître à jouer des rouges. CLOSSET supplée mini-SCHUM, qui aura bien tenu son poste de latéral, inhabituel pour lui.

Marlenheim recule et joue le contre grâce à la vitesse de EBER HELL et REYSZ tandis que PIAT se démène comme un beau diable pour obtenir quelques touches … en vain.

 

La fin de match est donne lieu au siège de la défense du FCMK qui plie mais ne rompt pas. La combativité, qui faisait par moment défaut en début de saison, fait plaisir à voir. Le dernier quart d'heure donne lieu à un changement tactique opéré par les locaux, qui passent désormais à seulement 3 défenseurs. Les centres se multiplient mais le jeu de tête de GASSER fait merveille pour repousser les offensives adverses.

La 80ème minute donne lieu à un coup franc dangereux aux abords de la surface. La frappe puissante de Bruno Grougi est captée en deux temps par HANNAUER impérial.

C'est pourtant Marlenheim qui aura l'occasion de tuer le match. Filant seul au but, HELL se fait littéralement descendre par ce même Grougi qui n'écopera que d'un carton jaune. Le coup de sifflet final retentit et le clan vert peut exulter.

 

BILAN: Même si le beau football n'a pas été au rendez-vous, l'équipe fanion a su rester solidaire face à de valeureux joueurs rouges. L'opération comptable est très intéressante et permet au club de s'éloigner de la zone rouge et de passer les fêtes en toute sérénité.

 

 

Par Alex G, Kevin G et Arnaud
 

17-novembre-2013 : Championnat : Duppigheim - FCMK

L'effectif :
T. HANNAUER / P. CLOSSET - B. BLAESS - K. GASSER  - D. SCHUMACHER / M. LOMBARD - A. GRZESIEWSKI - S. CORRAIN  /  B. HELL - T. EBER - L. HENRIET / A. RACHON - G. LUMANN -  K. LIEB

Après un week-end de repos forcé pour cause de météo capricieuse, l’équipe une reprenait le chemin des terrains pour son 6ème match de championnat seulement. Cette rencontre sur le terrain de Duppigheim s’avère déjà très importante puisque les Verts restent sur 4 matchs sans victoire dans ce groupe, depuis leur succès inaugural contre Lingolsheim.


Le match commence sur un bon rythme, mais malgré l’enjeu connu de tous, ce sont les locaux, en rouge, qui prennent le meilleur départ. Les nombreux duels au milieu du terrain sont souvent remportés par les joueurs de Duppigheim. Suite à une action sur l’aile gauche, la défense de Marlenheim concède une touche près du poteau de corner. La touche dans le dos de la défense est repoussée de la tête par BenJ, et retombe dans les pieds d’un milieu adverse. Ce dernier repique vers l’axe du terrain et envoie une merveille de balle enroulée en pleine lucarne opposée. Le score est déjà de 1-0 et les joueurs du FCMK ne se sont pas encore créé la moindre opportunité. La domination rouge se fait de plus en plus ressentir et, par deux fois, le numéro 10 puis le numéro 3 se lancent dans un slalom dans l’axe du terrain, éliminant 3 ou 4 adversaires beaucoup trop facilement. Heureusement pour Marlenheim, la finition n’est pas à la hauteur.


Emmenés par Seb qui essaie de créer du jeu au milieu, les Verts vont enfin se procurer des actions. Plusieurs ballons dans le dos d’une défense adverse plus que statique vont permettre à Tom et Ben notamment de se retrouver en position idéale. Malheureusement, quelques parades du gardien vont empêcher l’égalisation que l’on espérait tant. La fin de mi-temps va à nouveau voir les Verts concéder plusieurs grosses occasions suite à de nombreux errements défensifs. Sans un Thierry décisif dans les cages, le score aurait sans doute été plus lourd. Mi-temps : 1-0.  

 

Dans les vestiaires, les coachs haussent le ton, et le message sera bien entendu par les joueurs.

En effet, dès la reprise, l’engagement dans les duels est bien supérieur à celui entrevu en première mi-temps.  Le triple changement (entrées de Lumi, Kevin L. et Arnaud) effectué après à peine 3 minutes va continuer de redynamiser le jeu du FCMK. Le ballon est maintenant propriété verte, et le jeu rapide vers les ailes fait plaisir à voir. Malgré la blessure rapide d’Arnaud qui va devoir ressortir, les Verts vont de l’avant. Sur un corner venu de la gauche et très bien frappé par Seb, Kevin G. place une tête imparable pour l’égalisation méritée.

Lucas, dans tous les bons coups de la 2nde mi-temps, et Kevin L., auteur d’une entrée très réussie vont petit à petit faire exploser la défense adverse.  Sur un très bon travail sur l’aile droite de Ben, et un magnifique centre au deuxième poteau, Lucas, d’une tête rageuse, catapulte le cuir au fond des filets. Les Verts prennent enfin les devants dans cette mi-temps bien maitrisée.

Un nouveau débordement de Kevin L. sur le coté gauche lui permet de centrer pour Lucas qui laisse astucieusement filer le ballon pour effacer son vis-à-vis. En pleine surface, à hauteur du point de pénalty, il voit sa frappe repoussée par les pieds du gardien, encore une fois auteur d’un exploit décisif. Le break était tout proche.


Heureusement, les dernières minutes ne permettront pas aux rouges de revenir au score, grâce entre autre, au superbe travail défensif d’un Marco au rendement et à l’envie retrouvés. Le FCMK signe enfin sa seconde victoire de la saison en championnat. Score final : 1-2. Toujours dans la queue du classement (10ème), les Verts peuvent quand même entrevoir la suite avec optimisme puisque leur nombreux matchs en retard leur assurent automatiquement de gagner 2 ou 3 places au classement et sans doute un peu plus en cas de résultats positifs.

Par Lumi
 

01-novembre-2013 : Championnat : Breuschwickersheim - FCMK

L'effectif :
T. HANNAUER / P. CLOSSET - B. BLAESS - K. GASSER  - D. SCHUMACHER / Re. LOPEZ - A. SAULA -  A. RACHON  /  B. HELL - T. EBER - D. PIAT / G. LUMANN -  A. GRZESIEWSKI - L. HENRIET

En ce Vendredi fêrié, le FCMK se déplacesur le terrain de Breuschwickersheim dans un match avancé de quelques jours pour cause de concert des Amigos. L’équipe alignée est quelque peu différente des semaines passées avec les absences de longues dates de Nico F.  (suspendu), Nico  S. et Loops (blessés) ainsi que celles plus exceptionnelles de Marco, Seb (absents) et Nico P. (blessé).  Heureusement, les Verts profitent du retour de David en pointe et d’Alex S. et Renaud pour animer le jeu.

Le match démarre sur un bon rythme, et la défense reconduite pour la seconde fois d’affilée avec Schum en libéro est bien en place. C’est d’ailleurs Benj, pour la 2eme fois en 5 jours qui va ouvrir le score sur une nouvelle frappe de l’extérieur de la surface (à ras de terre cette fois ci) qui trompe le gardien local. Malheureusement, ce but marquera la fin de la bonne période de Marlenheim qui cède progressivement  le ballon et l’occupation du terrain à l’adversaire du jour. A peine quelques minutes après l’ouverture du score, les locaux égalisent par l’avant-centre après un bel enchainement amorti de la poitrine et frappe de l’entrée de la surface. Cette action fait suite à plusieurs duels aériens perdus et ce, malgré la performance très convaincante de Kevin en numéro 4.

Les Verts essaient de repartir de l’avant, mais les actions sont peu nombreuses et le jeu produit ne concrétise pas les belles promesses entrevues une semaine plus tôt en coupe. Sur une action très similaire à celle de l’égalisation, le numéro 9 bleu s’offre un doublé pour donner l’avantage à son équipe, avantage mérité au vu de la domination du milieu de terrain bleu sur celui du FCMK.

En cours de première mi-temps, les coachs essayent de redynamiser leur effectif avec les entrées successives d’Alex G. à la place d’Arnaud (pour un changement poste pour poste) et de Lucas à la place de David qui sera remplacé dans l’axe de l’attaque par Tom. Malgré ces deux changements, la mi-temps est atteinte sur ce score de 2-1.


La 2eme mi-temps ne permettra pas aux spectateurs d’assister à des séquences de jeu beaucoup plus abouties. Néanmoins, le scénario méritera son pesant de cacahuètes.

Pris d’un malaise soudain, Alex G. se voit contraint de céder sa place, et c’est Lumi qui entre en jeu en tant qu’arrière gauche. BenJ monte d’un cran pour se placer au milieu. Sur une des rares actions vertes, Alex S. décoche une très belle frappe des 20 mètres qui flirte avec l’arête du but. L’arbitre désigne le point de corner alors qu’aucun joueur bleu n’avait touché le ballon. Une des rares décisions arbitrales favorables aux visiteurs lors de cette 2nde mi temps. Le corner tiré au premier poteau semble court, mais Renaud s’élève haut et place une tête qui vient faire mouche.

Les Verts pensent avoir fait le plus dur, mais sur un nouveau ballon qui traine dans les 20 mètres, et mal dégagé dans l’axe du terrain, les joueurs de Breuschwickersheim repassent en tette en inscrivant un 3eme but cruel pour les Verts.

Les malheurs ne font que commencer puisque peu de temps après, Alex S. voit rouge. Après avoir subi une grosse faute au milieu du terrain, il se relève très remonté, et au duel avec son adversaire, commet une faute légère alors que tout le monde craignait de voir un vrai attentat. L’arbitre sévit aussi vite et brandit le carton rouge qui s’avère discutable tant la faute semblait anodine malgré l’intention évidente.

En dépit de ces événements contraires les Verts vont pousser et réussir à égaliser sur un nouveau corner par une magnifique tête de Pierre qui va se loger dans la lucarne.

Un peu plus tard, c’est au tour de David, averti injustement en première mi-temps, et revenu peu de temps avant sur le terrain d’être expulsé pour un second carton jaune. Cette fois, c’est l’incompréhension totale, même de la part des locaux, tant la faute sanctionnée est inexistante et l’injustice évidente.

 

Après quelques derniers ballons dangereux à négocier, les verts vont réussir à maintenir ce score quelque peu inespéré au vue du déroulement du match. 3-3, coup de sifflet final.

Par Lumi

Vos commentaires...

Nico F a dit il y a plus d'un an
Très bel prose, bon article, j'ai hâte de rechausser les crampons la semaine prochaine!!
 

01-novembre-2013 : Championnat : FCMK2 - Wasselonne 2

L'effectif :
K. JOACHIM /  G. KRIEGER -  A. PRIMARD - L. GEISS - A. BALDENWEG / L. HERMAN - R. BEY - O. SAIDENE  / G. NONNENMACHER - T. MULLER -  F. REYSZ  /  H. ALBECKER - C. CIULLO - C. LUMANN

En ce vendredi de la Toussaint, avait lieu le très attendu derby de la Mossig entre le FCMK et Wasselonne, 2 équipes en recherche de points et classées exactement à l'identique en championnat. A signaler une belle affluence malgré la fraicheur matinale, preuve en est que ce genre de derby suscite encore un bel intérêt.

La composition alignée par les coaches est des plus classiques, avec la défense habituelle, au milieu, le désormais traditionnel duo de vétérans, et en attaque, la doublette de copains Thierry-Fabrice, associée au jeune Gilles Nonnenmacher.

Sur un terrain plus que gras, notamment dans sa partie centrale, le match démarre de curieuse façon. Après quelques minutes de jeu, l'arbitre est percuté par un joueur adverse, se plaint de douleurs au dos, et mettra quelques minutes à reprendre sa place. Passé ce petit intermède comique, on assiste à une prestation plus que moyenne des Verts. Marquage inexistant, incapacité à s'adapter à la formation adverse, contrôles ratés, mauvaises passes, bref, les joueurs de Wasselonne en profitent pour montrer de belles choses, construisent patiemment leurs actions, et sur une balle en profondeur sur le côté droit de la défense, l'attaquant adverse, laissé libre, se présente face à Kevin, et dans un angle extrêmement fermé, pique sa balle par-dessus le gardien pour l'ouverture du score, amplement méritée au vu de la prestation indigente des locaux.
Pas grand-chose à se mettre sous la dent côté FCMK, excepté une tête ratée de Fabrice sur un bon centre d'un Gilles très remuant sur son côté. Et sur une nouvelle offensive adverse, on assiste à une énorme mésentente entre Guillaume et Kevin. Au final, personne ne prend réellement le cuir qui échoue sur l'avant-centre adverse qui conclut dans le but vide pour le 0-2.
Les têtes sont basses, le moral aussi. Seul Thierry Muller tente de surnager un peu en décrochant beaucoup, en venant chercher des ballons à la place de ses latéraux, mais au détriment de sa présence à l'avant, forcément. Mais c'est bien lui qui se crée la plus belle occasion pour Marlenheim, lorsque, lancé sur le côté gauche de la surface, son pointu s'écrase sur la transversale, puis revient sur Farez dans la surface qui ne peut lui non plus convertir cette occasion.
Le FCMK vient de laisser passer sa chance, et sur une action confuse qui prend pour origine un six-mètres pour Wasselonne pourtant complètement raté, la balle traverse très vite les rangs verts, traine dans la surface, les défenseurs ne peuvent s'en débarrasser proprement, et cela fait 0-3 juste avant la mi-temps.
Carmelo, Hugues et Cédric sont alors envoyés à l'échauffement pendant la pause, histoire de dynamiser un peu le groupe et tenter de faire un peu mieux que lors ce premier acte. Les 2 derniers débuteront directement la 2e mi-temps.

On assiste alors à 20 bonnes minutes des Verts. Le jeu est plus fluide, l'envie est un peu plus présente, la défense tient bon. Les attaquants locaux obtiennent quelques bons coup-francs et corners,  malheureusement non convertis. Et sur une action en solitaire de Fabrice, l'arbitre accorde un penalty aux Verts après que le numéro 9 du jour ait dribblé plusieurs joueurs et se soit fait accrocher dans la surface. Fabrice transforme lui-même la sentence pour la réduction du score. 1-3, le chemin est encore long mais l'espoir renait.
Malheureusement, celui-ci sera de courte durée puisque Wasselonne refera le break quelques minutes plus tard après un petit festival d'un milieu de terrain qui élimine 4 joueurs sur le côté droit de la défense avant de conclure d'un tir en pleine lucarne.
Le match est alors probablement plié mais les Verts ont le mérite de continuer à insister, sous l'impulsion notamment de Lucho qui se voit pousser des ailes et se retrouve fréquemment en position d'ailier gauche ou d'avant-centre. Sur une action initiée du côté gauche, un centre de Cédric trouve Hugues dans la surface. Sa frappe est repoussée par le gardien puis dégagée en corner. Sur ledit corner, Carmelo, oublié au second poteau, inscrit de près le second but local.
Il ne reste alors plus beaucoup de temps mais les Verts se ruent à l'attaque, de façon un peu brouillonne, et au détriment de la stabilité défensive. Conséquence directe, un duel entre le 9 de Wasselonne et Cédric, au poste de stoppeur, permet à l'attaquant de se mettre en position de frappe aux 16m. Cédric tente un tacle désespéré pour contrer le tir, mais malheureusement le ballon se retrouve suffisamment dévié pour tromper Kevin le long du poteau. Le score final est donc de 2-5 pour Wasselonne qui s'impose assez nettement dans ce duel de voisins. Les Verts ne pouvaient guère espérer mieux au vu notamment de leur première mi-temps catastrophique. Dommage.



Par Loom
 

27-octobre-2013 : Coupe du Crédit Mutuel : Wolxheim - FCMK

L'effectif :

T. HANNAUER / P. CLOSSET - B.BLAESS - K. GASSER  - D. SCHUMACHER / M. LOMBARD - S. CORRAIN -  A. RACHON  /  B. HELL - T. EBER - N.PISTORIUS / G.LUMANN -  A. GRZESIEWSKI - L.HENRIET


Pour ce week-end de Coupe, l’équipe une se déplaçait à Wolxheim en coupe Crédit Mutuel pour la revanche du match de Coupe d’Alsace remporté 4 à 0 par les joueurs du FCMK. Malgré les absences prolongées de Renaud, Nico F et Alexandre, l’équipe alignée avait fière allure.

En dépit du vent qui soufflait fort par rafale, les Verts entament le match par le bon bout et produisent un jeu intéressant, notamment dans les couloirs avec les duos BenJ - Tom à gauche et Pierre - Ben à droite. Après moins de 10 minutes de jeu, BenJ profite de l’espace laissé devant lui pour rentrer dans l’axe du terrain, et d’une frappe splendide de 25 mètres qui surprend le gardien, il ouvre le score. La maitrise du jeu est clairement du coté vert, et le trio Marco, Seb et Arnaud se régale au milieu de terrain.

Quelques passes mal ajustées et quelques ballons mal jugés par la défense du libéro Schum permettent aux locaux de se créer leurs rares occasions de la première mi-temps. Thierry est tout de même vigilant et garde sa cage inviolée. Le tandem de coach profite de ce match de coupe pour faire tourner rapidement, et Arnaud cède sa place à Lucas peu avant la demi-heure de jeu.

Les occasions se succèdent pour Marlenheim et les joueurs de Wolxheim concèdent de très nombreux coups de pieds arrêtés. A 5 minutes de la mi-temps, alors que le déluge s’est abattu sur la pelouse,  un défenseur bleu inscrit un but contre son camp de la tête, sur un n-ième corner bien frappé.  Sur l’engagement, Lumi fait son entrée à la place de Pierre pour occuper le couloir droit de la défense. La mi-temps est atteinte sur ce score.


Le match reprend sur un terrain détrempé, pour une seconde mi-temps à sens unique. Alex.G fait son entrée en jeu après quelques minutes à la place de Marco. Les coachs continuent à faire tourner et Pierre re-rentre en pointe à la place de Nico.P et Arnaud revient en lieu et place de Seb.

Pierre, Lucas, Ben, Tom auront tous l’occasion d’aggraver le score sur de nombreux ballons qui fusent et passent dans le dos de la défense locale mais le gardien sort quelques belles parades pour permettre à son équipe (qui évolue à 10 suite à une expulsion temporaire)  de garder un petit espoir de revenir dans la partie. Malheureusement pour ce dernier, c’est sur une de ses relances loupées que Ben vient voler le ballon dans les pieds du latéral et entrer dans la surface. Il est déséquilibré et provoque un penalty plus que logique. Schum le transforme pour porter le score à 3-0.

En fin de match les joueurs de Wolxheim pensent réduire le score sur une tête après un contre sur l’aile droite, mais l’arbitre signale logiquement un hors jeu. Le match se termine sur ce score de 3-0. Les Verts franchissent un tour de plus dans cette coupe du Crédit Mutuel 2013/14.

 

 

 

Par Lumi
 

27-octobre-2013 : Coupe Casal : Vauban 3 - FCMK2

L'effectif :
K. JOACHIM /  G. KRIEGER -  A. PRIMARD - L. GEISS - A. BALDENWEG / L. HERMAN - R. BEY - L. VEIT  /  H. ALBECKER F. REYSZ - T. MULLER / G. NONNENMACHER - C. CIULLO - P. DOGLIANI

Fin de parcours en Coupe Casal pour l'équipe 2 qui s'incline face à une très belle équipe de Vauban 3, leader de son groupe en Division 3, sur le score de 5-1. Le buteur du jour est Dabo. Les Verts avaient pourtant effectué une belle première mi-temps et n'étaient menés que 2-1 à la pause, mais ont craqué lors du second acte.

Par Loom

Vos commentaires...

 

13-octobre-2013 : Championnat : FCMK - Oberschaeffolsheim

L'effectif :

T. HANNAUER / T. EBER - D. ARENZ - K. GASSER - P. CLOSSET / M. LOMBARD - A. GRZESIEWSKI-  A. RACHON  /  B. HELL - S. CORRAIN - A. SAULA  / L. HENRIET - C. SCHUMACHER


Coup d'envoi donc, pour ce résumé express. Express, comme ces innombrables possessions de balle de nos joueurs bien aimés de l'équipe première. C'est dans le 4-3-3 classique que les joueurs du duo Ebersold/Duba se sont présenté face à l'adversaire du jour, Oberschaeffolsheim. On pouvait noter l'absence d'un vrai numéro 9 sur la feuille de match, suite l’absence pour blessure de Nicolas Pistorius. Sébastien Corrain se fit donc confier le poste de buteur, sans surprise générale.


Début de match assez équilibré, quelques offensives par ci, par la, sans toutefois assister à une grosse occasion de part et d'autre. C'est arrivé dans les alentours de la moitié de la première mi-temps que les joueurs d'Oberschaeffolsheim décident de passer une vitesse. Suite à un mauvais replacement de la défense, neau mouvement collectif entraînant un face à face avec notre gardien, Thierry, qui ne peut rien face à la belle balle piqué de l'attaquant adverse. Kevin est tout proche de sortir ce ballon sur la ligne, mais il sera trop court et la balle trop compliquée à aller chercher. 1-0 donc pour les visiteurs, qui pourtant se heurtaient au bon impact physique d'un Kevin en forme. Les verts tentent de réagir avec plus d'actions bien construites, mais sans succès... Il n'en fallait pas plus à Oberschaeffolsheim pour vraiment mettre la main sur ce match, et c'est sur une nouvelle action bien construite, que le numéro 9 adverse reprend un bon centre de la tête pour inscrire le but du break, tout en laissant la défense sur place. 2-0 avant la mi-temps, c'est peut-être pas si cher payé que ça... Il faut dire qu'en face, ils font preuve de petites maladresses arrivé dans nos 16 mètres !


Après ces 15min de pause, les locaux se devaient de réagir. Et ce fut avec succès ! Les ailiers proposaient plus de solutions, ainsi que les latéraux, a l'image d'un Pierre présent sur quasi toutes les phases offensives. Benji Hell est tout prêt de réduire le score, suite à une passe d'Alex (Saula, Savler, Soûlard, Saumon, comme vous voulez !), mais sa frappe trouva les tuiles du club-house... C'est dommage, on se dit que finalement, il y'a sûrement un truc à faire ! Et c'est sur un bon coup-franc de Marco que Tom Eber relança le match, propulsant le cuir de la tête dans les filets adverses. On notera que ce but succéda à la sortie d'Arnaud Rachon. Bon coaching, diront certains ! Nous y voilà, l'écart est réduit, on pense peut-être assister à un retour, mais Tom, auteur d'une belle prestation demande à sortir sur blessure. Benji rentrera donc en tant que latéral, lui étant plutôt à vocation offensive...

Bref, le match devient long, plus grand chose ne se passe, a part de bonnes montées balle au pied de Benji, et une frappe du numéro 9 du jour, Sébastien, qui passe pas si loin du cadre. Le gardien adverse n'a pas grand-chose à faire, soyons honnête ! Les ballons n'arrivant que rarement à destination du côté de Marlenheim, les visiteurs prennent à nouveau les choses en mains, et le numéro 10 s'en alla marquer de son but, suite à un duel physique gagné face à Denis, capitaine et libero du jour. 3-1, la messe est dite. Fin de match plus qu'approximative côté locaux, avec un manque d'envie, d'envie de garder le ballon surtout. Les visiteurs sont à deux doigts d'en claquer un autre, mais Thierry, impeccable, sort une parade de grande classe sur un enroulé qui partait pleine lucarne. Occasion manquée pour le photographe des DNA de réaliser un très beau cliché, qui aurait peut-être résumé à lui tout le seul le match : un Thierry solide dans les cages, empêchant le pire.

Coup de sifflet final, score 1-3 en faveur des visiteurs. Des regrets, sûrement, mais tant le nombre de tir au but a été faible côté Marlenheim, tant le score paraît finalement logique.

Par Melo
 

Vos commentaires

Savler a dit il y a plus d'un an
Ah d'accord pour les résumés on prend tout et n'importe quoi maintenant... ;-)
 

13-octobre-2013 : Championnat : Saessolsheim 2 - FCMK2

L'effectif :
K. JOACHIM /  G. KRIEGER -  A. PRIMARD - L. GEISS - A. BALDENWEG / L. HERMAN - M. CIULLO - O. SAIDENE  / L. VEITF. REYSZ - C. CIULLO / G. LUMANN - C LUMANN  - H. ALBECKER

En ce brumeux dimanche matin, l'équipe 2  se déplaçait à Saessolsheim 2 pour une revanche du match de Coupe Casal remporté par les Verts sur le score de 5-2. Les coachs décident d'économiser les frères Lumann, leurs 2 meilleurs atouts offensifs, en les conservant ensemble sur le banc en ce début de match.

Emmené par son duo de Vétérans au milieu de terrain, les joueurs du FCMK dominent très largement le début de match, et se procurent 3 grosses occasions par les attaquants du jour, Carmelo et Fabrice notamment. Le premier voit son tir déclenché dans les six mètres arrêté miraculeusement par le gardien sur la ligne. Le second déborde plusieurs fois son adversaire direct et ramène plusieurs bons centres dans la surface qui ne trouvent pas preneurs. Sur la 4ème grosse occasion dans le premier quart d'heure, un centre spontané d'Anthony trouve Carmelo, qui, d'une frappe, touche le premier poteau. La balle revient en pleine surface sur Fabrice qui n'a plus qu'à marquer du plat du pied dans le but vide. Ouverture du score amplement méritée pour les Verts qui surclassent leurs adversaires en début de match.

Paradoxalement, ce but va marquer la fin de l'excellente période des visiteurs. Les locaux reprennent du poil de la bête, et se procurent leurs premières occasions. Aux environs de la demi-heure une balle en profondeur dans la surface de Marlenheim est reprise par l'attaquant local. Au duel avec celui-ci,  Lucio l'accroche légèrement et l'arbitre maison siffle un penalty discutable. Le capitaine se charge de transformer la sentence pour une égalisation logique tant les Verts se sont endormis après l'ouverture du score. L'arbitre en profitera pour infliger une exclusion temporaire de 10 minutes au libéro Prims pour contestation un peu trop véhémente.

Les Verts reprennent alors la possession du ballon, et en l'espace de 5 minutes, juste avant la mi-temps, inscrivent deux nouveaux buts. Dans un premier temps, Carmelo déborde sur l'aile droite et centre dans la surface.  Fabrice, au duel, s'impose et trompe le gardien qui voit la balle lui passer entre les jambes. Quelques minutes plus tard, après un cafouillage à l'entrée de la surface, Dabo récupère la balle à 25 mètres des cages. Il efface son adversaire direct et déclenche une frappe limpide qui vient se loger sous la barre. L'arbitre siffle sur la mi-temps sur ce score de 3-1, avantage largement mérité vu la domination des Verts.

Hugues fait alors son entrée en début de 2ème période, à la place de Dabo. Le début de mi-temps sera malgré tout à l'avantage des locaux qui vont tenter, comme 15 jours auparavant, de revenir sur leurs adversaires. Lumi fait son entrée en milieu de terrain mais repassera rapidement au poste de stoppeur suite au remplacement d'un Lucio fatigué. Quelques fautes de marquage feront passer des frissons dans les rangs visiteurs, et sur une montée rageuse, le libéro local se retrouve seul à vingt mètres, déclenche une frappe, légèrement détournée par un défenseur marilégien, et c'est la réduction du score. Comme lors du match de Coupe, l'espoir semble renaitre pour Saessolsheim mais c'était sans compter sur la grande forme de Fabrice qui signe un triplé en trompant le gardien local d'une belle frappe dans la lucarne, déclenchée depuis le côté gauche de la surface. Les occasions de tuer définitivement le match se succèdent alors, et le dernier but du match est l'oeuvre de Carmelo qui est enfin récompensé de ses nombreux efforts. Sur une balle qu'il reçoit à l'extremité gauche de la surface, il fixe son défenseur, le crochète, se présente seul face au gardien, et conclut pour établir le score final à 5-2. Belle récompense et belle prestation (1 but, 2 passes décisive) pour le fils Ciullo, sous les yeux admiratifs de son père, et pour leur premier match ensemble.

La 2 du duo Schum/Eric tient enfin sa première victoire en championnat. Bon pour la confiance et le moral. Il s'agira de confirmer ce bon match lors de la réception de Furdenheim dimanche prochain, avec peut-être le retour de quelques absents de longue date comme Cédric, légitiment préservé par les entraîneurs et conservé sur le banc lors de ce beau succès.
Par Lumi et Loom

Vos commentaires...

 

06-octobre-2013 : Championnat : Hautepierre - FCMK

L'effectif :

T. ECKENDOERFFER / L HENRIET - Ra. LOPEZ - K. GASSER - B. BLAESS / M. LOMBARD - A. SAULA - S. CORRAIN -  A. RACHON  /  B. HELL - N. PISTORIUS  / C. CIULLO  - T. EBER - G. LUMANN


Le leader trop fort pour les Verts :


Les joueurs du FCMK se déplaçaient chez le leader du groupe, Hautepierre, qui comptait bien continuer son parcours sans faute. Les Verts eux espéraient continuer leur série sans défaite ni but encaissé en championnat.  Avec le renfort de Thierry Eckendoerffer  venu suppléer pas moins de 6 autres joueurs absents pour le seul poste de gardien, les verts commencent assez mal le match. Les locaux monopolisent le ballon, et suite à un coup de sifflet sévère de l’arbitre pour une faute plus que discutable d’Arnaud tout près de la surface de réparation, ils ouvrent le score. Le coup franc direct tiré  à ras de terre passe à côté du mur, et Thierry ne peux que toucher le ballon et le dévier dans ses propres filets.

Il n’y a pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent dans cette première mi-temps. A quelques minutes de la mi-temps, les Verts perdent Pisto, touché à la cuisse et remplacé par Carmelo.


La mi-temps est sifflé sur le score de 1-0, et l’espoir de revenir au score est toujours présent car les Verts ont produits quelques séquences intéressantes par Alex et Seb. Malheureusement, le dernier geste est rarement réussi.

La deuxième mi-temps commence dans les mêmes circonstances, et les joueurs d’Hautepierre sont toujours maitres du ballon. Tom fait son entrée à la place d’Arnaud dans le couloir droit. Suite à une mauvaise passe en retrait qui sort en touche à 30 mètres des buts verts, les joueurs d’Hautepierre jouent rapidement et le centre bien ajusté est repris de la tête par l’attaquant strasbourgeois. Le ballon lobe Thierry légèrement avancé et fini dans les filets. Lumi entre à son tour dans le couloir gauche à la place de Ben.


Quelques minutes plus tard, une passe en profondeur est reprise par l’attaquant bleu dans la surface de Marlenheim. Thierry venu à sa rencontre déséquilibre le joueur bleu qui joue bien le coup et s’écroule alors que la balle allait sortir en 6 mètres et que l’angle était complètement fermé. Penalty généreux sifflé par l’arbitre et transformé par un joueur entré peu de temps avant.

Toujours très peu d ‘action à noter du côté de Marlenheim. Après un arrêt de jeu de quelques minutes suite à une blessure de l’arbitre, le jeu reprend et un dernier coup franc plein axe est repris victorieusement de la tête au 2ème poteau par le (très) grand avant-centre strasbourgeois.


Le score en reste là : 4-0. Un jeu quasi inexistant, et 3 buts encaissés sur coups de pieds arrêtés. Le bilan est mauvais pour les Verts qui s’inclinent pour la première fois en championnat. Il faudra réagir.

Par Lumi
 

06-octobre-2013 : Championnat : FCMK2 - Brotsch 2

L'effectif :
K. JOACHIM /  T. MULLER -  A. PRIMARD - L. GEISS - A. BALDENWEG / L. HERMAN - R. BEY - L. VEIT  / F. REYSZ - C. SCHUMACHER - H. ALBECKER

Restant sur une mauvaise série en championnat, et n'ayant à ce jour remporté aucun match sur le terrain, la 2 du FCMK se devait de faire un résultat face à Brotsch 2 pour enfin lancer sa saison.

Malheureusement, face à l'afflux de blessés et d'absents, c'est avec un effectif très limité et seulement 11 joueurs que les coachs Schum et Eric ont du composer une équipe.
Suite à une faute d'Anthony dans la surface, les visiteurs vont ouvrir le score sur penalty. Les Verts se retrouvent alors rapidement à 10 suite à la blessure de Thierry, Dabo reculant alors au poste d'arrière gauche. La mi-temps sera atteinte sur le score de 0-1.
Thierry serrera les dents en seconde période pour ne pas laisser ses partenaires en infériorité numérique, malgré un hématome impressionnant sur le mollet. Le jeu est hâché, les Verts sont brouillons, ne réussissent pas beaucoup de passes, et sur un corner adverse, encaissent un 2e but sur une belle tête. On joue alors l'heure de jeu et on espère une réaction d'orgueil des locaux.
Sur une belle ouverture de 40m de Dabo, la balle arrive jusqu'à Fabrice qui s'emmène la balle, résiste aux défenseurs centraux et parvient à glisser le cuir dans le but pour la réduction du score. Il reste alors suffisamment de temps pour croire à un retour, et les Verts vont jeter leurs ultimes forces dans la bataille. Cyrille se procure un excellent coup-franc aux abords de la surface, mais sa frappe enroulée du gauche passe largement au-dessus. Et sur un contre, le FCMK2 se fait punir par l'avant-centre de Brotsch qui s'en va dribbler Kevin pour le 1-3.
Troisième défaite consécutive pour l'équipe 2 qui s'enlise dans les profondeurs du classement. Il faut espérer le retour rapide des nombreux absents pour tenter d'endiguer cette spirale négative, dès la semaine prochaine et le déplacement à Saessolsheim, pour une revanche du tour de Coupe Casal remporté récemment par les Verts !
Par Loom

Vos commentaires...

 

29-Septembre-2013 : Coupe d'Alsace : FCMK - Still (P)

L'effectif :

T. HANNAUER /  P. CLOSSET - Ra. LOPEZ - K. GASSER - B. BLAESS / N. FRIEDERICH - S. CORRAIN -  N. PISTORIUS - B. HELL - L. HENRIET  /   C. CIULLO  / A. SAULA - C. SCHUMACHER - G. LUMANN



Face à une équipe de Still actuellement en pleine bourre en championnat (leader invaincu de Promotion avec notamment une attaque de feu), l'équipe fanion du FCMK voulait avant tout se rassurer et jauger son niveau avant les prochaines échéances de championnat.
Le duo de coachs a choisi pour cette échéance de faire confiance à la défense habituelle depuis quelques matchs (et qui n'a pas encore encaissé de buts en championnat), mais dans une configuration en 4-5-1 avec Nico Friederich dans une position inhabituelle de 6 et avec le seul Carmelo en pointe, en charge de peser sur la défense adverse.

Les 5 premières minutes sont pour le moins difficile, avec dès l'engagement, une équipe de Still qui se projette vite vers l'avant. Sur la première action, le numéro 7 adverse déborde le pauvre Benjamin Blaess qui en verra de toutes les couleurs sur le côté gauche de la défense. Thierry Hannauer doit déjà s'employer sur cette première banderille des bleus qui comptent parmi leurs rangs deux anciens Verts (M. Storck en pointe et T. Vix dans les cages).
Après un gros quart d'heure de domination stilloise, avec toujours ce diable de numéro 7 qui sera à l'origine de beaucoup d'actions chaudes de par ses dribbles et accélérations, le jeu s'équilibre quelque peu. La première occasion des Verts est pour Sébastien Corrain mais sa frappe passe à côté des buts de Vix. Mais ce ne sera que partie remise, car à la surprise générale, c'est bien le FCMK qui va ouvrir le score. Sur une ouverture de Pisto en profondeur vers Carmelo, on pense la balle perdue lorsque le défenseur tacle la balle dans les pieds de Carmelo vers le gardien. Mais celui-ci tente de dégager la balle en catastrophe mais tire en fait sur notre 9 vert. La balle s'élève alors dans la surface, le gardien hésite mais retourne sur sa ligne, Carmelo hésite également à tirer en première intention mais finalement se replace sur son pied droit, et, entièrement seul, crucifie Vix pour l'ouverture du score. Ce but presque improbable permet aux Verts de mener 1-0 et les supporters exultent. On joue depuis une demie-heure.

L'euphorie est de mise pour les locaux mais il s'agit alors de ne pas s'enflammer pour ne pas dilapider cet avantage. Carmelo demande à souffler un peu et est remplacé par Cyrille Schumacher.
A la 39e, une faute provoquée à 25m donne un bon coup-franc à Still. C'est le latéral Steve Wolff qui le tire. La balle rebondit dans la surface et arrive au second poteau où un attaquant adverse se retrouve tout seul et bat Thierry d'une tête lobée. La défense, restée complètement statique sur le coup, a été prise en défaut et Still égalise pour arriver à la mi-temps sur ce score de parité de 1-1.

La 2e mi-temps repart sur les mêmes bases. Seb et Pisto verrouillent le milieu de terrain, et les jeunes Benjamin Hell et Lucas Henriet se démènent pour trouver des brèches mais les occasions franches sont peu nombreuses. C'est ce même Lucas qui se créera l'une des meilleures opportunités de la seconde période lorsque, suite à un corner, sa frappe enroulée à l'entrée des 16m est bien arrêtée au premier poteau par Vix.

2 minutes plus tard, c'est malheureusement Still qui reprendra l'avantage. Sur un centre venu du côté droit de l'attaque, le numéro 14 place une tête imparable au point de penalty pour le 2-1. Il reste alors 20 minutes à Marlenheim pour tenter de refaire son retard. Le duo Ebersold-Duba fait alors rentrer Grégory Lumann, de retour de 3 semaines de vacances au Pérou, en lieu et place de Lucas en tant que milieu gauche.
A 10 minutes du terme de la rencontre, Still porte l'estocade finale. Le numéro 14, encore lui, récupère une balle dans la surface et sa frappe ne laisse aucune chance à Thierry qui s'incline pour la 3e fois.
La 83e minute verra l'entrée en jeu, pour la forme, d'Alex "Casper". La fin de match sera même houleuse puisqu'après un n-ième accrochage viril entre Nicolas Friederich et un adversaire (et quelques "marrons" distribués), l'arbitre un peu dépassé expulsera les 2 joueurs. Sur cet incident, l'arbitre sifflera la fin du match, Still se qualifie pour le prochain tour de Coupe d'Alsace sur le score de 1-3, le FCMK retrouvera quant-à-lui la Coupe Crédit Mutuel. Le contenu du match et l'envie affichée peuvent cependant inciter à beaucoup d'optimisme pour la suite du championnat.



Par Loom

Votre sentiment sur cette élimination ?

Nico AKA le Teddy Riner Blanc a dit il y a plus d'un an
Ippon épicétou

Le banc de touche du jour

La meilleure action d'Alex Savler !

Les coachs décontractés avant le match

 

29-Septembre-2013 : Coupe Casal : FCMK2 - Saessolsheim 2

L'effectif :
K. JOACHIM /  G. KRIEGER -  O. SCHLUTH - L. GEISS - A. BALDENWEG / L. HERMAN - A. GRZESIEWSKI- A. RACHON  /  T. MULLER - F. REYSZ - H. ALBECKER / L. VEIT - D. SCHUMACHER - B. WAY

Sur une mauvaise passe en championnat, l'équipe 2 du FCMK devait se reprendre pour ce 2e tour de Coupe Casal face à Saessolsheim 2, un adversaire à priori à sa portée car également présent dans son groupe en championnat.

Suite aux mauvais résultats récents et face également à de nombreuses absences, c'est une équipe quelque peu remaniée qu'ont mis en place les coachs Schumacher et Weissbach, avec notamment un milieu rajeuni et le retour du gardien Kevin en lieu et place de Benoît qui tentera sa chance dans le champ. Olivier Schluth fait également son retour en libéro, un poste qui lui avait plutôt bien réussi en équipe 3 voilà quelques années.

Le match démarre tambour battant pour les Verts qui mettent d'office le pied sur le ballon et tentent de construire aussi bien que possible les actions en passant par les côtés. L'apport des jeunes Arnaud et Alex se fait ressentir et c'est ce dernier qui se procure la première occasion du match sur une frappe du gauche des 20m malheureusement à côté. Fabrice Reysz touche beaucoup de ballons sur les ailes, et sur un centre venu de la gauche, Thierry Muller, seul dans la surface, place une tête décroisée qui ne laisse aucune chance au gardien adverse. On jouait alors depuis un bon quart d'heure. Quelques minutes plus tard, une action similaire débouche sur une tête de Hugues lui aussi démarqué, mais malheureusement non cadrée.
La première occasion pour les visiteurs a lieu à la 23e minute. Sur un coup-franc rentrant côté droit, l'attaquant bleu et blanc place une belle tête que Kevin détourne brillamment en corner. Sur l'action suivante, Alex conduit une balle au milieu et lance Thierry en profondeur légèrement sur la droite. Celui-ci résiste à son défenseur, se présente seul face au gardien, et frappe sur le poteau. La balle revient dans l'axe pour Hugues qui n'a plus qu'à la pousser dans le but vide pour le 2-0.
La domination des Verts se poursuit mais la mi-temps sera atteinte sur ce score. Quelques changements ont lieu à ce moment-là. Schluch blessé doit céder sa place, les coachs font alors reculer Laurent en libéro et font rentrer Schum au milieu et Dabo à la place de Fabrice.

La 2e mi-temps reprend sur le même rythme et il ne faut que 5 minutes au FCMK pour faire le break. Sur une lumineuse ouverture de Schum, Thierry se présente à nouveau seul face au gardien et ne rate pas son duel pour le 3-0. On pense alors que la messe est dite mais les Verts vont connaitre 20 minutes difficiles. Les changements apportés à la mi-temps déstabilisent l'équipe et les visiteurs vont en profiter pour revenir. A l'heure de jeu, sur une longue ouverture dans l'axe, les défenseurs locaux sont dépassés. L'avant-centre se présente face à Kevin, le dribble et marque dans le but vide pour le 3-1. Cette réduction du score redonne de la vigueur aux blancs et bleus qui, suite à un coup-franc de Schum expédié sur la barre, vont à nouveau marquer malgré une infériorité numérique temporaire. Là encore, il s'agit d'un coup-franc brillamment transformé directement. Le score est alors de 3-2 et on craint que les Verts ne craquent. Benoît fait alors son entrée dans le champ, lui qui occupait jusque là le poste de gardien. Il se crée d'emblée une belle occasion sur une balle relâchée par le gardien et quelques minutes plus tard, il inscrit le 4-2 de façon très opportuniste en profitant d'un bon travail de Fabrice qui en est à sa 2e passe décisive du jour.
Les visiteurs sont KO, et 2 minutes plus tard, sur un cafouillage dans la surface, Lucho marque un but improbable, du talon, et en tombant ! But chanceux mais but valide, le score est maintenant de 5-2 et le match est plié. Schum expédiera un dernier coup-franc à nouveau sur le poteau et le match s'achève sur cette victoire convaincante (si on excepte les 20 minutes de début de 2e mi-temps). Il s'agira de confirmer lors du prochain match de championnat !
Par Loom

Interdit de stationner (en attaque) pour Thierry Muller !

Vos commentaires sur cette belle victoire ?